Filipetti s’en va….


La_honte

Aurélie

C’est une grande perte pour le monde des Arts et des Lettres . Grâce à cette Ministre discrète et raffinée, jamais le rayonnement silencieux de la Culture française n’aura été aussi grand.Sa compétence, et surtout, son ouverture d’esprit, reconnues par son entourage fera défaut à la tête de ce Ministère prestigieux.

Chacun, parmi ses proches, sera attristé à l’idée que ce n’est plus elle, qui arpentera  à Cannes, le tapis rouge du Grand Escalier, au moment du Festival, et qu’à sa place, ce sera Fleur Pèlerin qui prendra la lumière…

Elle sera regrettée dans tout ce qui compte, dans le monde des arts de rue, celui des tagueurs, celui des rappeurs et autres « artistes » marginaux, aux quels elle apportait le soutien de son Ministère….

Mais sa prouesse, son exploit politique, son acte emblématique d’adhésion aux « arts contemporains », – ceux qui, aux yeux du peuple, expriment l’originalité, dans la pensée, et dans l’expression artistique – restera l’élévation à la distinction de « Chevaliers des Arts et des Lettres « des membres d’un groupe de Rock (universellement connu ???):

La_honte

(Ouvrir avec Microsoft PPS)

Ces images symbolisent tout ce qui différencie une « sensibilité » de gauche, d’une « sensibilité » de Droite…..

Synthèse….priez pour la France !!!


Hollande bideHollande en vacances, préparant ses dossiers pour la rentrée…

Synthèse : Opération intellectuelle par laquelle on réunit en un tout cohérent, structuré et homogène divers éléments disparates de connaissance, concernant un domaine particulier.( Larousse ).

François Hollande, qui, on en est certain aujourd’hui, est déjà entré dans l’Histoire, en scooter et casqué, se demande, jour après jour comment ne pas « rater sa sortie »….

Dans sa solitude élyséenne, on l’imagine priant, une fois de plus, et sollicitant la protection de celle qui, depuis toujours l’a accompagné dans son ascension : la Synthèse…

Ce virtuose de la « Synthèse », qui, au prix de mille combinaisons, d’alliances temporaires et de retournements d’alliances, de fidélités calculées et souvent suspectes, de trahisons sournoises, de gros et petits mensonges a pu pendant des années, se maintenir à la tête de son Parti, le voici confronté à une situation qui lui échappe et qui échappe à toute tentative de compromis.

Son sens inouï de la « Sainte Synthèse », et la « foi » confiante qu’il a placé en cette protection divine, lui avait pourtant permis de supplanter ses « camarades » à l’occasion de « primaires » dont les affrontements contenaient, en germe, les éléments d’une situation politique dramatique à laquelle la France est aujourd’hui confrontée.

Car, les uns après les autres, les masques sont tombés. Après deux ans et demi de présidence socialiste, la France n’a plus d’illusions.

Ont déjà sombré dans l’oubli, les engagements, les promesses, et les espoirs puérils suscités par ce Président, pendant une campagne électorale où il a bénéficié de facteurs multiples et contradictoires :                                                                                                                                                -L’acharnement des médias à abattre son prédécesseur, la trahison du Centre de Bayrou et celle d’une partie de la Droite, le « dérapage » de son concurrent le plus sérieux dans une chambre d’hôtel de New-York…                                                                                                                                

– La constitution d’un agrégat politique constitué d’un Parti Socialiste issu de la « Synthèse » entre un courant social démocrate tendance libérale, et un courant socialiste tendance Guy Mollet, renforcé par les « forces supplétives » des Verts d’Europe-Ecologie ralliés à sa bannière en vertu d’un pacte léonin arraché pour de pures raisons électoralistes à Martine Aubry,  et complété par une extrême gauche agitée par Mélenchon.

-La peur noire de la « France molle » devant les perspectives du retour au pouvoir d’une Droite, enfin« décomplexée »,

– Tous ces éléments lui ont ouvert une porte étroite qui, grâce à une anaphore célèbre et de folles promesses de dernière minute, lui ont permis de devenir le « Président Normal » que la France attendait.

Et pourtant !!! Comment a-t-on pu nourrir autant d’illusions sur le personnage de Hollande avant qu’il ne soit élu ???

Je ne reprendrai pas ici la longue litanie des jugements féroces portés sur sa personne, par ses proches, par ses « amis », par ses « camarades » du Parti, et par ceux qui ont soutenu, par pur calcul sa candidature aux plus hautes fonctions de l’Etat.

La « Synthèse », entre tous ces éléments contradictoires est peu à peu devenue impossible.

Le navire France (« fluctuat nec mergitur ») flotte encore. Mais il s’enfonce lentement, et déjà, les premiers rats ont quitté le navire, menaçant la courte majorité dont Hollande dispose au Parlement: après les « frondeurs » du Parti Socialiste, après les « Radicaux de Gauche », après les « Verts » de Mme Duflot, on prend ses distances avec ce « bateau ivre » qu’est devenue la majorité présidentielle.

Un Président humilié par les sondages, contesté dans les rangs de sa « majorité », combattu par ses propres Ministres dans sa politique économique, un Président qui n’a plus aucun crédit en Europe et dont le dialogue avec notre principal partenaire, l’Allemagne, est rompu, un Président aux abois qui, de commémoration en commémoration lance des appels désespérés au rassemblement des Français après les avoir divisés comme jamais avec des « réformes sociétales » destinées à satisfaire l’agitation de minorités, un Président qui prend l’eau, sous une pluie battante, les lunettes embuées, sans même la protection du parapluie d’un entourage d’incapables, prononce un discours insignifiant à l’Ile de Sein, alors qu’à Paris, la France, qui n’est plus gouvernée depuis longtemps, se cherche un « Gouvernement de Synthèse ».

Alors, pieusement, les mains jointes on implore. « Sainte Thèse »priez pour lui. Et surtout priez pour la France…..

Car, voyez-vous, ce qui est grave, ce n’est pas tant que la France n’a plus de Gouvernement. Parmi nos voisins, il y a des pays qui vivent fort bien sans gouvernement, depuis des mois…

Non, ce qui est grave, c’est que la France n’a plus de politique, plus aucun cap, et de moins en moins d’espoir de trouver un chemin de sortie de crise.

Im-Proglio.


L’affaire « Proglio » provoque,  des remous dans la « classe politique », relayée par la « classe médiatique ».

https://i0.wp.com/media.rtl.fr/online/image/2009/0928/5928649912_Henri-Proglio-futur-PDG-d-EDF.jpg

A juste titre.  Ce n’est pas la première fois que les rémunérations des managers de grandes entreprises agitent  l’actualité.

Les avantages consentis à une génération de « grands  » managers sont devenus choquants pour le citoyen moyen, qui a du mal à concevoir que l’on puisse gagner autant d’argent, même si on fait partie de l’élite des dirigeants d’entreprise, et même si l’on est parmi ceux qui ont à leur actif la conduite d’un groupe vers les sommets de la performance, le plus souvent en faisant payer le prix de leur réussite à leurs salariés.

A fortiori, lorsque les bénéficiaires de libéralités qui dépassent l’entendement du salarié moyen se retirent en laissant leur entreprise exsangue, comme c’est le cas de Alcatel, par exemple. Mais ce n’est pas le cas de Henri Proglio qui a fait de Veolia une entreprise de premier plan et de taille mondiale.

Ceci dit, je n’ignore pas qu’il existe pour les « managers », un mercato comparable à celui qui existe dans l’univers du football. De même que les grands joueurs sont « valorisés » en fonction de leurs performances dans les clubs auxquels ils ont appartenu et de leur parcours de carrière, et de même que leur salaire est « négocié » par des agents experts dans la négociation, les » managers » évoluent sur un marché sur lequel les chasseurs de tête font office d’intermédiaires et valorisent leur image en réussissant de bons coups, consistant à placer à des postes en vue quelques sujets brillants de leurs « écuries ».

Certes, je n’ignore pas, non plus, que la morale et les « affaires » ne font pas toujours bon ménage.

Et pourtant, une petite dose d’éthique et de morale dans les comportements de certains chefs d’entreprise ne nuirait pas à l’efficacité de notre économie, et contribuerait à projeter une image positive du monde des affaires qui en a bien besoin en cette période de crise….

Mais l’actualité n’épargne pas ceux qui sont censés constituer l’un des « contre-pouvoirs » dans les grandes entreprises.

Ainsi, après les révélations – dont on n’entend plus parler – sur les dévoiements dans la gestion des sommes colossales allouées au Comité d’Entreprise d’EDF (Proglio aura peut-être là, l’occasion de montrer son autorité et son savoir-faire pour rétablir la transparence et assainir les méthodes de gestion ), après les révélations sur la destination des « Caisses Noires » du MEDEF, voici que l’on apprend qu’à Air France, il existe depuis des années, au sein d’un Comité d’Entreprise royalement pourvu, des pratiques dont la justice devrait se saisir, sans doute incessamment…..

Quand on songe qu’une certaine « Nuit du 4 Août » avait aboli les privilèges attachés à la « classe nobiliaire »…..

Il reste du travail à faire, ne serait-ce que pour démêler l’imbroglio des affaires douteuses et des casseroles que trainent certaines entreprises ….et réintroduire une dose de probité et de morale dans un monde en perte de valeurs !!!

Saboteurs !!!!


Après Madame DATI,

 qui reprenant son travail et ses lourdes responsabilités au Ministère de la Justice, 5 jours seulement après son accouchement par césarienne, a « saboté » et violé l’ acquis social indiscutable qu’est le congé maternité, voici que le PILOTE, considéré désormais comme un héros aux Etats Unis, qui par sa lucidité et son expérience, a sauvé la vie de 155 passagers, à l’ âge de 67 ans, « sabote » les positions de tout ceux qui s’opposent au recul de l’âge de la retraite !!!!!!

Evacuation de passagers et de membres de l'équipage du vol US Airways 1549.

La photo du pilote, Chesley Sullenberger, âgé de 67 ans, a été diffusée en boucle sur les chaînes de télévision américaines jeudi soir.

Selon le New York Daily News, qui titrait « Le héros de l’Hudson » sur son site internet, l’homme est un vétéran de l’US Air Force.

La Victoire en chantant….


   

Dans l’édition de « lemonde.fr » de ce jour, (http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/12/la-main-de-fer-d-israel-se-resserre-sur-gaza_1140994_1137859.html) nous lisons ce propos d’un porte-parole du Hamas:       

« Nous affirmons à notre peuple que la victoire est désormais plus proche que jamais. L’ennemi tergiverse et ne sait pas comment faire face à votre résistance légendaire », a répliqué dans un communiqué le porte-parole du gouvernement islamiste Taher Al-Nounou. Le Hamas « se rapproche de la victoire » a renchéri le Premier ministre du gouvernement islamiste à Gaza, Ismaïl Haniyeh, lors  d’une intervention télévisée.

On vous l’avait bien dit  !!!! Même écrasé, le serpent sifflera encore…..

Hamas qui peut peu…???


Selon « lemonde.fr » de ce soir, Israël a surestimé les capacités militaires du Hamas . http://www.lemonde.fr/proche-orient/portfolio/2009/01/07/le-hamas-une-armee-de-16-000-hommes_1139046_3218.html#ens_id=1106055

Décidemment, les Services Secrets, pourtant réputés, de ce petit pays font mal leur travail. Après avoir sous-éstimé les capacités militaires du Hezbollah, voilà que l’Etat Major de Tel-Aviv vient de commettre l’erreur inverse. Du moins si l’on en croit les journaleux du Monde.

                                                                                                                                              

Cela expliquerait l’écart considérable existant dans le rapport de force entre les deux adversaires. Un peu comme si Israel avait utilisé un marteau pilon pour écraser une mouche. Mais quelle mouche !!!!

Vous verrez que cela n’empêchera pas les Palestiniens de sortir ‘vainqueurs’ de ce conflit stupide……

Obama balance son paquet fiscal…


Barak Obama n’aura pas beaucoup de temps pour réagir devant la situation économique dramatique dont il hérite de son prédecesseur. Confronté à l’«urgence» d’une action rapide, qui seule aura des chances d’éviter une vague de chômage massive, avertissait-il samedi, Barack Obama devrait notamment discuter avec son staff, des réductions d’impôts de 310 milliards de dollars qu’il envisage pour les entreprises et pour la classe moyenne. Son équipe ne cache pas qu’elle mise sur cet appât pour rallier à sa cause un camp républicain hostile à toute intervention excessive de l’État.

Obama, qui doit prononcer jeudi un grand discours économique, compte aussi sur une approche bipartisane pour lancer une réforme profonde des marchés financiers, visant à les moraliser et à réformer les gendarmes institutionnels qui doivent les encadrer.

On attend avec beaucoup de curiosité et d’intérêt la réaction de tous les « Obomaniaques » de Gauche en France, devant ce programme qui ressemble étrangement à celui de Sarkozy…

Etonnant de voir le mandat d’un élu de la Gauche américaine, débuter par une distribution de « cadeaux aux riches » , non ???

Tableau d’Honneur….


Triste Tableau de l’Honneur culturel de la France !!!

Classement des personnages les plus aimés des Français d’après le Journal du Dimanche !!!

1.- Yannick Noah

2.- Dany Boon

3.- Zinedine Zidane

4.- Gad Elmaleh

Scandale : Jamel Debbouze n’est que 9ème !!!

Et pas un seul Prix Nobel dans tout ça !!! 

 Pauvre France !!!

Le JDD ferait mieux de respecter le repos dominical de nos compatriotes .

Tombe la neige…..


Il neige sur Bruxelles, et  la neige tombe sur mon Blog. Le silence des flocons, lentement, enveloppe la ville…. Ecoutez le silence, et réfléchissez à cette maxime  chère aux Arabes:

                                 

  » Si ce que tu voulais dire est moins beau que le silence, alors,…..tais-toi !!! »…..

JOYEUX NOËL  à TOUS, et…… à bientôt.

Image « empruntée » à un site charmant: >http://pepone.centerblog.net/<

Retour au calme et à la lucidité.


Ce qui m’apparait comme une évolution récente et positive de l’opinion française, c’est la chute, après l’éléction de Barak Obama, de la fièvre anti-américaine, maladie chronique d’une partie de la classe politique en France.

Cette fièvre qui avait atteint des niveaux pathologiques, s’accompagnait d’une fièvre anti-chinoise, à cause du Tibet, et d’une fièvre ant-russe, à cause de la tchétchénie. A cette allure nous étions partis pour faire la guerre à la planète entière.

Heureusement (???), quelques propos menaçants des Chinois, à l’égard de nos projets de contrats mirifiques et de leur incidence sur notre balance commerciale, et quelques signes d’énervement des Russes dont nous allons dépendre de plus en plus pour nos approvisionnements en énergie ont suffit pour calmer les ardeurs moralisatrices et combatives de notre petit pays qui non seulement n’a plus les moyens de faire la leçon aux monde entier,- car il faut être riche et puissant dans le monde d’aujourd’hui pour faire la pluie et le beau temps -, mais encore doit adapter sa diplomatie pour se mettre à l’abri des orages qui menacent la paix du monde.