L’affaire du  » Pacte de Marrakech ».


 Dans le contexte actuel de défiance  du Peuple à l’égard de ceux qui le gouvernent, cette « affaire » a une résonance singulière.

Elle témoigne des pratiques de ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir, et qui tendent à défier l’exigence de transparence manifestée par les « gilets jaunes » , en « apportant de l’eau à leur moulin »….

Je ne sais du contenu de ce « Pacte de Marrakech », que ce que j’en ai lu, ici où là, sur les réseaux sociaux. Car jusqu’ici, aucun média institutionnel n’a publié l’intégralité de ce texte, comme si ce « Pacte » était entouré de secret par la  » macronie »…

C’est pourquoi je me garderai bien d’en commenter les dispositions. J’en laisse le soin à tous ceux qui ne manqueront pas d’en décortiquer  le texte et d’en dénoncer les atteintes qu’il recèle, à la Souveraineté des États et à la Liberté de la Presse.

Mon propos concerne la manière dont ce Pacte, signé il y a quelques jours dans la cité marocaine, – dans une discrétion surprenante de la part de la « macronie »-est parvenue à la connaissance des citoyens de ce pays.

En effet,, il est devenu « de bon ton », dans nos « médias vertueux » de dénigrer les réseaux sociaux en tirant argument des « fake news » qu’ils véhiculent parfois. La critique n’est pas injustifiée, et il est vrai qu’il faut faire preuve d’une certaine méfiance dans l’interprétation des informations qui y circulent, sous
peine de prendre le risque de contribuer à la diffusion de fausses nouvelles….

Mais ce qui est vrai, également, c’est que des informations souvent occultées par les « médias institutionnels »sont portées à la connaissance du grand public qui, sans les réseaux sociaux n’en auraient jamais connaissance.

Car si les « médias institutionnels » sont fondés à faire la guerre aux « fake news », , ils gagneraient en crédibilité s’il n’étaient pas coutumiers d’une pratique tout aussi condamnable; celle du « mensonge par omission »..

Et ce sont, bien plus souvent, ces « mensonges par omission ou des informations tronquées des médias institutionnels qui alimentent le « complotisme » que les « fake news » des réseaux sociaux , dont la plupart sont si grossières qu’elles n’ont aucun impact sur l’opinion  des gens de « bon sens » !!!

Consacrant chaque jour du temps à la lecture de la Presse Internationale, il m’arrive fréquemment d’apprendre ainsi des informations soigneusement occultées par nos médias nationaux.; c’est ainsi que, à propos du Pacte de Marrakech que notre « Présidentissime » se précipitait pour signer, sans qu’aucun débat n’ait eu lieu au Parlement, sur l’opportunité d’engager la France au respect d’engagements, j’ai appris que de nombreux pays, occidentaux, et non des moindres, ont refusé de le signer, parmi les quels les États-Unis, le Brésil,et de nombreux pays européens….allant jusqu’à provoquer une crise politique majeure en Belgique.

Quand on sait à quel point le sujet de l’immigration est devenu un sujet sulfureux, et qui divise profondément les Français, l’initiative présidentielle d’accorder, – en catimini – la signature de la France à un Pacte qui prévoit que les médias qui publieront des informations critiques à l’égard du mouvement migratoire mondial qui menace notre continent, et pas seulement notre continent,pourront faire l’objet de « sanctions »est une erreur politique grave, qui ne manquera pas d’être exploitée par ceux qui dénient, à cette majorité, le droit d’engager la France dans une voie contestable. .

Cette « affaire » qui survient, en pleine crise des « gilets jaunes », qui a mis en évidence la défiance de la France profonde à l’égard d’un Président qui,   convaincu d’avoir la science infuse et le bon droit pour lui, considère que sur certains sujets, comme celui de l’immigration sur lequel sa position a toujours été ambiguë, il n’a pas de comptes à rendre aux Français.

J’observe, pour ma part que ce « Pacte » dont il semblerait qu’il ait pour objectif de fixer un cadre aux vastes mouvements migratoires qui se préparent, se  proposerait, -entre autres – de «faciliter l’accès aux procédures de regroupement familial des migrants».

Est-il raisonnable que la France souscrive à de tels objectifs? Notre pays peut-il accueillir toujours plus d’immigrés et les Français le veulent-ils? Le président de la République a tranché pour eux, sans même daigner organiser un débat parlementaire sur ce texte, contrairement à plusieurs pays européens.

Post-Scriptum ; La vidéo  qui illustrait mon propos sur le « Pacte de Marrakech » a été « censurée. Cela en dit long sur la volonté d’étouffer tout débat sur cette arnaque.