Populisme et Démocrature.


Résultat de recherche d'images pour "Démocrature"

Il y a bien longtemps que, sur les pages de ce blog , j’exprime une inquiétude, celle de voir notre République, suivre la pente sur laquelle sont en train de glisser, en Occident, un nombre croissant de Démocraties.

On assiste, en effet, depuis bien longtemps,- bien trop longtemps dirai-je, – à  la tentation de Gouvernements  issus du suffrage populaire, d’ignorer la voix et les aspirations des peuples qui leur ont confié les clés du Pouvoir,

La tentation qui s’exprime, celle de gouverner, une fois élus, sans le Peuple, voire contre le peuple conduit partout aux mêmes impasses

Combien de fois ai-je dénoncé, ici-même, , s’agissant de la vie politique française, ces dirigeants élus par une majorité de Droite . et qui, une fois installés au pouvoir n’ont de cesse de multiplier les clins d’œils à l’électorat de gauche, ( ce fut le cas pour Chirac et à un degré moindre pour Sarkozy ) et inversement, quand un Socialiste conquiert le pouvoir,,( ce fut le cas de Hollande ), , la tentation est forte d’orienter sa politique vers un « social-libéralisme » qui ne correspond en rien aux attentes de son électorat ni à ses promesses de campagne.

Ces « changements de cap » réalisés le plus souvent avec un cynisme affiché  pèsent lourd, aujourd’hui, dans le climat de discrédit qui affecte la classe politique et ses organes d’expression que sont les Partis politiques traditionnels.

L’émergence du « populisme »dénoncée avec une certaine forme de mépris comme une sorte de « lèpre » de la vie politique, n’est pas un « accident de l’Histoire ». Elle s’inscrit dans la logique d’un long processus de dégradation des mœurs politiques,

L’accession ( par effraction )  au pouvoir de Macron et de ses bataillons de « marcheurs », tout droit issus d’une forme de « boy-scoutisme » bourgeois, se traduit, en moins d’un an et demi d’exercice  des responsabilités, jusqu’à la caricature, l’illustration de ce mode de gouvernance par des « sachants », qui consiste à ignorer , avec un mépris et une morgue affichés, les aspirations populaires, au nom  d’une conception « jupitérienne » et technocratique du pouvoir.

Le Peuple vient de comprendre, – après avoir longtemps boudé, par une abstention massive aux dernières élections présidentielles, un pouvoir qui l’ignore – que le moment était venu d’exprimer sa colère : la crise des « gilets jaunes », – nouveaux  » ploucs émissaires » du désordre républicain — traduit un malaise profond et met en évidence, l’immense fossé qui sépare les « zélites » d’un peuple qui a perdu toute confiance dans ses dirigeants, car il sait, – il a compris enfin – que les « zélites lui mentent  : il soupçonne désormais des projets cachés , dissimulés derrière un discours  ambigu et technocratique, qu’il s’agisse de questions sociétales , qu’il s’agisse de l’Europe ou des problèmes migratoires.

La taxe sur les carburants n’est que la goutte d’eau qui fait déborder le vase….

Le réveil du peuple se traduit sur les écrans de nos télévisions, par le spectacle pathétique d’une caste politico-médiatique désorientée par le caractère spontané de cette révolte..Les spécialistes en « diabolisation » en restent muets !!!

Le « macronisme » traverse sa première crise grave.

Macron va devoir méditer sur le sens profond des mots qu’il utilise parfois avec talent mais aussi, parfois avec imprudence.

A la racine du mot « populisme » dont il essaie de faire un usage abusif, il y a le mot latin de « populus », le Peuple !!!! Et à la racine du mot « démocratie », il y a le mot grec de « démos » !!! Encore le peuple !!!

La tentation jupitérienne de Macron,  serait-elle incompatible avec les aspirations démocratiques d’un peuple qui refuse la perspective d’une « Démocrature », c’est-à-dire d’une aventure sous la conduite d’un apprenti dictateur déguisé en démocrate ????

La « Démocrature » est un art difficile : n’est pas Bonaparte ou de Gaulle qui veut …..

Post-scriptum : Démocratuee, Mot-valise oxymore, composé par le sociologue français Gérard Mermet à partir de démocratie et de dictature dans son ouvrage homonyme .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.