Les Utopies se cachent pour mourir…


utopie_21

Dans une œuvre récente, Régis Debray, sous le titre de  » Bilan de faillite » nous livre les états d’âme d’un homme parvenu au soir de sa vie, et qui dresse un bilan désabusé mais lucide de l’existence de celui qui, des maquis boliviens et des passions révolutionnaires en passant par les couloirs de l’Élysée à l’époque Mitterrandienne, s’est résigné à n’être plus qu’un observateur désabusé de la fin d’une époque.

Une époque qui fut marquée par le règne des idéologies qui, face à la puissance du réel, se sont transformées peu à peu, dans l’inconscient populaire, en utopies. 

Régis Debray sait de quoi il parle, lui qui fut de tous les combats révolutionnaires, de ceux qui croyaient pouvoir transformer l’Amérique latine en anti-modèle du capitalisme nord-américain.

Il fut de ces « zintellectuels » qui pendant longtemps, ont contemplé l’aventure cubaine avec une indulgence passionnée, emboîtant le pas de ceux qui, aveuglés par leurs certitudes voyaient dans le Communisme stalinien le chemin qui conduisait aux « lendemains qui chantent ».

Il fut également de ceux qui furent, au nom de la même idéologie, à la pointe du combat contre les puissances coloniales, refusant de voir que la Russie soviétique n’était autre qu’une puissance impériale dont l’empire s’effondra en même temps que le mur de Berlin, censé cacher à ce que l’on appelait « le monde libre » les dérives criminelles d’un « système » dévoyé…. 

En faisant le point sur sa propre existence, et s’adressant à son fils, il évoque les illusions perdues de ceux qui furent de toutes les aventures, au nom d’un marxisme élevé au rang des religions séculaires qui, elles, bon an mal an, continuent à occuper une place auprès de ceux qui considèrent que sans elles, ils auraient bien du mal à donner un sens à leur vie.

Que sont devenus les « zintellectuels » marxisants égarés dans le Trotskysme, le Léninisme, puis le Stalinisme, le Maoïsme, et même dans le Castrisme ??? Leur audience s’est effritée et même si les médias tentent parfois de leur redonner la parole, ils savent que désormais, ils prêchent dans le désert….

Dans le désert…Car c’est dans un désert idéologique que les nouvelles générations sont appelées à trouver leur propre chemin.

L’effondrement du Communisme, l’effritement de la Social-Démocratie en Europe, la crise du Capitalisme et de ses Apôtres dans le Monde, ont créé un vide dans lequel un Islamisme conquérant cherche à s’engouffrer, avec la complicité de ceux qui, ayant un compte à régler avec les vieilles utopies ou avec le judéo-christianisme, espèrent « achever la bête »et jeter la Morale judéo-chrétienne aux oubliettes. 

Ils trouvent, dans les turpitudes qui dégradent l’image « sainte » de l’Église catholique, une justification à leurs désirs suicidaires de « libération », afin de pouvoir, débarrassés d’une morale culpabilisante, « jouir enfin sans entraves »…

Sans voir qu’ils ne font là, que sauter dans le vide d’une idéologie nouvelle que certains qualifient déjà de « post-moderniste ».

« La mondialisation », un concept inventé par des « marchands »et des « financiers » ivres de leur puissance, car ils ont les gouvernements à leur botte, et obsédés par « la conquête des marchés », quel qu’en soi le prix à payer, et quels qu’en soient les « dommages collatéraux »supportés par ceux qui ne montent pas dans le train, la mondialisation, donc, nous est présentée comme une perspective pleine de promesses…..

Les mêmes, sans toujours percevoir la contradiction de leurs discours, nous expliquent que pour faire face à la mondialisation, il n’y a d’autre paradigme (1) que « l’Europe », mais en restant discrets et en cultivant le flou dès lors qu’on leur pose la question : « l’Europe, oui mais quelles Europe » ??? Celle des Banques, celle des marchands ??? Celle des « technos » de Bruxelles ??? Celle des Peuples ou celle des Cultures ???

Faute d’être capables de répondre clairement à ces questions, sans doute parce qu’elles les embarrassent, les nouveaux idéologues, ceux qui depuis bientôt un demi-siècle sautent comme des cabris en criant « l’Europe, l’Europe, l’Europe »,- pour paraphraser « le Général »-, après avoir trahi le rêve des pères fondateurs de ce beau projet, s’interrogent sur l’impasse qui se dévoile à eux, au fur et à mesure que de nouveaux pays « descendent du train », refusant à s’engager dans une voie dictée par ceux qui refusent d’entendre la voix des Peuples ….

Les Peuples disent « cette Europe ne fonctionne pas » : elle a été incapable de nous épargner les effets de la crise du Capitalisme depuis 2009, elle est incapable d’assurer le respect de ses frontières, et à fortiori d’assurer la sécurité de ses habitants, elle est incapable de mobiliser les énergies autour de projets communs comme le furent le Tunnel sous la Manche ou la création d’Airbus, elle est incapable d’organiser la solidarité à l’intérieur de ses frontières , incapable d’avoir une stratégie de défense commune, et encore moins d’avoir une diplomatie efficace, ni…. J’arrête là mon réquisitoire qui, à lui seul justifierait un billet !!!

Et à cela, nos Utopistes de « l’Europe dans la mondialisation » répondent : la solution, c’est plus d’Europe !!! Mais une fois encore, plus de quelle Europe ????

Une Europe où les Nations se dissoudraient dans un ensemble géographique ressemblant à un navire sans gouvernail, balloté par les flots sur lequel triompherait le « vivre ensemble » des carpes et des lapins ???

Une Europe livrée à la concurrence sauvage de ceux qui sans vergogne méprisent les règles du commerce international alors que l’Europe impose à ses entreprises des règles draconiennes qui sont un handicap pour leur survie ????

Une Europe livrée à l’invasion d’une immigration musulmane que rien ne semble pouvoir arrêter, faute de volonté collective ????

Une Europe condamnée à renoncer à son identité pour faire place à des cultures, des mœurs, des habitudes de vie qui nous sont étrangères ????

Ainsi conçu, le projet européen se révèlerait être une Utopie de plus, et en tant que tel il se condamnerait à « se cacher pour mourir. »…

A moins qu’un réveil des Peuples européens ne vienne secouer la douce torpeur de ceux qui ont entre leurs mains le destin des générations futures….
Il serait temps que les Peuples se réveillent et renversent les certitudes des « zélites » européennes qui rêvent d’une « Démocratie sans le Peuple » !!!

Tout n’est pas perdu puisque selon un groupe de chercheurs américains, les peuples européens, sous la pression d’un Islam qui occupe selon eux, une place excessive dans la vie citoyenne des pays, redressent la tête et prennent la mesure des dangers qui menace leur identité et leur culture….

http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/01/01016-20180601ARTFIG00361-sondage-la-presence-de-l-islam-reveillerait-la-conscience-chretienne-de-l-europe.php

Je cite « : C’est ainsi que les chrétiens pratiquants européens seraient plus enclins à déclarer l’islam «fondamentalement incompatible avec la culture et les valeurs» de son pays. Avec des pointes particulièrement frappantes en Autriche, Finlande et Italie où ce rejet de l’islam par des chrétiens pratiquants dépasse la barre des 60 %.

La France, sur cette même question et comparée à ses voisins, apparaît plutôt comme tolérante, puisque les chrétiens pratiquants qui jugeraient l’islam «incompatible» avec la culture du pays sont 45 %.

C’est, au reste, l’un des grands enseignements de ce sondage pour l’Hexagone. Plusieurs sondages nationaux récents – de différents instituts mais tous liés à la période des attentats – avaient en effet mis en évidence la montée d’un rejet de l’islam comme culture et comme religion en France. Mais, pour la première fois, ce sondage met en perspective cette tendance vérifiée avec les autres pays européens. Et démontre que les Français – bien que plus frappés par les attentats commis au nom de l’islam que leurs voisins – demeurent en fait dans une moyenne européenne sur ce thème, alors qu’ils s’accusent volontiers d’être très intolérants. » ( Fin de citation).

Les Français qui accusent la France d’intolérance participent, par calcul ou par naïveté, à la vulgarisation de la nouvelle utopie, celle du « multiculturalisme » dont l’aboutissement naturel sera, sous couvert de l’ambigûité du « Padamalgam », « un Communautarisme »comparable à celui du Kosovo ou du Liban ???

A moins que le sursaut européen ne finisse par enterrer, dans la discrétion, cet utopie dangereuse…

L’Histoire de l’Antiquité nous enseigne que toutes les civilisations sont mortelles.

(1).- Un paradigme ( pour ceux qui ignorent ce que signifie ce mot emprunté à la « novlangue ) est — en épistémologie et dans les sciences humaines et sociales – une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle ..

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.