Entre « Mediacratie » et médiocrité.


Médias

Je suis tombé au hasard de mes promenades matinales sur le Web, sur le blog d’une journaliste qui, – le phénomène n’est pas courant – semble avoir quelques difficultés dans ses rapports avec ceux de sa « corporation ».

https://blog.causeur.fr/lavoixdenosmaitres/ce-que-le-media-nous-dit-des-medias-00662.html

Dans un article fort bien tourné, Ingrid Rocrieux qui n’est pas n’importe qui ( elle est agrégée de Lettres et spécialiste en Grammaire et en Rhétorique stylistique ) s’en prend sans ménagement à une profession formatée dans des écoles dont l’enseignement est « orienté », comme il convient, à Gauche, depuis toujours.

Elle leur reproche « leur attitude moralisatrice, leurs partis-pris présentés comme des évidences indiscutables et l’hypocrisie qui leur fait prétendre que leurs opinions politiques n’ont pas d’impact sur leur propos » !!!(  je cite ).

Bien évidemment, je me suis senti concerné par ce propos, dans la mesure où, sur mon blog, je ne me prive pas, moi aussi, de critiquer l’absence de neutralité, bien plus, la partialité, et bien pire chez certains journalistes, le sectarisme intellectuel assumé.

Je me suis senti concerné d’autant plus que ce type de critiques est suffisant, aux yeux de certains, pour que celui qui les émet soit catalogué comme participant à la « redoutable fachosphère », cette « nébuleuse » « dont un récent ouvrage a montré le caractère hétéroclite, tout en mettant en évidence que le seul critère constant commun et identifiable de cette galaxie des fascistes n’était pas un marqueur idéologique clair  mais une opposition systématique aux médias ». ( Je cite ).

fachosphère

Ainsi, donc, pour ceux qui se considèrent comme les interprètes d’une « bien-pensance » assumée, le critère d’appartenance à la fachosphère serait donc le fait de suspecter le discours médiatique dominant. Bien pire: la « fachosphère » régnerait sur les réseaux sociaux et y entretiendrait un climat délétère, alimenté par la diffusion de « fausse nouvelles »…..

En y regardant de plus près, on discerne un certain désarroi dans les rangs des défenseurs de « la pensée progressiste » et de la « liberté d’expression » comme si ces « laboratoires » de contrôle de la pensée, se sentaient désormais incapables de maîtriser la diffusion de la « pensée non conforme »….

Et, bien pire, au lieu de chercher à comprendre pourquoi, dans la Grande-Bretagne du Brexit, dans la France du Front national ou dans l’Italie du mouvement populiste 5 Étoiles, en Allemagne bavaroise, en Pologne, en Autriche, en Hongrie, en Slovenie et en Tchéquie, la gauche a abandonné à son sort les couches de la population qui étaient autrefois sa raison d’être au profit des minorités issues de l’immigration, on préfère, une fois de plus, diaboliser ceux qui pointent leur doigt et leur propos sur les vraies raisons du recul du « Parti du Bien ».

Et, en parlant de « fake-news », ou de présumées interventions russes, – ce qui revient à prendre les citoyens pour des imbéciles -, on évite d’aborder les vrais sujets : ceux qui dérangent…..

La démonstration de cette journaliste était à ce point convaincante que j’ai fini par me convaincre, moi-même, que je devais être quelque part, et sur les bords, un petit peu fasciste.

Du moment que l’on s’accorde sur ce que l’on entend par là, à la limite, cela ne me dérange pas : je ne suis ni le premier, ni le dernier à avoir mérité ( ? ) ce qualificatif qui, dans l’histoire politique de notre pays a été généreusement attribué à bien plus illustre que moi ; de Gaulle fut qualifié de tel par Mitterrand et Chirac a dû longtemps porter ce qualificatif en bandoulière, à une époque où il trouvait que certaines « odeurs »avaient un parfum nauséabond dans des immeubles où la « mixité », et le « multiculturalisme »se traduisaient sur le plan gastronomique par des différences de goût, mais aussi d’odeurs qui pouvaient nuire à la qualité du « vivre ensemble ».

Cela a suffit à Chirac pour être traité de « facho », une étiquette fort dévalorisante, car elle s’accompagne de ses dérivés sémantiques que sont les termes de « raciste »qu’ont rejoint plus récemment, ceux de « populiste »: des mots qui font peur aux petits enfants et qui sont employés dans le but d’effrayer les « bien-pensants »……

Car, qu’on se le dise, les thèses de Chirac, à l’époque de ses « dérapages », n’étaient autres que celles du RPR, le parti dominant du Gaullisme pur et dur….. Elles n’aurait rien, ou pas grand chose à envier au Front National d’aujourd’hui, ce qui n’est pas le moindre des paradoxes actuels.

Jacques Chirac, président du RPR lorsque lui-même était secrétaire général du parti tenait ce discours qui soulèverait l’indignation des « belles âmes » d’aujourd’hui:

«Le problème, c’est que depuis plusieurs années et notamment depuis 1981, de très nombreux immigrés sont arrivés en France. Compte tenu de la situation économique, il y en a trop. Il faut donc que leur nombre diminue» . «Cela veut dire qu’il ne faut plus accepter d’immigration nouvelle et réprimer de manière sévère les clandestins, il faut appliquer avec rigueur les lois de la République, expulser systématiquement ceux qui sont en situation irrégulière et sans doute promouvoir une politique d’encouragement au retour».(entretien de Jacques Chirac dans Libération, 30 octobre 1984) 

Scandaleux, non ??? Même Marine LePen n’oserait pas, aujourd’hui !!!

Poursuivant ma visite de ce blog de plus en plus intéressant, je finis par comprendre qu’en réalité, la cible d’Ingrid Robrieux n’est autre que le nouveau « Média » que vient de lancer « La France Insoumise ».

« Le Média » de Mélenchon annonce « sa couleur », – sans jeu de mots -, et s’affiche comme « engagé ». Mais « ses concepteurs n’hésitent pas à dénoncer l’hypocrisie du mythe de la neutralité journalistique », selon les termes mêmes d’Ingrid Rocrieux.

« Le Média » se présente en outre, comme « vraiment progressiste », ce qui inciterait à déduire que les autres médias, contrairement à ce qu’il est d’usage d’affirmer, ne le sont pas réellement. Tout est relatif….

 « Le Média » dénonce l’hypocrisie des journalistes qui se disent de gauche (et que l’on dit tels), alors qu’ils sont totalement acquis à la logique de l’ultralibéralisme, ce qui a un impact jusque dans les choix éditoriaux (ne pas déplaire à l’actionnaire, etc)« . ( Je cite ).

Tout cela ne permettra pas de masquer ce qui apparaîtra dès la première lecture, à savoir que « Le Média » n’est rien d’autre qu’un organe de propagande de plus.

Car on ne voit pas ce qui le différenciera de ce que l’on lit, ce que l’on entend ou ce que l’on voit dans les médias dits « institutionnels ».

Je ne prendrai qu’un seul exemple, ô combien symbolique :

Le traitement de l’information qui tourne en boucle depuis l’élection de Wauquiez à la tête du Parti Républicain, la manière dont lui et ses supporters sont interrogés par certains journalistes, les commentaires, médiocres, tous orientés pour tenter de diaboliser ce nouveau chef d’un Parti qui aspire à devenir le premier parti de l’opposition, comme si l’objectif à atteindre par la « médiacratie » dans l’opinion était de l’installer dans la même suspicion, la même condamnation – avant même qu’il n’ait pu être jugé sur ses actes -, que celle qui poursuit les dirigeants du Front National dont on sait que la permanence est la meilleure assurance vie des Partis dits « progressistes »…..

La hargne médiatique a été telle que l’on peut considérer que«Wauquiez doit sa victoire à la hargne qu’il a subie».

Car, après tout, Wauquiez ne fait que se proclamer « d’une Droite sans complexe », ce en quoi il n’est pas le premier….

Mais on sait, hélas,  ce qu’il est advenu de ceux qui l’ont précédé !!!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.