« Bienvenue Place Beauvau » !!!


J’ai enfin terminé la lecture de ce brûlot, dont les auteurs sont deux journaleux du Canard Enchaîné, avec le renfort d’une journaliste « d’investigation »….

Ce livre est déprimant. Je pense que tous ceux qui, comme moi, ne se sont pas contentés des commentaires soigneusement sélectionnés et publiés, sous contrôle, dans les médias, et se sont plongés dans les 245 pages de l’ouvrage, en sortent écœurés, Et se posent une douloureuse question : comment la France a-t-elle pu devenir une telle République bananière ????

J’avais promis à mes lecteurs de faire une petite exégèse de ce livre, ce qui n’aura pas été un exercice facile tant la richesse et la densité des informations que contient cet ouvrage rend sa synthèse difficile.

Je puis néanmoins affirmer qu’à peine arrivé à la moitié de la lecture de cet ouvrage, que mon opinion était faite ; il n’y a pas, certes, un « Cabinet Noir » à l’Elysée, mais Hollande, en digne « héritier » de Mitterrand, a su constituer un tel réseau de complicités s’appuyant sur des « camarades » de l’ENA, sur de vieilles amitiés rocardiennes, sur l’omniprésence à des postes clés de membres du Syndicat de la Magistrature, même si ce Syndicat est loin d’y être majoritaire, sans parler des intrigues des survivants de la chiraquie, qu’il n’était pas nécessaire d’installer à l’Elysée, dans un bureau caché, une équipe de « surveillance » qui aurait accrédité le soupçon d’un « cabinet noir ».

Et la pratique des écoutes téléphoniques discrètes ayant été élevée à un tel niveau d’efficacité et de vigilance omnidirectionnelle, que nul n’y échappe, et pas seulement les adversaires politiques dont Sarkozy est celui sur lequel se concentrent toutes les haines de la Gauche, mais aussi, les « amis », les comparses, les proches collaborateurs et même le Premier Ministre Valls : ce qui est probablement à l’origine de l’atmosphère de défiance et même de haine qui s’est peu à peu installée entre ces deux hommes !!!!

On apprend, dès la page 15 du livre que  »  seize mois après avoir quitté l’Elysée, Nicolas Sarkozy a été placé sous écoute. Pendant près d’un an, la police judiciaire a espionné ses conversations. Une première dans les annales de la République. » Et à la page 16 : » En 2017, cinq ans après se défaite électorale, c’est pas moins de treize affaires judiciaires qui empoisonnent Nicolas Sarkozy et son entourage »….

Page 21 : « Pour placer des hommes fiables à des postes clefs de l’appareil sécuritaire, des « flics » chiraquiens sont appelés à la rescousse. » Parmi eux,un certain Philippe Klayman qui deviendra « patron » des CRS. « Un poste ultra sensible parce que le maintien de l’ordre est une matière politiquement explosive, encore plus sous la gauche. Et puis les CRS ont une autre mission, plus confidentielle, celle de protéger en deuxième rideau, l’intimité du Président et des membres du gouvernement ».

Pour « orchestrer » les affaires judiciaires, « il existe une mécanique complexe aussi efficace que redoutable. Hollande a su en tirer profit. D’abord, il y a Tracfin, le service de renseignement financier de Bercy, le Ministère piloté durant tout le quinquennat par Michel Sapin, un ami de quarante ans du Président. La plupart des affaires judiciaires qui ont empoisonné Sarko et les siens ont trouvé leurs racines ici, dans cet immeuble ultra-sécurisé du 9ème arrondissement de Paris, entièrement classé secret-défense. » ( Page 24).

« Une fois la mécanique lancée, le dossier emprunte un alambic judiciaire, sous le regard d’un autre ami du Président, le Directeur des Affaires Criminelles et des Grâces, Robert Galli; qui a partagé la même chambrée que François Hollande et Michel Sapin lors de leur service militaire. Après l’élection de 2012, cet ancien Conseiller de Jospin à Matignon est tout de suite promu chef du parquet de Nanterre, dans les Hauts de Seine. D’où il dégoupille quelques grenades contre Patrick Balkany, le copain d’enfance de Sarkozy. » (Page 25).

 » Sarko, je le surveille, je sais tout ce qu’il fait » fanfaronne le Président devant dix-neuf députés socialistes qu’il reçoit, le 17 Février 2014, à l’Elysée.

Et toutes les pages suivantes en apportent la démonstration. Dans le détail.  » Le Château est passé maître dans l’art de pousser ou de ralentir le feu sous les casseroles judiciaires. Pour enterrer sans classer, il suffit de donner consigne de continuer à creuser en préliminaire ad vitam æternam. »

Mais Sarkozy n’est pas seul dans le viseur de l’Elysée. Manuel Valls, vu très vite comme un ambitieux et un dangereux concurrent potentiel sera l’objet des attentions particulières du Président. On apprend ainsi, entre autres, que la DGSE a chargé une société d’intelligence économique de s’occuper du cas de Mme Valls, née Anne Gravoin. Dès lors, paraît dans l’Obs, un journal « aux ordres », un article qui décrit dans le menu comment se finance l’orchestre dirigé par cette violoncelliste émérite. « Cet orchestre bénéficie des largesses d’un mystérieux homme d’affaires algérien, représentant en France un puissant conglomérat kowéïtien, un marchand d’armes Sud-Africain, qui préside le plus grand groupe d’armement du continent, et l’homme de confiance du Président congolais Denis Sassou-Nguesso, un ancien de la France Afrique décoré en catimini de la Légion d’Honneur par Manuel Valls  » ( Page 43 ).

Mais Valls à son tour, n’est pas « blanc comme neige ». Avec la complicité active de son copain de la Faculté de Droit, « l’ami Fouks », l’un des dirigeants les plus influents de Havas Worldwide, il a infiltré tous les services de communication des Ministères du Gouvernement.

Sa toile d’araignée d’informateurs au cœur de L’État traverse Bercy, Matignon, mais aussi le Ministère de la Défense, de la Culture ou des Affaires étrangères. C’est une conseillère formée chez Havas qui se « décarcassera » pour récupérer des photos compromettantes de Macron en promenade intime avec son petit ami qui dirige la Télévision d’Etat, pour étouffer – provisoirement – une rumeur qui commençait à se répandre. On se doute bien que ces photos sont en sécurité quelque part, … à toutes fins utiles. ( page 45 ).  » Tout comme Ayrault, Hollande déteste le patron de Havas Worldwide? Au début de son mandat il donne consigne de « purger les cabinets » des réseaux Fouks » ( Page 46 ). 

Car Hollande adore « espionner » mais déteste être espionné….

Mais « l’espionnite » va assez rapidement gagner l’ensemble des rangs de la Police. Véritable instrument au service du pouvoir, l’IGPN dirigée par Marie-France Monéger, va au gré de ses enquêtes, non seulement servir à virer les « brebis galeuses » mais aussi aboutir à mettre hors d’état de nuire les gêneurs. Plus que jamais, sous la gauche, la police des polices est devenue une police politique. ( Page 92 ).

Arrivé à ce stade de la lecture on est tenté de pouffer de rire à l’écoute de ceux qui  ironisent à propos de ceux qui fantasment sur les « théories du complot »….Le complot est partout et tout le temps !!!

( à suivre )

8 réflexions au sujet de « « Bienvenue Place Beauvau » !!! »

  1. PhilZ

    Sarko justement le portable c’était pour fuir ce qu’il suspectait… une mise sur écoute de Hollande
    Bien sur que cela a existé de tout temps mais justement pourquoi Hollande et sa clique ont tant nié ces cabinets noirs… faut pas nous prendre pour des idiots.. quand tu penses que Hollande passait 30 % de son temps à s’occuper des journalistes (https://www.youtube.com/watch?v=aayCwhPTZ44) tu peux imaginer qu’au lieu de s’occuper du pays le reste était occupé à préparer ses petits coups… fas franchement le rôle d’un président qui se dit socialiste n’est ce pas !

    J'aime

  2. Annick

    Re-bonsoir Berdepas,

    Vous avez très bien su extraire une synthèse de ce livre où pullulent les moyens détournés de l’État au profit des petits marquis indéboulonnables.
    Tout est bon pour taper et faire mal sur tout concurrent jugé potentiellement trop dangereux.

    Tout au long de la lecture de cet ouvrage je me disais que, à présent, je comprenais comment (et aussi pourquoi) la collaboration fut le lot de notre pays.

    La grande question aujourd’hui c’est : tout de même ! comment se fait-il que Macron soit encore debout ?

    Vous et moi connaissons ce salaouètche de Cagayous et les récits hilarants de ses aventures, dont « Votez pour moi » est un morceau grandiose (on le trouve sur le Net).
    Hé bien Macron, pour moi, c’est Cagayous. Encore que ce dernier disait des choses plus sensées, puisque directement tirées du vécu.

    Quel est donc le potentiel de nuisance d’un type, pour qu’on n’ose le descendre comme les autres (politiquement s’entend) ?

    Amicalement,

    J'aime

  3. PhilZ

    Dame Ginette,
    Mais la France peut retrouver sa grandeur et son rayonnement .. C’est bien ce que veut Fillon. Une France dynamique, prospère, leader en Europe à nouveau sur le plan économique et culturel dans une société respectée et humaine. Tout son programme tend vers cela
    Moi j’y crois mais c’est à nous de décider et de le faire pour nos enfants … Tout est possible

    J'aime

  4. Dame Ginette

    Ce jour, j’ai rencontré deux touristes femmes, la soixantaine, qui m’ont raconté qu’elles vivaient en Californie. Etant donné leur accent et le fait que lorsqu’elles parlaient entre elles je n’arrivais pas à les comprendre, je leur ai demandé leur lieu de naissance. « Iran, mais nous sommes Arméniennes ! » n’ont-elles manqué de me préciser. Je leur ai dit qu’en doulce France nous avions une importante communauté arménienne, ce à quoi elles m’ont dit que les Arméniens adorent la France qui fut le premier Etat à reconnaître le génocide du début du XXe siècle opéré par les responsables de l’empire ottoman.
    Je suis restée sans voix, comment leur faire comprendre que cette France là a totalement disparu. A la lecture de votre article, cela ne fait que me conforter dans mon désespoir d’être le témoin impuissant de la descente de notre pays vers les Enfers… D’aucuns y croient encore.

    Aimé par 1 personne

  5. michel43

    Allons, tout cela est vieux , comme Hérode , doit t » on rappeler ,PASQUA ,PONIA et tout les autres Tout remonte au chef de l’Etat ,a son ministre de l’intérieur, donc SARKO sait très bien cela ,souvenez vous de son portable ,de plus , le SAC autre histoire , autre temps ,et la vie continue

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s