Gros chagrins….


castro

Ils étaient émouvants tous ces cœurs sensibles qui hier, pleurnichaient sur tous nos écrans de télévision, et dont les sanglots nous étaient retransmis sur les ondes de nos « radios nationales », alors que se répandait, dans le monde, la triste ( ??? ) nouvelle de la mort de Fidel Castro.

On avait du mal à contenir une certaine forme de chagrin à la lecture du Monde, ce grand quotidien, – la « référence » de nos « zintellectuels » -, qui consacre à ce « phare de l’Humanité », un éloge funèbre plein de sensibilité, contrastant avec celui amphigourique de l’Humanité, « l’organe » du Parti Communiste français.

Les gens qui comme moi, en ont vu et entendu d’autres, en raison de leur grand âge, et dont la mémoire fonctionne encore, n’auront pu s’empêcher de faire quelques rapprochements historiques…..

Car ces « âmes si sensibles » à la souffrance des peuples, si promptes à célébrer ceux qui se présentent comme leurs « libérateurs »ont la mémoire courte. C’est ce qui leur permet d’afficher une permanence suspecte dans leurs « convictions »et une fidélité à des « valeurs » dont la géométrie variable échappe à la logique des meilleurs mathématiciens et philosophes de leur époque….

En effet, comment ne pas être impressionné par la constance de ceux qui, parmi nos « zintellectuels », soutenus par une caste médiatique prompte à saisir et à célébrer leurs émotions, qui depuis plus d’un demi-siècle, – et au nom des nobles valeurs humanistes – s’épanchent sur des régimes dont l’Histoire, – la vraie – nous montre à quel point ils ont été destructeurs et criminels.

Car ceux qui pleurent aujourd’hui la disparition « del Commandante », sont les mêmes et, pour quelques uns d’entre eux, les héritiers de ceux qui ont successivement grossi les rangs de ces « idiots utiles », amateurs de « lendemains qui chantent », qui ont applaudi, puis pleuré au pied de la dépouille embaumée de Staline,ont célébré « la Grande Marche » de Mao, la victoire d’Ho Chi Minh, ou l’entrée de Pol Pot à Phnom Penh…..

Le rappeler, c’est rendre hommage « en creux » à leurs qualités visionnaires…. Qui ne se souvient de ceux qui furent traités de « vipères lubriques » pour n’avoir pas partagé l’enthousiasme révolutionnaire des ces « zintellectuels » ???

Et pour revenir à leur « quotidien de référence », je ne résiste pas au plaisir cynique de rappeler un article que j’avais commis, il y a déjà quelques années, dans lequel j’évoquais précisément, l’anniversaire de l’entrée des Khmers rouges à Pnom Penn…..

https://berdepas.com/2011/06/28/la-vie-est-belle-le-monde-est-beau/

Les années passent. Le souvenir reste…Il y a des crétins que l’on oublie pas !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s