Quand « le peuple » cause…


francois-fillon

 » La cause du peuple » n’était pas entendue… Car le « peuple de Droite » a souvent eu l’impression qu’il n’était ni entendu, ni compris, ni défendu. Ses espoirs ont si souvent été déçus. La Droite française, sous influence quand ce n’est pas « sous contrôle »d’une Gauche prétendument « morale », n’a jamais été en mesure d’appliquer une vraie politique « de droite », tant sur le plan sociétal que sur le plan économique. Complexée, la Droite Nationale n’a su, pendant très longtemps, que s’excuser d’être « la Droite ».

La France vit depuis près d’un demi-siècle, sous un système pompeusement qualifié de « modèle social français », qui s’apparente à un socialisme mou, habitué à vivre au-dessus de ses moyens, et vivant à crédit.

Mais l’échec cuisant de Hollande est en train de changer la donne.

La réussite de nos voisins allemands, anglais, espagnols, met en évidence le fossé qui se creuse entre les pays qui affrontent les dangers d’un libéralisme économique, en acceptant d’en payer le prix, et les pays qui, frileusement s’accrochent à une conception de la social-démocratie qui, partout en Europe, affronte une crise sans précédent.

Dans un précédent billet, j’écrivais :

« En France, le Parti Socialiste, en voie de décomposition, se prépare à payer lourdement les conséquences de l’énorme erreur stratégique que fut l’adoption et la mise en œuvre des conclusions d’un rapport souvent évoqué sur ce blog: le rapport Terra Nova qui préconisait aux socialistes l’abandon de la classe ouvrière, pour se tourner vers les « minorités porteuses d’avenir », à savoir, les minorités ethniques, culturelles, cultuelles, sexuelles, et de faire toute leur place aux populations immigrées qui seraient le « sang neuf » d’un pays vieillissant.

Du coup, « la classe ouvrière »a tourné le dos aux socialistes au pouvoir pour se jeter dans les bras du Front National, accusé de « populisme »….

En outre, le Français moyen, blanc, hétérosexuel, marié, catholique ou pas,  qui a travaillé dur pour élever correctement ses enfants, a le sentiment d’être devenu un citoyen de seconde zone, juste bon à être imposable à merci. Il ne supporte plus le discours médiatique qui, à ses yeux, ne valorise plus que les minorités de tout poil, et ne parle de lui que pour le dénigrer et le rabaisser et le ridiculiser, dans les informations, les débats télévisés, et même dans la publicité !!!. Pourtant, être un homme « normal » ne lui paraît pas, par exemple, nécessairement méprisable, puisque son « Président » se considérait lui-même comme tel….. »

L’élection à la « Primaire de la Droite et du Centre », en portant Fillon largement en tête des résultats, avec une large avance dès le premier tour, marque sans doute le réveil de cette « France périphérique »jusqu’ici accablée par le mépris des « zélites »victimes elles-mêmes d’un aveuglement dû à « l’entre-soi »d’un microcosme parisien censé « donner le La » à la France entière, et qui ne comprend pas que sa partition est inaudible à ceux qui ne font pas partie des castes privilégiées pour qui la « mondialisation » est une opportunité exceptionnelle, alors que pour les autres, elle conduit à l’appauvrissement et peu à peu,  au déclassement social, et à la déchéance.

Le choix de Fillon exprime la rebellion contre la « dictature » des médias et des sondages, qui, manifestement, à de rares exceptions près, tentaient d’imposer à l’opinion un scénario, celui de la victoire d’Alain Juppé, candidat de « l’identité heureuse », dont le discours assez « tiède »contrastait avec celui de Nicolas Sarkozy l’homme du clivage. Le peuple a voulu contester ce matraquage en votant massivement pour le candidat que les sondages avaient prématurément sorti de l’hypothèse finale….

Fillon a su faire oublier qu’il avait gouverné avec Sarkozy avec lequel il partage, ne serait-ce qu’en raison de son silence, les échecs d’un quinquennat qui a amené la gauche au pouvoir.

Il a su se forger une image forte d’homme de convictions. Ses origines provinciales l’ont protégé d’un parisianisme hautain et superficiel. Il a travaillé ses dossiers, et il est allé au contact de la France profonde pour s’imprégner de l’état de l’opinion d’un peuple qui ronge son frein et ne parvenait pas, jusqu’ici, à manifester sa colère, condamnée à l’oubli par une classe médiatique complice d’un système qu’elle protège, car il la protège à son tour, car il assure sa survie, à coups de subventions et de privilèges fiscaux….

Les médias ont cru pouvoir échapper au discrédit qui l’associe à celui d’une classe politique qui de renoncements en compromissions, et de compromissions en lâchetés, a perdu la confiance du peuple français….

Le désarroi des « commentateurs » était pathétique dès hier soir, lorsque les premiers résultats de ce vote historique ont été connus.

Car,après le « Brexit », puis l’élection de Trump, la classe médiatique a compris qu’elle a perdu le contrôle de l’opinion. S’appuyant sur les « sondeurs », les médias, convaincus de parvenir à faire élire « leur » candidat, celui qui, par son programme, était le plus proche des attentes d’une partie de la société frileuse, celle qui redoute les « ajustements nécessaires », celle qui ressent la candidature de Juppé comme un espoir de voir « le système » continuer sa route, en fermant les yeux sur les menaces qui se profilent, et qui risquent de conduire la société française à des affrontements ethniques et religieux dont elle ne se relèvera pas.

L’élection de Fillon au deuxième tour des Primaires de la Droite et du Centre serait un évènement historique qui prendrait les dimensions d’un choc sismique s’il réussit, après avoir remporté le vote final, à appliquer son programme, sur une société dont le réveil la mettrait au diapason de ce qui se passe dans presque toute l’Europe….

On souhaite, très sincèrement, « Bon Vent »à Fillon, pour qu’il se hisse aux responsabilités suprêmes en remportant une élection présidentielle qui n’a pas fini de nous surprendre !!! Mais il doit se préparer à recevoir des coups venant autant de son camp que de celui de la gauche…..

Car ceux qui « vivent sur la bête »et prospèrent dans un système à bout de souffle, ne sont pas près de lâcher le morceau ….

Dans une Démocratie en voie de pourrissement tout est possible désormais : on a vu des « électeurs » de Gauche tenter de fausser le scrutin de la Primaire de la Droite et du Centre. Pour verrouiller un système qui maintient en place depuis un demi-siècle la caste d’une bourgeoisie d’État et d’une oligarchie, toutes puissantes, on a inventé une procédure perverse : la primaire. Et comble de perversité : on l’a ouverte !!!

Or, pour nombre d’électeurs de gauche, l’élection de Juppé serait l’opportunité de préserver leurs privilèges et prébendes, voire de conserver une partie du pouvoir par une alliance post-présidentielle. Leurs consignes de vote devraient donc se répandre, dans l’entre-deux-tours. Une forte participation du vote musulman en faveur de Juppé est également à attendre, étant donné les gages importants au communautarisme donnés par celui-ci, au nom de « l’identité heureuse »….

Tout n’est donc pas joué, loin s’en faut !!! Et « la cause du peuple » de droite pourrait être trahie, une fois de plus ….


5 réflexions au sujet de « Quand « le peuple » cause… »

  1. François Carmignola

    @Martine. Pardon de vous infliger un argumentaire ultra classique, mais Fillon et Sarkozy ont fait ce qu’ils avaient annoncé en 2007, et plutôt bien. Ce ne fut pas le cas de Hollande et au combien, la gauche le lui reproche assez. Pour ce qui concerne le quinquennat Sarkozy Fillon, il y eut, je ne vous l’apprends pas un petite crise mondiale, et oui, les mesures prises furent insuffisantes. C’est bien pour ça qu’il faut maintenant quelque chose de vraiment fort.

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    @Martine: Je sais. Mais « Faute de grives…on mange des merles » !!! Sarko a sombré sous les coups de boutoirs de la classe médiatique relayant et coagulant toute l’hostilité accumulée qu’il avait inspirée. Quand à Juppé, ce serait du Chirac c’est-à-dire du « rad-soc » centre gauche et ramasse tout. Ce n’est pas ce dont la France a besoin.Mais, attention, car même pour Fillon, en finale, c’est pas encore gagné….

    J'aime

  3. Casanovas Martine

    Propositions énoncées par Fillon , un catalogue de promesses pour 2017 … Il promet ce qu’il n’a pas fait en 5 ans de pouvoir ! Comme Saint Thomas ! je ne crois que ce que je vois ….quel crédit lui apporter?
    ….A voir

    J'aime

  4. François Carmignola

    Je suis d’accord avec vous, Fillon est le Trump français… Mais c’est beaucoup mieux que ça en fait. Il se trouve capable, sans y toucher et calmement, de contredire toutes les évidences qu’on nous sert depuis trente ans, et à qui personne n’avait pu répondre sans se faire détruire.
    Comment mesurer l’immigration sans être raciste ? Comment réduire la dépense publique sans renvoyer des infirmières ?
    Tout sera mis en oeuvre d’ailleurs pour lui barrer la route, et Juppé a commencé à son petit niveau. Imaginez ce que cela va être quand la gauche va s’y mettre. Car le combat ne fait que commencer. Bien que ça commence assez bien. Le porteur énervé de l’échec assuré vient de quitter la scène et le porteur du maintien du statu quoi a un genou en terre. Allez Fillon !

    J'aime

  5. michel43

    et bien..la brosse a reluire ,plus les flagorneries ça MARCHE BIEN. .ceci dit , retour sur la réalité , 5 Ans muet ,sous SARKO.. et il va devoirs, mettre de l’eau dans son vin ,son programme va devoir coller à la réalité ,et ce n’est pas le cas, sur certaines propositions ? donc , nous allons avoir en 2017 ,la droite molle ,qui a ruiné le pays , et la droite national de Mme LEPEN , deux conceptions différente ,et se sera les électeurs de L’UNION de la gauche qui fera le vainqueur ,et les sarkozistes vont t « il voter FILLON…pas sur du tout

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s