Nouvelle théorie du « complot »???


complot.1261399536

Les relations internationales traversent une période troublante pour les esprits habitués à observer le monde dans une approche « rationnelle ».

La génération à laquelle j’appartiens a été habituée à raisonner par rapport aux apparences d’un monde bipolaire, où s’affrontaient dans une « guerre froide », l’Est et l’Ouest, c’est-à-dire, en fait, le monde communiste et le monde dit « libre »….

Cet affrontement était à la racine de tout conflit régional sur la planète. Il était alors relativement facile, pour les commentateurs, d’en analyser les causes, les forces en présence, et les conséquences possibles sur le reste du monde.

Depuis l’effondrement du monde communiste, symbolisé pat la chute du mur de Berlin, nous assistons à l’émergence d’un monde « multipolaire » à la recherche d’un nouvel équilibre, d’autant plus difficile à trouver que l’apparition de nouveaux acteurs, parmi les « pays émergents », trouble le jeu des puissances qui jusqu’ici disposaient des atouts leur permettant de maîtriser, plus ou moins bien, les enjeux de chaque conflit…

En Asie, loin de nous, des rapports de force tentent de s’établir entre des « Etats- Continents » tels que la Chine et l’Inde, et des puissances secondaires mais capables de troubler le jeu, telles que Taiwan, le Japon, ou les deux Corées, dans un « kriegspiel »  auquel entendent prendre part les Etats-Unis dont le regard se détourne de plus en plus de l’Europe pour se tourner vers le Pacifique.

En Europe, dont le déclin semble bien amorcé, les Etats-Unis restent présents à travers la position dominante qu’ils occupent au sein de l’OTAN.

De plus en plus de voix s’élèvent, sur notre continent, parmi les « stratèges » en géopolitique pour dénoncer le jeu trouble de l’OTAN, en Ukraine, mais également dans l’inextricable conflit du Proche-Orient, à l’origine duquel se trouvent les Américains, à la suite de l’invasion désastreuse de l’Irak….

Ainsi, quand le général Philip Breedlove, le chef des forces de l’Otan en Europe, accuse la Russie et la Syrie d’utiliser les mouvements migratoires comme une arme pour déstabiliser l’Europe, d’éminents spécialistes tels que le Général Pinatel qualifient les propos de ce général de l’OTAN de « grossière propagande ».

(http://www.geopolitique-geostrategie.fr/general-jean-bernard-pinatel/russie-alliance-vitale)

Selon ces analystes, l’OTAN ne défend plus l’Europe. Cette organisation défend les intérêts américains en Europe, avec l’aide discrète de la CIA.

Les Etats-Unis qui dirigent cette organisation ont un objectif stratégique qu’ils poursuivent sans relâche depuis 1991: éviter que l’Europe et la Russie se rapprochent et que leur alliance stratégique les prive de la primauté mondiale qu’ils ont acquise suite à l’effondrement de l’URSS.

C’est ce qui explique les campagnes de dénigrement systématique de la Russie de Poutine en Europe, savamment orchestrées depuis Washington. Leur but est de faire passer Poutine pour un tyran dangereux donc « infréquentable », alors que nous « fréquentons », sans retenue des tyrans arabes devant lesquels nous courbons l’échine, pendant qu’ils nous tirent dans le dos…

Le rôle de l’OTAN est de mettre en œuvre cette stratégie en entretenant un climat de Guerre froide en Europe.

Certains soupçonnent les Américains de tirer les ficelles de ce jeu ambigu. De Gaulle, ce visionnaire rêvait d’une Europe de l’Atlantique à l’Oural, sachant à quel point cette éventualité contrariait les Américains.

Il existe, en Europe, un fort courant populaire, qui soupçonnant de sombres calculs derrière les campagnes anti-Poutine, sent, intuitivement, que la menace que fait courir l’invasion en cours par des migrants venus d’Afrique ne sera jamais vaincue sans l’aide active de la Russie que l’Histoire et les affinités culturelles, rapprochent d’une Europe à la dérive, et prête à un suicide collectif…

Un puissant courant migratoire de populations dont les traditions et la culture sont à l’opposé des nôtres, est attiré par les richesses d’une Europe qui, habituée à dépendre, pour sa défense de « l’allié américain », rongée par des sentiments de culpabilité hérités du nazisme, et de la période coloniale, a fini par perdre ses réflexes élémentaires de défense, en s’abritant derrière une conception utopique de son nouveau rôle dans le monde, au nom de la défense des Droits de l’Homme, dont l’idéologie est piétinée par l’idéologie montante de l’Islamisme radical.

« L’Europe est donc face à ses inconséquences. Il lui semble impossible de refouler les hordes de migrants, impossible aussi de les accueillir sans dommages politiques et sociaux considérables pour des cohésions nationales déjà très abimées.
En fait, cet afflux soudain de migrants, amplifié par la guerre, instrumentalisé par des réseaux de passeurs et des mouvements salafistes extrémistes -qui veulent pousser l’Europe vers l’éclatement -et certains de ses membres à s’opposer au basculement de leurs territoires vers un communautarisme ingérable pavant la route d’un islam politique conquérant-, ne sont en fait que l’écume tragique d’une vague de fond ancienne qui a déjà sensiblement transformé le visage des pays européens. » ( Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/turquie-syrie-russie-europe-comment-migrants-sont-devenus-nouvelle-arme-non-conventionnelle-utilisee-presque-tous-jean-bernard-2613650.html#UXIozCgB3UwyU6T8.99)

L’étrange incapacité de la puissance américaine à afficher une stratégie claire pour aider son « allié » européen à maîtriser la menace qui se profile et qui pourrait, à très court terme, aboutir à une désagrégation de l’Union européenne, inspire à de nombreux observateurs des évolutions géopolitiques, l’idée que tout ce qui se passe actuellement aux frontières de notre continent n’est pas fortuit et qu’un affaiblissement définitif de l’Europe ferait le jeu d’une Amérique qui souhaite conserver notre continent « à sa botte »…..

4 réflexions au sujet de « Nouvelle théorie du « complot »??? »

  1. François Carmignola

    @berdepas
    Pardon, mais ne comptez pas sur les US pour faire entendre raison aux turcs. Ceux cis sont mandatés pour s’établir et mettre de l’ordre au moyen orient à la place des US, c’est ma thèse.
    Qu’il faille pour cela un peu violer les européens n’est pas un problème. Les US pensent que les frères musulmans sont les mieux à même de contrôler l’islam désordonné ou qu’il soit, au moyen orient ou en Europe.
    Et oui! Hussein Obama n’est pas notre ami.

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    @ François : Interrogations partagées. La Turquie qui rêve de reconstituer un Empire profite de l’ambiguité de la situation. L’Europe, « vieille femme stérile » gouvernée par des « impuissants »est dans son collimateur: Erdogan use d’un chantage aux migrants pour forcer la main de ceux qui résistent contre l’entrée de la Turquie en Europe, une perspective qui condamnerait définitivement l’Europe. Tout cela sous le regard distancié des Américains: les seuls capable de faire entendre raison aux Turcs.

    J'aime

  3. François Carmignola

    J’avoue partager vos interrogations, voire aller dans votre sens.
    Une remarque au sujet de la déclaration, effectivement ahurissante du général américain: les réfugiés seraient envoyés par les Russes ET les Turcs. Pourquoi les russes ? Les russes, en aidant Assad, participent effectivement à un exode vers la Turquie qui doit simplement gérer un million de réfugiés de plus que les 2 ou 3 millions qui s’accumulent, venus de partout.
    La Turquie gère le flux et active les manettes, et ce n’est pas la théorie du complot, c’est l’évidence.
    Au fait, savez vous qu’il y a des algériens et des marocains dans le flux ? De partout vous dis je.
    Heureusement, les frontières le long de la route se ferment progressivement. L’Europe doit maintenant organiser la fermeture des frontières à ces pseudo réfugiés.
    Cela se fait lentement, mais cela se fait.
    Un critère: l’incroyable crise de sentimentalité de Madame Mekel cet été doit normalement lui couter son poste. Il est possible qu’elle l’est réalisé: elle s’active à corriger le tir on dirait. Je reconnais qu’on en est encore loin.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s