Taubira s’en va…


Taubira figaro

Son départ accentue le désarroi d’une Gauche qui ne sait plus où elle habite.

Cette femme ne manquait pas de talent, même si elle n’inspire de la sympathie qu’à ceux qui ne rêvent  que d’une France couchée et rongée par le remords et la repentance en raison de son passé colonial.

Cultivé, mais imprégné d’une culture qui révèle un mélange de fascination pour les lettres françaises et un penchant pour les grands écrivains antillais, son discours est profondément teinté de frustration et de sourde révolte contre ce qu’elle vit comme l’insupportable domination de « l’homme blanc ».

Mais ce discours révèle, en outre, un besoin mal contenu de revanche contre le passé esclavagiste de la France, qui a nourri son combat de jeunesse pour l’indépendance de la Guyane dont elle est issue .
Sa volonté de « solder ses comptes » avec ses racines personnelles s’exprime, avec toute la mauvaise foi dont elle est capable, dans un livre intitulé « l’esclavage expliqué à ma fille » qui a fait l’objet de l’un de mes billets.

https://berdepas.wordpress.com/2013/01/30/taubira/
https://berdepas.wordpress.com/2013/10/19/ah-taubira-taubira-taubira/

Dans cet ouvrage, elle expose sa version de ce que fut l’esclavage des noirs venus d’Afrique, en escamotant la place des pays arabes dans l’ignoble trafic de chair humaine dont la France n’avait pas le monopole, ce dont elle s’était expliqué dans l’Express en reconnaissant qu’elle voulait éviter de culpabiliser la jeunesse de nos banlieues pour des actes dont elle n’était pas responsable…

Mais au-delà de la personnalité de cette femme de caractère, son départ du Gouvernement, motivé par un « désaccord majeur » et par la volonté de « rester fidèle à son engagement, ses convictions et son combat » restera comme le révélateur d’une Gauche qui ne sait plus très bien où elle habite.

Les réactions suscitées par son départ sont significatives : à droite, on se frotte les mains de satisfaction, tout en regrettant la perte d’une de cible symbolique, surtout depuis le vote de la Loi sur le « mariage pour tous »… A gauche les commentaires sont plus nuancés et masquent mal l’état de décomposition idéologique de ce qui, il y a encore peu de temps constituait le socle du soutien à François Hollande.

En fait, c’est bien là que se situe l’élément majeur de ce que révèle ce départ, dont la mise en scène a été calculée , tant dans son timing que dans son déroulement, par Mme Taubira.
La gauche est aujourd’hui traversée par plusieurs courants contradictoires , dont l’opposition s’est aggravée à l’occasion du débat sur « la déchéance de nationalité », au point de laisser apparaître des lignes de rupture idéologiques qui transparaissent jusque dans les prises de positions de ceux qui constituaient les « troupes d’élite » d’une gauche fière de ses « zintellectuels » !!!

Ces derniers, qui semblent avoir perdu un leadership incontesté, pendant plus d’un demi-siècle, dans le domaine de la pensée, un leadership soutenu activement par un parisianisme « bobocratique » et par une classe médiatique sous influence, ont perdu de leur superbe, et sont en recul sur le terrain de la crédibilité .
Cela se manifeste quotidiennement dans les débats où l’absence d’idées et d’arguments se traduisent par le recours systématique au mépris, à l’invective,  et à l’insulte,  face à l’émergence d’une génération d’écrivains, et de « philosophes », dégagés des influences marxistes de l’après-guerre, puis du relativisme de la pensée issue des courants anarcho-libertaires qui prolifèrent au sein de la « génération 1968 ».
Je développerai ce point de vue dans mon prochain billet, car cette évolution me paraît infiniment plus significative et porteuse des sursauts à venir que l’accident de parcours que représente le départ de Mme Taubira …

4 réflexions au sujet de « Taubira s’en va… »

  1. François Carmignola

    Talent, caractère… Je vous trouve bien indulgent. Une grosse indépendantiste guyanaise sentimentale, totalement stupide et inconséquente qui a réfléchi un mois entier avant de comprendre qu’elle était visée directement par une loi qu’elle a failli devoir aller défendre. Tout cela après n’avoir pas compris que toutes les lois qu’elle pensait devoir faire passer étaient bloquées et que ses actions, exclusivement destinées à irriter l’ennemi étaient toute de parole ampoulée soit disant cultivée, en fait l’éternel ressassement de l’amérindienne métissée qui se découvre arrière petite fille d’esclave au sortir d' »autant en emporte le vent »…
    Invoquer l’obscur et confus Edouard Glissant pour « Pisser » sur on ne sait qui afin de défendre le mariage homosexuel sensé humilier l’ennemi blanc mâle qu’elle rêve de voir la fouetter avec cruauté n’est ni haissable, ni méprisable: simplement humiliant. Pour le pays qu’elle méprise et qui la nommé gignole, tract ambulant du front national.

    J'aime

  2. michel43

    SON départ , prouve , UNE SEULE CHOSE ? Gauche et Droite , sont sur la mauvaise , pente , les électeurs , risque de leurs faire PAYER , dans les URNES , les POIGNARDS sont sortie, des deux cotés ,QUI se Marre , le Front National , voila la VERITE

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s