Promenade d’automne dans le Bruxelles de toujours…


BxlJ’aime beaucoup Bruxelles. Pour mille raisons.

La première, et la plus importante de toutes, c’est la sympathie que m’inspirent les Belges, ce « peuple frère »dont la culture est si proche de la nôtre. Bien entendu, quand j’évoque « les Belges », il s’agit principalement des « francophones ». Non pas que j’éprouve un quelconque dédain pour les autres, mais la volonté et l’entêtement des néerlandophones à ignorer tous ceux qui ne parlent pas « flamand » rend leur contact  difficile…et les échanges peu intéressants.

Le Bruxellois, est une espèce de Belge particulière. Il est viscéralement jovial, chaleureux, nanti de cet humour particulier qui rend sa compagnie agréable et fait que l’on est tenté, d’emblée, de partager avec lui une de ces savoureuses bières belges dont je raffole: le Bruxellois est un joyeux luron, qui aime la bonne chère ( la gastronomie belge n’a rien à envier à celle de sa soeur française  ).

Il faut écouter le Bruxellois raconter des blagues sur les Français, dans cet accent inimitable dont quelques humoristes on fait leur miel…

Déambuler dans le centre de Bruxelles, c’est prendre part à une délicieuse aventure.

A condition de regarder où on met ses pieds quand on marche, car les trottoirs de cette capitale, dans un état épouvantable, ne sont pas faits pour les rêveurs… Et pourtant, les beautés secrètes de Bruxelles se découvrent en levant la tête: il faut s’attarder en jetant un regard sur les façades de ces petites merveilles d’architecture bourgeoise, héritées de la période où l’Art Nouveau était florissant en Belgique, et qui, parfois écrasées entre deux constructions « modernes », font partie des charmes discrets de cette ville.

Après avoir flâné dans le Parc Léopold, dont les arbres centenaires, dans un décor romantique, ont revêtu leur manteau rouge d’automne, et après avoir contemplé, un instant, les canards qui barbotent sur l’étang aux nénuphars, toutes mes promenades, dans cette ville, me conduisent invariablement vers la « Grand Place ».

Traversant la « Place d’Espagne », je marque un temps d’arrêt devant la statue de bronze représentant Béla Bartok dans une curieuse attitude, la tête enfoncée dans le col remonté de son manteau, comme si, déjà, le froid l’avait saisi, avant même que l’hiver ne fût là. Face à ce grand compositeur, un Don Quichotte massif, accompagné du fidèle Sancho Pancha semble prêt à partir défier les moulins de la Hollande voisine…

La Grand Place, c’est « le coeur » de la ville. Superbe témoignage de ce que fut le Bruxelles des marchands, elle éblouit. Surtout depuis que les façades qui l’entourent ont été rénovées, avec ses sculptures et ses moulures récemment redorées à la feuille d’or….

Nous y avons nos habitudes .

La « Chaloupe d’Or », authentique taverne, se souvient de nous: nous y fîmes notre repas de noces, entourés d’êtres chers et d’amis de toujours… Mais notre halte préférée est au « Roi d’Espagne », où il est difficile de résister à l’odeur de gaufres qui flotte dans l’air, pour y déguster une délicieuse gaufre au chocolat. Sans oublier, dans une rue voisine, le « Music Village », la boîte de Jazz dont nous sommes des fidèles depuis de longues années…

Sur, et tout autour de la Grand Place, grouille une foule où toutes les nationalités se rassemblent pour admirer ce lieu et clamer leur bonheur d’être là dans toutes les langues de la Planète, et donnent le sentiment d’avoir submergé les Belges, qui vraiment, en ce lieu pourtant si profondément symbolique de leur Histoire, ne sont plus chez eux….

Car, en effet, les Belges sont-ils encore chez eux à Bruxelles ???

J’avais publié, sur ce blog, en 2008, déjà !!! un billet intitulé  » Bruxellistan », dans lequel je m’inquiétais déjà du devenir de la Belgique.

https://berdepas.wordpress.com/2008/05/03/84/

Ce séjour à Bruxelles ne m’a pas rassuré. Il suffit de se promener dans le Centre-Ville, pour constater les progrès réalisés, depuis 2008, par la pénétration islamique….Le femmes arborant leur voile noir intégral sont de plus en plus nombreuses, et personne ne semble s’en offusquer…

Il n’est pas étonnant de découvrir, dans la Presse, des articles qui dénoncent la part prise par ce petit pays, dans la fourniture de recrues à l’Etat Islamique…

https://francais.rt.com/international/8633-belgique-premier-fournisseur-recrues-daesh

Les retours de promenades se font dans un mélange de sentiments: d’une part la satisfaction d’avoir retrouvé l’ambiance bruxelloise, sa bonne humeur, sa bonne bière et ses moules-frites, et d’autre-part, le triste sentiment d’avoir flâné dans une ville qui préfigure ce qui attend beaucoup d’autres villes d’Europe, une ville condamnée à perdre, insensiblement son âme…

Car à Bruxelles, comme partout ailleurs en Europe, il y a ceux qui ont déjà renoncé à défendre ce qu’ils sont et sont résignés à une douce soumission…. On comprend qu’à la Librairie « Filigranes », une de mes stations favorites dans cette ville que j’aime, le livre de Houellebecq,  « Soumission », fasse un tabac !!!!

2 réflexions au sujet de « Promenade d’automne dans le Bruxelles de toujours… »

  1. Dewael Claude

    Étudiant dans les années 60, je traversais régulièrement la Grand-Place pour aller au premier étage du Roy d’Espagne boire quelques bières et manger un « Toast Cannibale » dans une petite alcôve avec quelques copains.
    Depuis j’y retournais une fois l’an avec le même cérémonial
    L’an passé , le « Toast » a disparu de la carte et la place et ses environs se sont laissés envahir par une population nord-africaine dominante
    Ce n’est plus mon Bruxelles, mon Roy d’Espagne et j’hésite à y retourner bien que la « Boutique Tintin » y soit toujours.
    Cinquante ans d’une fidélité qui va peut-être s’éteindre

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s