Gouverner c’est prévoir…


Gouverner

Prévoir et anticiper….Ce n’est pas gesticuler pour donner l’impression qu’on « gouverne ».

Le désarroi actuel illustre, ô combien, l’impéritie de la classe politique, en France et en Europe, face à la « déferlante » migratoire à laquelle nous sommes confrontés.

Tous ces décideurs à courte vue, qui en fait, n’ont « décidé » que de nous enfumer avec des discours lénifiants, depuis 50 ans, sur l’immigration – cette « richesse » qui risque, à terme, de nous engloutir -, devront un jour rendre des comptes aux peuples européens qu’ils auront entraîné sur la pente dangereuse d’une paralysie, face à la menace de leur asservissement.

Car, nul ne pourra dire « nous ne savions pas » !!! Ces menaces, elles sont proférées depuis des décennies par des dirigeants qui entretiennent au sein des peuples arabes le mythe du retour d’un Califat mondialisé, qui du même coup, vengerait le monde arabe des « humiliations » qu’il aurait subies…

Toutes les voix qui se sont élevées pour tirer la sonnette d’alarme ont été étouffées, quand elles n’ont pas été ostracisées, voire « criminalisées » pour reprendre les mots de Michel Onfray. Et ce, au nom de « valeurs » que quelques uns, à gauche, se sont appropriées, et qui sont précisément celles que les ennemis de notre civilisation veulent éliminer.

Notre actualité est désormais consacrée à cet afflux de migrants, dont le flot menace de submerger les capacités d’accueil de l’Europe. Un flot que nul ne sait comment contenir tant nous sommes convaincus que les murs de barbelés ne serviront à rien, tant que l’on n’aura pas pris la mesure de la taille du problème, et tant que le mal n’aura pas été éradiqué à sa source…

Tout démontre, – hélas, parfois après-coup – que nos dirigeants savaient. Car ils disposent de toutes les informations nécessaires pour décider.

Car rien du trafic migratoire en Méditerranée n’est ignoré des autorités françaises, militaires et civiles.

Cette invasion ne s’est pas déclenchée par hasard. Son ampleur ne pouvait qu’avoir été voulue et préparée.
Le général de corps d’armée (quatre étoiles) Christophe Gomart, patron de la DRM (Direction du renseignement militaire) est chargé de recueillir toutes les informations susceptibles d’aider la France à prendre ses décisions d’ordre militaire.

gomartCe général a expliqué, en ouverture d’un colloque qui s’est tenu à la Société de géographie, à Paris, les 11 et 12 septembre derniers, comment le Renseignement français surveille le trafic migratoire au Moyen-Orient et en Méditerranée.

http://www.socgeo.org/geospatial-intelligence/

La DRM, qui est leader en France sur le renseignement d’origine imagerie militaire (ROIM) fourni par les satellites-espions de l’armée, a inauguré le 19 janvier dernier un très discret centre d’expertise, le CRGI (Centre de renseignement géospatial interarmées).

Pluridisciplinaire, il intègre une trentaine de spécialistes civils, militaires et réservistes de haut niveau dont la principale fonction consiste à fusionner le renseignement recueilli par la DRM à partir d’une multitude de capteurs (interceptions, satellites, sources ouvertes, cyber-surveillance, etc.).

C’est ainsi que la DRM peut aujourd’hui présenter aux dirigeants français une situation précise de la présence des migrants sub-sahariens en Libye, ainsi que les identités exactes, les modes opératoires et les stratégies des passeurs de migrants. Ces informations sont transmises par la France à l’état-major de la mission européenne navale en Méditerranée (Eunavfor Med), lancée en mai dernier.

Le général Gomart a ainsi pu confier lors de ce colloque que les militaires français ont repéré les principaux points d’entrée des filières de trafic humain sur le territoire libyen, notamment à partir de la zone des trois frontières (Libye, Soudan, Égypte).

Le renseignement français sait où les passeurs échangent leurs cargaisons humaines, où ils les hébergent. Il les voit également préparer les départs vers l’Europe depuis les plages de Tripolitaine et de Cyrénaïque, imposant aux migrants un processus immuable.
Avant tout départ en mer les passeurs appellent le Centre de Coordination Italien des Secours Maritimes, explique-t-il, et c’est ainsi que les bateaux européens vont recueillir directement en mer les masses immigratoires, pour les transporter à bon port, de crainte qu’ils ne s’égarent sur les côtes africaines… ( !!! ).
Nous disposons, donc, de « l’outil idéal pour valoriser des données massives géolocalisées. Il joue le rôle d’un accélérateur de prises de décisions en donnant une vision claire et complète aux chefs militaires et aux décideurs politiques », précise le général.
Cette invasion ne survient donc pas, comme nos médias tenteraient de le faire croire, de manière « imprévue ».
Et si le Renseignement français est capable de voir le trafic migratoire en Afrique jusque dans ses détails, il en sait beaucoup plus sur la réalité des menaces qui en découlent, et notamment sur la présence de « candidats au djihad » parmi ceux que l’on nous présente comme des malheureux fuyant les zones de combat…..

Lorsque l’Emir du Qatar refuse de recevoir ces migrants sur son territoire – avec un cynisme révoltant – c’est qu’il sait que se trouve parmi eux des agents de Daech :

https://el-manchar.com/2015/09/03/lemir-du-qatar-a-propos-de-laccueil-des-refugies-syriens-nous-avons-assez-desclaves-comme-ca/

Serions nous devenus, en entrant à l’OTAN, les « petits caniches » d’Obama, et en nous soumettant aux Monarchies du Golfe, les instruments de la guerre sans merci que se livrent depuis toujours Sunnites et Chiites ???

Car, en réalité, tout ce désordre géopolitique au Moyen-Orient, n’est rien d’autre qu’une « péripétie » de la lutte à mort que se livrent ces deux fractions de l’Islam pour aboutir à la domination du monde qui est leur fantasme, depuis toujours….

Et nos politiciens, ne seraient-ils, en réalité, que des pantins dont les ficelles sont tirées par de cyniques apprentis sorciers qui risquent d’entraîner le monde dans un nouveau conflit planétaire ???

 

Une réflexion au sujet de « Gouverner c’est prévoir… »

  1. François Carmignola

    La question de la présence d’agents terroristes parmi les migrants doit être posée: elle l’est par les pays du golfe qui refusent absolument d’accueillir les « réfugiés » et aussi bien sur par les US qui ont exactement la même attitude (1 an d’enquête avant toute admission).
    Ces foules sont dangereuses, évidemment, mais ça ne se voit pas par satellite. Par contre, la planification du « NOWAY » est sans doute en cours, et il faudra bien prendre la décision un jour ou l’autre.
    Bien sur inutile d’attendre cette décision de Hollande… Plus que deux ans à attendre à moins que le renversement des opinions n’accélèrent les choses. 1000 Euros par mois pour chaque réfugié, ça fait beaucoup.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s