Des Français comme les autres ???


 archivo157

Ce matin, sur une plage espagnole, à Calpe, les places sur le sable, près de la mer sont chères…

Dans une ambiance de joyeuse insouciance, les baigneurs s’ébrouent, dans une eau à 27°. Il y a là des Espagnols, en majorité, qui avec le retour, timide mais réel, de la croissance reprennent goût aux réjouissances qui sont dans leurs gènes.

Mais il y a aussi des Belges,- des Flamands surtout -, des Anglais, des Allemands, des Russes et bien d’autres nationalités encore, qui partagent les quelques mètres de sables disponibles au bord de l’eau, pour poser une serviette et planter un parasol. Et comme chaque année, au mois d’Août, beaucoup de Français.

On s’interpelle dans toutes les langues, et les cris de joie des enfants recouvrent le bruit des vagues, le tout dans une ambiance de gaieté insouciante…

Soudain arrive, au bord de l’eau un homme barbu vêtu d’une « gandoura » blanche, accompagné de trois femmes voilées de noir de la tête aux pieds. L’une des femmes étend, à un endroit de la plage où la foule des baigneurs est dense, une large serviette sur le sable entre deux familles espagnoles éberluées. L’homme s’étend sur le sable, et l’une des femmes, d’une voix jeune et claire, s’exclame:  » Nous on y va !!! ». En français.

Et les trois femmes s’élancent, drapées dans leur voile noir, et entrent dans l’eau. D’abord jusqu’à la taille. Puis deux d’entre-elles, plus décidées, esquissent quelques brasses…..

Sur ce coin de plage, un silence étonnant a succédé aux cris de joie, aux rires, aux conversations cosmopolites. Quelques hommes jusqu’ici étendus sur le sable se sont levés pour observer ce spectacle insolite, ici, en Espagne. Les femmes, en maillot de bain, certaines sont en bikini ou en string, se regardent, ahuries,   sans un mot …

Puis les trois femmes, après s’être ébrouées au bord de l’eau, leur voile collant à leur anatomie, soulignant leurs formes mieux que si elles étaient nues, reviennent vers leur compagnon barbu, et lancent à la cantonade :  » Viens !!! tu as tort !!! Elle est bonne !!! Meilleure qu’à Nice »

Ce sont donc bien des Français !!!

Les familles françaises qui sont là se sont tues. Un ange passe….Comme si, soudain, elles prenaient conscience de ce que « quelque chose a changé » dans la France d’aujourd’hui…

Les Espagnols, sur la plage, ricanent….Car en Espagne, « elles » n’osent pas, ou peut-être pas encore, aller aussi loin dans la provocation.

Il faut se rendre à l’évidence: « des Français », sur une plage, c’est aussi ça…..

Swimming-BurkaPost-scriptum : Au même moment, en Algérie des Immams salafistes exigent une « Police des moeurs » sur les plages:http://www.elwatan.com/actualite/l-algerie-face-au-peril-salafiste-des-imams-reclament-une-police-des-moeurs-18-08-2015-301795_109.php

2 réflexions au sujet de « Des Français comme les autres ??? »

  1. berdepas Auteur de l’article

    @ Un séquane: difficile à dire. Mais on voit de plus en plus, sur les plages espagnoles,et dans les supermarchés ces « Français comme les autres », « roulant les mécaniques », suscitant l’irritation des Espagnols, peu habitués aux comportements d’arrogance provocatrice devant lesquels,la société française semble peu à peu accepter d’être soumise….

    J'aime

  2. Un séquane

    Un pour trois et trois pour un (C’est comme la devise des trois mousquetaires ?). Plus sérieusement, il serait bien intéressant de savoir si l’argent des alloc. ou autres aides, payées avec les impôts perçus sur des souchiens travaillant au mois d’août n’aurait pas permis ces vacances en Espagne ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s