La crise des « bisounours ».


bisounours1

La « Bien-pensance » est en crise. Une sorte de crise dans la crise…
La « crise grecque » bouleverse ceux qui, en temps ordinaires, nous pompent l’air avec leur leçons de morale, leurs injonctions à la « tolérance », et qui n’ont pas de mots assez durs contre les « phobes », qu’ils soient « islamos », »xénos », « homos » ou autres ….
Car voici qu’ils se sentent envahis par un sentiment qu’ils croyaient réservé aux « beaufs », aux « ploucs », à ces « populistes », qui n’ont rien compris au sens de l’Histoire. Pas plus qu’ils n’ont compris le sens de la marche de l’Humanité vers le Progrès, et celui du Message Prophétique selon lequel notre société libertaire, après avoir piétiné toute expression du bons sens et d’une morale jugés désuets, car beaucoup trop imprégnés d’un catholicisme bourgeois et ringard, s’est totalement vouée au culte du « Bisounours ».

Ce culte nous promet un monde merveilleux, où « tout le monde il est beau, et tout le monde il est gentil », car, dans ce monde-là, où tout se vaut, tout le monde est « pareil ». Ce qui fait de ceux que l’on a enfermé dans la « cage aux  phobes », – selon le mot de Philippe Muray – ,   des « sous-hommes » à montrer d’un doigt accusateur….
Or voici qu’à la faveur (si l’on peut dire) de la crise grecque le courant « main-stream » de la  « bien-pensance » se découvre « xénophobe ».
Bouleversée par le drame vécu par le gentil peuple grec, qui n’est coupable que d’avoir profité des bienfaits de la scandaleuse politique menée par ses dirigeants corrompus, la « bien-pensance » s’est trouvé un nouveau défouloir : la « germanophobie », un sentiment nouveau, de plus en plus « dans le vent » au sein du microcosme des « généreux ».

Et les méchants allemands sont devenus les « boucs émissaires » de tous les malheurs qui menacent l’Europe…
Dans le monde des « gentils », Mme Merkel fait figure d’épouvantail.
Tout ceux qui ont vu dans « Syriza » le Parti de l’Espoir, parvenu au pouvoir, démocratiquement, à la suite d’une escroquerie, devenue classique en politique, qui consiste à tout promettre, pour n’en rien donner ensuite, n’ont pas de mots assez durs pour qualifier l’intransigeance de ceux aux quels on demande de mettre la main à la poche, afin qu’en Grèce, la fête puisse continuer….
On a vu refleurir un vocabulaire oublié, à propos des Allemands. Pour le clergé de la « bien-pensance », qui, – on le sait – a l’indignation facile, le retour de l’Allemagne hitlérienne, et l’avènement d’un IVème Reich sont évoqués comme une menace cruelle. Sans complexe.

C’est que l’Allemagne d’aujourd’hui représente tout ce que cette « intelligentsia » déteste : la rigueur, la réussite par le travail, l’acceptation de sacrifices dans les périodes difficiles, et surtout par une gestion économe des finances publiques, qui favorise plus les « entrepreneurs » que les « assistés ».
La « rigueur » !!! Ce mot qu’ils détestent !!!

Ce mot qui devrait disparaître de la langue française, au même titre que certains mots tels que « racisme » ou « islamophobie ».
Mme Merkel est devenue, pour ces Français-là, l’épouvantail de la « rigueur ». Quand à Wolfgang Schaüble, il est devenu le Diable en personne, capable d’une intransigeance de nature à pousser les Grecs au suicide…

La rigueur !!! Ce mot que las Français détestent et avec lequel ils jouent à se faire peur.

Car « la rigueur », les Français ne l’ont jamais rencontrée… Ils en parlent comme de ces objets mythiques dont on se sert pour faire peur aux enfants. Et ça marche : dans une société infantilisée, ça aide à « endormir » les foules, qui écoutent, couchées, les yeux fermés, serrant leur « bisounours » dans les bras….

Car cette société « infantilisée » sait qu’elle peut dormir tranquille, sous la protection d’un « Président protecteur » qui espère la maintenir dans sa léthargie jusqu’en 2017…. Alors il sortira à nouveau de sa boîte à sortilèges un programme bidon, plein de promesses pour conduire les Français vers un monde toujours meilleur….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s