Islamolubies….


Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre. (Winston Churchill, 1938, à Londres, Chambre des communes, dans The Official Report, House of Commons (5th Series), Hansard, 13 May 1940, vol. 360, c. 1502 : Au Premier Ministre alors en exercice Neville Chamberlain, à propos des Accords de Munich.)

Prenez les armes, et montrez votre valeur, soyez prêts au combat ; car il vaut mieux pour nous périr en combattant que d’affronter le spectacle de l’outrage fait à notre nation et à notre autel. ( Winston Churchill, 19 mai 1940, à Londres, studio de la BBC, dans The Churchill center.).

« « « « `

« Les Républicains » ont tenté, hier, d’aborder, calmement, dans un débat interne destiné à alimenter leur réflexion sur un projet de gouvernement futur, la question de l’Islam.

Une fois de plus, c’est un échec. Un de plus….

La Droite a toujours reculé devant les gesticulations de ceux qui ne veulent surtout pas que l’on traite le sujet de l’Islam, qui est, avec le chômage de masse, l’un des deux grands défis aux quels la France est confrontée.

L’argumentaire du Parti des angélistes est toujours le même.  « L’Islam n’est pas un sujet ». « Et encore moins un problème ». « Les Musulmans sont des Français comme les autres ». « L’islamisme conquérant ne concerne pas la France qui n’abrite que des « musulmans modérés »qui n’aspirent qu’à vivre en paix, dans le respect des Lois de la République »……

IslamC’est avec ce type de discours que l’on a endormi les Français au cours des trente dernières années.

Les politiciens de tous bords, terrorisés à l’idée d’être accusés « d’islamophobie » , n’abordent plus le sujet de l’Islam qu’avec des pincettes.

La Gauche qui sous l’influence de ses « penseurs », à l’image de « Terra Nova » (1), n’a vu, jusqu’ici, l’immigration musulmane que comme une nouvelle clientèle électorale censée, selon ses « penseurs », se substituer progressivement à un prolétariat évanescent, et comme un contre-poids au Catholicisme, qui chez beaucoup, à gauche, constitue un frein, sinon un obstacle aux réformes de société dont elle rêve depuis toujours et qui sont guidées par l’idée d’abattre, une fois pour toute , une bourgeoisie dont elle rêve pourtant d’occuper la place, et d’en éradiquer toutes les traditions.

L’arme dont la Gauche a su se servir, c’est « la diabolisation » de tous ceux qui osaient évoquer les « sujets qui fâchent ».

Avec la complicité de certains médias, elle a soutenu, pendant des années que l’immigration était un phénomène inévitable, quand il n’est pas justifié par la « réparation légitime » que nous devons aux peuples autrefois colonisés et qu’en tout état de cause ce phénomène est surévalué par une Droite censée exploiter « les peurs », en dénonçant les menaces qui pèsent sur la cohésion de la société française, à des fins démagogiques et « nauséabondes »….

Enfermée dans un déni de réalités qui l’éloigne de plus en plus de la perception concrète, et quotidienne que le peuple a acquise des dangers qui pèsent désormais sur notre sécurité, confrontée à la montée du djihadisme, partout dans le monde, aux avancées fulgurantes d’un Etat Islamique que l’on se refuse d’affronter directement sur son terrain, et à une poussée migratoire sans précédent dont on ne sait plus jusqu’où elle ira, une poussée à la quelle l’Europe est incapable d’apporter une réponse cohérente et coordonnée, notre classe politique donne le sentiment d’être désormais dépassée par une situation qui échappe à toute rationalité.

Pour se rassurer,   notre classe politique continue à cultiver ses vieilles lubies, dont celle du mythe de l’émergence supposée d’un « Islam de France », et à porter aux nues quelques imams dont le discours est jugé « islamo-compatible » avec les Lois de la République, feignant d’ignorer qu’une fraction des Musulmans de France s’est placée sous la coupe d’un « Salafisme » inspiré et financé par les monarchies du Proche-Orient.

Elle continue, souvent contre la volonté de ses électeurs, à tolérer, un peu partout, la construction de mosquées, dont le financement reste le plus souvent opaque, et qui sont autant de tribunes pour des imams venus « d’ailleurs », délivrer le message d’un salafisme sournois.

Un Salafisme dont la poussée inquiète pourtant les pays du Maghreb et particulièrement l’Algérie qui redoute un retour des années de cendres, car les Algériens ont de la mémoire, et savent que le terrorisme est une arme redoutable qui n’a pas peur du sang….

Ceux qui entretiennent l’idée de l’émergence possible, en France, d’un Islam compatible avec nos valeurs démocratiques sont, soit des crétins, soit de dangereux affabulateurs. Car qui peut encore ignorer aujourd’hui que tous les pays islamiques, sans exception, ont des régimes autoritaires, dictatoriaux, à parti unique dominé par le tribalisme et les clans, oppressifs et tyranniques.

Seul le Liban était une démocratie, grâce à une faible majorité de chrétiens. On sait ce qu’il en est advenu…Et on attend de voir comment la Tunisie pourra échapper à cette fatalité….

A lire . Absolument !!!

Chaos

http://www.elwatan.com/edito/le-devoir-de-memoire-23-03-2015-290544_171.php

http://www.elwatan.com/actualite/yemen-alger-dement-la-presence-de-djihadistes-algeriens-17-04-2015-292586_109.php

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/10/revue-de-presse-que-faire-des-mecreants-et-des-deserteurs-la-doctrine-daqmi/

(1).- http://www.tnova.fr/sites/default/files/Rapport%20Terra%20Nova%20Strat%C3%A9gie%20%C3%A9lectorale.pdf

5 réflexions au sujet de « Islamolubies…. »

  1. Jean Pierre

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec votre analyse et c’est pas nouveau. Ce que je voudrais dire après avoir vu les différents reportages télé sur la période de l’occupation allemande que votre billet ressemble étrangement au laxisme de la France avant 1940 et à la collaboration après. Pétain a été diabolisé, ça se comprend, Mais les responsables politiques actuels et ceux d’avant devront être jugés comme traîtres à leur Patrie. L’histoire se répète

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    @François: Rien à objecter sur vos deux commentaires. Si ce n’est que ce n’est pas en refusant de regarder le problème en face, en s’obstinant à refuser tout débat, et en acceptant qu’une minorité de pseudo « bien-pensants »maintienne sous sa férule intellectuelle tous ceux qui ne partagent pas son « angélisme », en les insultant ou en les « diabolisant » !!!
    En vertu de quelle nouvelle Sainte Inquisition serait-il désormais interdit de débattre en France de la place et du rôle que peut y occuper et y jouer telle ou telle religion ? N’est-il pas de la vocation même d’un parti politique de débattre des problèmes de Société ? Pourquoi pourrions-nous débattre des religions dans nos sociétés et en exclure spécifiquement l’Islam ?
    Il fut un temps ou débattre de la « religion » marxiste-léniniste était proscrit au motif de ne pas « désespérer » Billancourt..! Devons-nous aujourd’hui renoncer à penser l’Islam pour ne pas désespérer les musulmans ?
    Ceci dit, la laïcité est le seul compromis possible pour permettre à des religions d’essence différentes de cohabiter sans trop de conflits, mais cela ne peut fonctionner qu’à condition que l’on n’accepte aucun compromis sur l’application des règles de la laïcité. Le Canada sombre dans un communautarisme conflictuel pour avoir accepté des « arrangements » sans fin….

    J'aime

  3. François Carmignola

    Le problème est il vraiment celui d’une invasion numériquement insoutenable à terme ?
    Je ne le crois pas. Il est d’une autre nature: plutôt l’obligation de changer notre mode de vie dans des directions non souhaitées.
    La loi sur le renseignement est un exemple. Pour se protéger contre un terrorisme endémique lié au maintien de sa structure hôte (une pratique religieuse régressive telle que l’Islam), on pourrait ainsi subir des contrôles ou des indiscrétions que nous ne souhaitons pas.
    Au cas ou le communautarisme deviendrait exagéré, la nécessité de mener des répressions violentes, même si d’ampleur limitées, contre des populations pourrait être aussi gênant, éventuellement désagréable.
    Pour se prémunir de ces futures décisions, qui pourrait conduire à des guerres qu’il sera très désagréable (pour des civilisés) de gagner, il faut donc éviter la constitution des communautarismes religieux ou plutôt d’un en particulier.
    Evidemment, cette histoire d’Islam de/en France est parfaitement oiseuse. Il faut savoir qu’il a surtout servi à ce que le poisson montre sa tête: oui l’Islam pratiqué en France est contrôlé par des représentants des états Marocains et Algériens d’une part, par ceux des Frères Musulmans d’autre part. A partir de là, on pourrait en prendre acte et énoncer une fois pour toute que ce n’est pas acceptable, le politique se devant d’être séparé du religieux.
    On en revient à la nécessité d’imposer une laïcité méchante, quitte à faire des petits dégâts sans importance tant qu’on le peut encore.

    J'aime

  4. Ping : Islamolubies.... | Around The World | Scoop.it

  5. Chilbaric

    Je suis bien d’accord avec vous qu’il faudrait virer, pour la sécurité publique, tout rigolo qui prononce le mot djihad dans une mosquée.
    Mais franchement, comment pensez vous éviter l’avenir programmé par notre démographie avec ce genre de mesure ?

    Ce que les jeunes musulmans n’ont pas dans les mosquées,il le trouveront vite sur le Net.

    Autre point. Les maires construisent des mosquées. Mais comment pourrait-il faire autrement quand leur population est de plus en plus musulmane ?

    Quand bien même les communes de ne les financent pas – àjuste titre – il faut bien qu’elles concèdent les terrains !

    Et ce n’est même pas uniquement pour la raison électorale triviale qu’affront tout candidat à l’élection. Bien sûr que le Lobby – informel pour l’instant – musulman pèse sur toutes les élections et qu’il suffit de 5% pour faire perdre une élection locale ou nationale en les braquant tous. Mais enfin, ces musulmans sont aussi des hommes,et ils sont droit de pratiquer leur religion dès lors qu’ils sont là !

    Le problème c’est qu’ils sont là ! Et que si jamais ils restent là, il faudra faire avec ce qu’ils sont profondément …..

    Comment peut-on dire, Je veux bien que la France continue à s’africaniser mais pas qu’elle s’islamise ? !!!! 80 % des allogènes non-européens qui pénétre ou sont déjà en France sont musulmans ! Et ces gens là ont une fécondité double de la notre !

    Ou encore – le dernier truc à la mode – comment peut ont dire : je veux bien que la France s’islamise gentiment, mais pas « radicalement » ?!

    Aucune personne connaissant un peu l’histoire de tous ces gens, et encore moins une personne qui l’aurrait vécu de près -, ne peut penser qu’il peut y avoir de l’Islam sans radicalisme,…. à moins que la force (coloniale ou non, d’ailleurs) qui gère tout ce beau monde soit prêe à sabrer directement la foule, de temps, en temps, à la moindre revendication, pour montrer « qui c’est qui commande » …

    Vous parliez du salafisme qui inquiète même les dirigeant magrhébins, chez eux ! Mais enfin, c’est une récurence de l’islam ! Dans tous les siècles, ici ou là en Terre d’Islam, se lèvent quelques exaltés qui veulent rejouer à leur Prophète (imaginaire) ou se prennent pour le Mehdi, massacrant, en guise de purification, tout ce qu’ils trouvent sur leur chemin – Cela semble être la seule chose exaltante qu’ils sachent faire, d’ailleurs …

    Bref : il est parfaitement insensé de « discuter de (la place de) l’Islam » quand il s’agirait d’éviter, en y consacrant toute notre energie et intelligence (restantes …)- que, bien avant la fin de ce siècle, 30 000 ans d’une évolution particuilère de l’Humanité, à savoir, sa branche européenne, ne disparaisse corps et biens, chair et esprit, dans sa nature européenne et – conséquence immédiate – dans sa culture européenne..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s