Nostalgies….


immigrationOn comprend les raisons qui poussent la « bobocratie socialiste » au pouvoir à tenter de contrôler l’internet et de museler ceux qui utilisent cet espace de liberté pour exprimer des opinions, des idées, non conformes au prêchi-prêcha qu’à coup d’exhortations médiatiques on cherche à imposer aux Français.

Car, en outre,  l’internet permet à chacun de disposer d’une mémoire aux capacités quasi illimitées : on retrouve tout sur internet, y compris ce que voudrait nous faire oublier….

Dimanche, François Hollande s’est livré,- sur la chaîne favorite des « bobos » aux idées avancées ( ???) qu’est CANAL PLUS -, à un exercice de communication devenu, pour lui, un moyen de tenter de retrouver une popularité en chute libre : la vacuité de ses propos, – en dehors de quelques « blagounettes » -, fait qu’ils n’ont retenu l’attention d’aucun chroniqueur, parmi ceux qui ont eu la vaillance d’écouter cette émission jusqu’au bout sans zapper….

Sauf à un moment de l’émission où il a « courageusement » comparé certains propos de Mme Le Pen à ceux du Parti Communiste des années 1970.

Hollande PCCe « dérapage », qui, en fait n’en est pas un, a soulevé l’indignation au sein de ce Parti aujourd’hui décadent, dont les électeurs votent de plus en plus souvent pour le Front National.

Et pourtant, il n’est pas si éloigné, le temps où le Parti Communiste par la voix tonitruante de Georges Marchais, tenait des propos qui, aujourd’hui, feraient rougir de honte n’importe quel « bobocrate »socialiste, aux idées généreuses, au point d’être traité de fasciste ou de nazillon….

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LG2BA9SxClM#t=13

C’était l’époque où le Parti Communiste entendait « protéger » les « travailleurs et les classes populaires » contre l’irruption d’une main-d’oeuvre à « bon marché », et défendait encore l’idée, – devenue saugrenue aujourd’hui -, d’une « préférence nationale » !!!

C’était la glorieuse époque du « Programme Commun » de la Gauche, qui fait encore rêver les héritiers de « Tonton », nostalgiques d’un temps où leur catéchisme avait des fidèles.

Une époque révolue.

Et pourtant, il ne se passe pas un jour sans que des donneurs de leçons professionnels nous rabâchent la nécessité de respecter « le devoir de mémoire »….

Certes !!! Mais que ne s’appliquent-ils à eux-mêmes cette noble obligation, en commençant par remémorer leurs actes et leurs propres discours, ou du moins, les discours que tenaient ceux dont la parole, à l’époque était sacrée.

Si de Gaulle revenait aujourd’hui, que penserait-il des lâchetés de ceux qui se réclament de son héritage face au redoutable problème que pose l’immigration dans notre pays ???

De même qu’on peut s’interroger, à gauche, sur ce que Georges Marchais dirait de l’attitude de son propre Parti et de ceux qui s’en réclament, et ce qu’il répondrait à Mme Le Pen, dans un face à face ???

3 réflexions au sujet de « Nostalgies…. »

  1. francoiscarmignola

    @Berdepas
    Ce n’était pas ce que je voulais dire, quoique: alors que les peuples en question le sont bien sur et à un point qu’on n’imagine pas, nous avons les même références et vécus de la chose. Le problème est que nous, les européens dominateurs sommes en train de nous installer dans un monde ou ce racisme là est présent, d’une part, mais surtout, que nous commençons à le ressentir nous même, et intensément.
    Votre prédicateur musulman à l’accent et aux mimiques prononcées et c’est ce que je voulais dire, nous sort littéralement par les yeux. Pour supporter cela, il va nous falloir des doses d’antiracisme de posture beaucoup plus fortes…

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    @françoiscarmignola : Cher François, l’anti-racisme est un « construction intellectuelle ». Il implique, de la part de celui qui s’interdit toute pensée, tout acte, toute manifestation raciste, un effort sur lui-même.Une sorte de discipline personnelle,qui n’appartient qu’aux peuples déjà civilisés.La haine, la peur, le mépris de l’autre quand il est « différent » sont, hélas, de mon point de vue, inhérents à la nature humaine. On peut le déplorer, mais c’est ainsi. C’est pourquoi je pense que l’on peut interdire tout comportement, toute manifestation, tout propos de nature raciste, mais on n’empêchera jamais les sentiments et les pensées racistes qui ne seront que « refoulées », en attendant l’occasion de se manifester de nouveau.
    D’ailleurs ceux qui se plaignent de racisme appartiennent en général à des communautés minoritaires, qui là où elles sont majoritaires sont tout aussi racistes que les autres.
    J’ai publié sur ce blog, de nombreux articles de la Presse africaine qui témoignent des conflits dont la nature est indiscutablement raciste, dans de nombreux pays africains. J’ai publié de nombreux articles de la Presse algérienne qui témoignent d’un rejet des asiatiques, ou d’un refus d’accepter une immigration africaine de populations noires.Je l’affirme ici, car j’ai de nombreux arguments pour le démontrer, les noirs sont « racistes » quand ils sont chez eux, les arabes sont racistes là où ils sont majoritaires et même les juifs le sont en Israel, alors que partout où ils sont présents dans le monde, ils sont à la tête des combats anti-racistes.
    Alors, ayons la noblesse de lutter contre le racisme, mais évitons de nous bercer d’illusions et de sombrer dans un angélisme culpabilisant ….

    J'aime

  3. francoiscarmignola

    J’avais déjà eu l’occasion de le mentionner, vous tapez là où ça fait mal, et pour tout le monde.
    Le mépris que ressent instinctivement beaucoup d’hommes occidentaux modernes devant de telles paroles et de telles attitudes, et pour finir un tel physique et un tel accent, est absolu. Peut on parler de racisme? Oui, et vous le savez bien: nous détestons absolument cela, c’est physique et nous l’assimilons à l’être de ce misérable, tant il met en situation sa personne, son physique, sa religion, sa culture, sa manière même de parler, bref lui tout entier.

    Qu’en est il et cela va-t-il durer ? Hélas, oui car cette attitude clivante est délibérée. Pensez à une sketch de Djamel Debouze: irritant, il a ce gout de certains alcools italiens: sucré et amer. Nous avons là une partie de l’esthétique du Rap,d’ailleurs et l’exotisme de la chose malgré son coté poivré, a un coté plaisant pour beaucoup. De plus, la discrimination essentielle entre noir et arabe, entre musulmans et juif, entre oran et constantine, fait partie des comportements fondamentaux de ces peuples essentiellement et pour toujours divisés entre leur ethnies, étrangers à tout sentiment national qu’il pourraient construire au delà de leurs intérêts familiaux.
    Ces distinctions font elles sens, finalement, chez nous ?
    Pourquoi pas ? Le sentiment « populaire » à l’égard des juifs dans les rues de Paris ou s’exprime le « naturel » des peuples africains n’est pas -du tout- celui auquel nous nous étions habitués avant leur installation. Il est vrai que nous avions connu bien pire, juste avant… En tout cas, les moeurs racistes sont maintenant de retour: les hommes, à nouveau, ne se valent plus…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s