Novlangue


george-orwellGeorge Orwell.

La lecture du Figaro de ce jour, évoquant, dans un article consacré aux nouveaux programmes d’éducation enfantés par la secte des « pédagogistes » qui entoure nos Ministres de l’Education Nationale, m’a inspiré ce billet, dont, j’espère, on appréciera   le sens poétique – « j’veux dire » – qui s’exprime, à travers la « novlangue » pratiquée par ces esprits dont l’intelligence « avancée » impressionne des générations d’ignares en gestation…..

http://premium.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/16/01016-20150416ARTFIG00421-les-nouvelles-perles-de-la-novlangue-pedagogiste.php?

« Je m’étais installé, au soleil, devant une bière fraîche, pour contempler le spectacle de ces enfants joyeux qui, profitant de leurs derniers jours de vacances au soleil,  plongeaient, à tour de rôle, dans « un milieu aquatique profond standardisé« , en poussant des cris au contact de l’eau encore froide à cette époque de l’année.
Quelques uns d’entre eux, allaient d’un bord à l’autre, « traversant l’eau en équilibre horizontal« , tandis que d’autres enfants, craignant l’eau froide, sans doute, « créaient de la vitesse« autour du bassin, sous le regard amusé des parents…

De toutes nationalités, ces enfants qui avaient acquis grâce aux nouvelles méthodes pédagogiques, une « posture métalanguistique parfaite« , semblaient n’avoir aucune difficulté pour communiquer entre eux : il était évident qu’ils appartenaient à une génération nouvelle, éduquée, instruite selon « une pédagogie spiralaire« , et préparée à  » aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs « . On voyait bien que grâce à cet enseignement novateur, ils avaient acquis la « posture d’écoute » favorable à la communication. Ils n’avaient aucune difficulté à « créer du lien social » entre eux….

Dans quelques jours, les vacances terminées, il devront à nouveau retrouver la classe, et être en mesure de « produire des messages » issus d’un « raisonnement construit« …. ».

Ils s’apprêtent à faire l’apprentissage du  » vivre ensemble » cher à nos « zélites »….

Vous n’avez pas compris grand chose à ce « charabia ». Ce n’est pas très grave. Les enfants, eux, comprendront, tant ils sont habitués à « être dans l’écoute de l’autre » afin d’interpréter le « charabia » de nos banlieues. Pour les autres, pas question de leur « faire un dessin »: ils pourront toujours demander au « prof  » « d’agir en plasticien informé« pour illustrer son propos…..

On comprend mieux ainsi , qu’il soit question de supprimer l’enseignement du Latin et du Grec, beaucoup trop « clivants » de même que de supprimer l’enseignement de deux langues vivantes au Lycée, beaucoup trop « élitiste » : cette jeunesse aura  suffisamment à faire, pour assimiler les « charabias » qui devraient, dans un futur proche, se substituer à notre belle langue française….

Et ce n’est pas fini !!! La révolution sémantique est en marche. Bientôt, vous le constaterez, nous n’aurons plus le droit d’appeler les choses par leur nom…..