Les « héros » sont fatigués….


Après avoir lutté sur tous les fronts, là où rode l’odeur de la poudre qui se mêle à celle de la mort, le « philosophe » préféré des médias, celui dont le portrait illustre le mieux l’omniprésence des »baroudeurs de salons »issus de la « bobocratie visionnaire » qui règne, sans partage sur la vie intellectuelle française, est de retour au bercail.

Bernard-Henry Lévy aspire, enfin, à un repos mérité. Le repos du « guerrier »en quelque sorte.

Il partage sa couche dans la posture théâtrale du séducteur, avec sa compagne de toujours, celle dont la voix de rossignol et les talents multiples se conjuguent avec une féminité ingénue et un charme inimitables.

bhl

Photo publiée par « Le Point ».

Dans le décor luxueux d’un Riad marocain BHL se détend, et médite, entre deux moments de tendresse, avant de s’envoler vers de nouvelles aventures philosophico-diplomatiques , sur les théâtres d’opérations où le sang coule au son du canon. 

La quête d’une photo aux côtés des grands et des moins grands de ce monde est devenue le moteur de ses « exploits ».

Car, doutant de la postérité de ses oeuvres littéraires et de son « message philosophique », il s’efforce d’entrer dans la postérité par une autre porte : celle que lui ouvrent complaisamment des médias en quête de « bons clients », de belles gueules, de grandes gueules surtout, capables de tout pour faire parler d’elles….

Or, BHL ose tout. Les cris de « dégage »de la piétaille qui l’a accueilli à Tunis le laissent indifférent. Non content de se prévaloir d’une influence décisive dans l’intervention française calamiteuse en Libye, il a récidivé en Ukraine, puis en Syrie, et le voici depuis peu aux côtés des Peshmergas dans leur affrontement avec Daech !!!! Des Peshmergas qui, grâce à son influence, ont été reçus récemment à l’Elysée….

Grâce à ce stratège en géopolitique de café du commerce, on entrevoit l’éventualité d’un nouveau destin pour Saint-Germain des Près : entre le Boul’Mich et le Café de Flore, émergerait l’équivalent du Pentagone, là où se préparent et se décident la guerre ou la paix, selon l’humeur philosophique de ces « beaux esprits »dont la quête désespérée d’un « Islam des Lumières » est une spécialité française que « le monde entier nous envie »…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s