Mourir pour l’Ukraine ???


GuerreDe Gaulle doit rugir de colère, du fond de sa tombe, lui qui avait construit la politique étrangère de la France sur le principe d’une indépendance et d’un non-alignement sur les deux blocs du moment: le bloc « occidental » piloté par les Américains et le bloc « soviétique ».

Insensiblement, nous nous sommes laissés entraîner, au fil des années qui ont suivi sa mort, sur une pente qui nous conduit peu à peu à devenir de simples satellites du « Grand Ami américain »….

Or, nous risquons d’être entraînés dans une guerre absurde, contre un grand pays qui devrait être notre allié dans des combats futurs, infiniment plus importants que celui du devenir de l’Ukraine.Une alliance avec Poutine vous choque ??? Nous nous sommes bien alliés avec Staline pour abattre Hitler !!!
Il est en effet totalement absurde de se poser en défenseur d’un gouvernement ukrainien aussi incohérent que les précédents, incapable de proposer un programme de construction d’un véritable État, issu d’un coup d’Etat dont chacun sait qu’il fut fomenté avec l’appui discret mais efficace des Services Secrets américains dont le but était d’abattre un Gouvernement corrompu, certes, mais hostile à l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN et réticent à l’idée d’intégrer la Communauté européenne.

Une idée saugrenue de technocrates bruxellois, qui ne rêvent que d’accroître leur zone d’influence, et qui décident de tout sans aucune consultation des peuples concernés.

Or s’agissant de l’Ukraine, personne ne doute qu’elle aurait constitué un fardeau supplémentaire , pour une Europe affaiblie, endettée au-delà du raisonnable. Car comment ignorer que la situation financière de l’Ukraine en état de faillite, qui ne survivait jusqu’ici que grâce à la « générosité » du grand voisin russe, était catastrophique au point de ne plus pouvoir payer ses factures de gaz et de ne plus permettre même, à ses habitants de se chauffer en hiver…

Qui peut ignorer que le pouvoir actuel, en Ukraine, est constitué d’une oligarchie tout aussi corrompue et incompétente que la précédente ??? Et qui n’a pas trouvé mieux, pour tenter d’exister, que de réaffirmer que le russe, langue maternelle d’une partie significative de sa population, n’est plus langue nationale, ce qui ne pouvait mettre que le feu aux poudres dans un pays qui ne peut ignorer ses racines russo-slaves, et dans lequel vit une très importante minorité de « russophones ».
Alors, voici que nos grands « démocrates » européens et américain s’indignent de voir la Russie se poser en défenseur des droits de minorités de culture slave et russophones !!! Absurde !!! Imagine-t-on un gouvernement belge flamingant qui interdirait aux francophones de parler leur langue ? Et nous, Français, ne réagirions nous pas si le gouvernement suisse interdisait à ses citoyens de parler le français ? N’avons-nous pas, sous de Gaulle, tenté de nous immiscer dans les affaires intérieures du Canada pour défendre l’identité du Quebec francophone ???
Si l’Ukraine ne veut pas donner à ses russophones un statut décent, il est normal que ceux-ci se battent pour l’obtenir, et pourquoi pas, qu’ils appellent à l’aide la Russie voisine, où beaucoup d’entre eux se sont déjà réfugiés.

Et comment aurions-nous réagi, si la Russie soviétique avait proposé à la Belgique, profitant d’un coup d’Etat dans ce pays voisin et ami, de devenir membre du « Pacte de Varsovie » ???

Car en vérité, ce que nos médias formatés et domestiqués passent sous silence, c’est que ce sont nos gouvernements qui sous la poussée d’un Obama qui cherche à redorer son prestige, sont allés chatouiller le nez de l’Ours Russe, en proposant à l’Ukraine d’entrer dans l’Otan et de devenir parallèlement un membre de plus d’une Communauté européenne qui n’arrive déjà pas à prendre la moindre décision, tant elle est écartelée entre des membres aux intérêts divergents…..

Pour justifier cette diplomatie de l’absurde, on cherche à nous convaincre que la Russie voudrait ensuite se saisir de la Pologne ou des pays baltes, sachant que ces pays sont déjà membres indéfectibles d’une alliance qui n’hésiterait pas à entrer en guerre contre une Russie devenue agressive.

Car, n’avons-nous pas renié les engagements pris, au moment de la chute du mur de Berlin, par lesquels l’OTAN s’interdisait d’étendre sa zone d’influence au-delà des frontières de l’ex-empire soviétique, en contre-partie du retrait d’Allemagne de l’Est, des 500.000 hommes de troupe russes qui occupaient ce pays ???

Les mêmes « démocrates » qui prétendent que la Russie intervient en Ukraine, au mépris des traités qui garantissent l’inviolabilité des frontières de l’Europe, ne se sont pas opposés à la sécession de la Slovaquie, à la partition de la Yougoslavie ni même au redécoupage des frontières lors de la naissance d’un Kosovo devenu un Etat musulman qui s’est livré au « nettoyage ethnique » des Serbes qui y vivaient, alors même que tous les Historiens savent que le Kosovo fut le berceau même de la Serbie, tout comme l’Ukraine le fut pour la Grande Russie des Tzars!

En d’autres temps, les « démocrates »européens n’auraient pas manqué d’exiger que le sort des populations insurgées soit réglé par vois d’un réferendum d’autodétermination… Une solution que l’on se garde bien de proposer dans les négociations en cours, car on sait trop bien quel en serait le résultat !!!

Enfin, le conflit qui menace désormais avec la Russie, pour la défense d’un gouvernement ukrainien incompétent, est d’autant plus absurde que nous avons bien des combats à mener en commun avec les Russes.
L’angélisme stupide  de nos gouvernants feint d’ignorer que le terrorisme fondamentaliste est en train  de s’organiser en un état islamiste unique, qui irait du Nigéria à la Tchétchénie, en passant par le Mali, la Libye, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan et une partie du Pakistan ? Comment ne pas voir que ce qui se joue avec le terrorisme en Europe renvoie en écho à cette même bataille ?

Or pouvons-nous mépriser l’efficacité des Services Secrets et les compétences de l’armée russes en matière de lutte antiterroriste qui nous seront fort utiles le jour où nous serons confrontés à un affrontement majeur ? Car dans la lutte qui se profile, les Russes seront des alliés infiniment plus fiables et motivés que les Américains, qui au moment venu, détourneront leur regard de cette partie du monde pour se tourner vers l’Asie , infiniment plus prometteuse pour les ambitions américaines…

Nous vivons dans un monde dangereux, où il est devenu difficile de distinguer « les bons des méchants et inversement ». L’Iran, ennemi d’hier pour les Etats-Unis sera peut-être demain parmi ses alliés, tout comme le « tueur » Bachar El Assad sans lequel aucune solution durable n’est possible dans cette partie du monde…
Il serait temps que le pragmatisme et le réalisme reprenne le dessus, et que les Européens se dégagent de l’influence délétère de ceux qui, aux États-Unis et en Europe, en particulier en Pologne, continuent de confondre Poutine avec Hitler. Et de ceux qui, comme dans les organes de direction de l’OTAN, sont entrain de s’inventer un ennemi imaginaire pour justifier leur existence.
C’est pourquoi les pourparlers en cours ont une importance vitale pour la paix en Europe. Car si demain il fallait faire la guerre à la Russie, avec quelles armées lutterions nous ???

L’Allemagne n’a plus d’armée combattante, l’armée française est à bout de souffle, et ses forces sont dispersées dans des combats lointains pour l’Europe. Les autres pays, mis à part la Grande Bretagne, n’ont que des armées de « figurants » en cas de conflit…
Alors qui est prêt à mourir pour l’Ukraine ???

2 réflexions au sujet de « Mourir pour l’Ukraine ??? »

  1. Ping : Les « Primaires …. | «Tempus Fugit….

  2. francoiscarmignola

    Totalement d’accord: l’Ukraine est un pays dans l’enfance, totalement incapable de jouer un role quelconque, dans l’Europe, dans l’Otan ou en Europe. Ils se battent à coup de poings tels des turcs dans leur propre parlement et demandent je ne sais quoi à je ne sais qui.
    Qu’ils se débrouillent avec leur minorités qu’ils oppriment au point d’en bombarder les civils!
    Bien sur Poutine a raison, et il faut le ménager et le respecter: on en a besoin!
    Je ne plaisante pas: la Russie sera bien sur un membre d’honneur Européen, et elle doit l’être avant l’Ukraine, et avant la Turquie !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s