Immigration.


Les « belles âmes » s’émeuvent.J’en suis « bouleversé »….

La « Presse officielle » n’en a pas ou peu fait état. Et pourtant… Un sondage vient d’être publié qui montre que dans toute l’Europe, les opinions expriment un « ras-le-bol » à l’égard de l’immigration.

Le même sondage exprime une forme de radicalisation de l’opinion française à l’égard d’un phénomène qui, jusqu’ici, ne suscitait un rejet que chez quelques « xénophobes » localisés principalement parmi les « racistes » qu’abrite l’extrême-droite….

L’émotion s’est emparée de certains organes de Presse, qui jusqu’ici se complaisaient dans une attitude de générosité compassionnelle vis-à-vis des immigrés.

http://www.marianne.net/Immigration-ce-sondage-terrible-dont-personne-ne-parle_a209414.html

Je cite:

« L’étude a été menée du 15 au 28 juin dans 23 pays du monde sur tous les continents. Un chiffre choc : 54% des Français trouvent que l’immigration a un impact négatif sur leur pays. Mais à analyser le sondage dans le détail, on comprend que le rapport de l’opinion face à l’immigration est plus complexe qu’il n’y paraît. Les chiffres d’Ipsos sont éloquents. Exemple : 80% de l’ensemble des interrogés pensent que l’immigration a augmenté ces cinq dernières années et 52% en moyenne trouvent qu’il y a trop d’immigrés chez eux :

 
Immigration : ce sondage terrible dont personne ne parle
Marianne s’en émeut, dans des termes qui traduisent la force du préjugé selon lequel les réticences face à une immigration de masse sont significatives d’une opinion fascisante.
Il faut lire l’intégralité de cet article pour mesurer la force de ce préjugé et du trouble qui agite nos « belles âmes »….
 
En effet, Marianne qui se livre à une analyse des résultats de ce sondage dans différents pays d’Europe et au Canada, en tire une conclusion significative. Je cite :
 
« Significatif de ce malaise, aucun média français n’a repris cette étude. Hormis Fdesouche, on trouve quelques traces du sondage sur des médias belges (ce qui peut s’expliquer par les scores obtenus dans ce pays) mais rien dans nos contrées. Comme si l’émergence d’une opinion majoritairement hostile aux immigrés était un sujet tabou. Au risque de laisser le thème aux plus extrémistes. »
 
Je suis toujours ému par la générosité, la compassion, le « droit-de-l’hommisme » républicain des commentateurs de notre Presse nationale, dès qu’il s’agit d’aborder le sujet de l’accueil des immigrés, avec ou sans papiers….J’en pleurerais !!!
 
J’en suis d’autant plus ému que ma mémoire ne s’est pas effacée, depuis l’époque où, moi-même et ma famille avons dû vivre la tragique expérience d’un exil « non-volontaire ». Je n’ai pas oublié la chaleur de l’accueil de ces Français, qui étaient déjà, à cette époque, plus « socialistes » que français ».
 
Pour ceux qui ont « la mémoire qui flanche », je suggère de jeter un coup d’oeil sur le document qui suit, et qui retrace un épisode que nos « belles âmes » ont toujours évité d’évoquer.
Sans doute, par pudeur, à moins que ce ne soit pour masquer un sentiment de honte ???
 
Qui n’a pas vécu de telles heures, ne peut en rien soupçonner à quel point les « belles âmes » ont un revers parfois peu glorieux….