La barbarie du Canard.


Le Canard enchaîné ne pouvait pas laisser passer une telle occasion de cancaner. Non !!! Que dis-je, de ricaner !!!

J’en connais qui risquent de goûter du Canard jusqu’au réveillon de Noël. Espérons néanmoins que « la trêve des confiseurs » leur sera clémente. Mais jusque là, rien ne leur sera épargné !!!

Il est certain que Hollande doit-être, à cette heure, dans ses petits souliers….

Ce qui me paraît encore plus certain, c’est que le petit François Fillon aura eu le temps, d’ici là, de réfléchir à la liste de Jouyets qu’il enverra au Père Noël… A moins que , d’ici là, le Père Fouettard, furieux, ne décide de le priver de Jouyets, car nul ne sait comment cette « affaire » de déjeuner amical, – qui m’a fait irrésistiblement penser au « Diner de Cons » – se terminera.

Car au sein de l’UMP, la « rumeur court déjà : François Fillon ( doit-on dire François Fillon ou François Félon, désormais ???), est-il totalement innocent dans la tentative de couler Sarkozy ??? Cette histoire de paiement des pénalités dûes au dépassement des dépenses de campagne, qui démarre, au plan judiciaire, juste quelques jours après « le déjeuner », laisse planer un doute….

CanardPlus sérieusement, on peut affirmer que la procédure judiciaire dont Fillon menace Jouyet, risque d’éclabousser pas mal de monde, non seulement à l’Elysée, mais au sein de l’UMP.

Tout cela laissera des traces, et l’on sait que dans pareil climat le doute n’épargnera pas celui qui derrière sa silhouette de petit Notaire de province ambitieux mais pas téméraire, cache un taiseux qui remâche ses colères et ses rancunes en silence, un caractère ombrageux dont on surprend parfois le regard sournois de celui qui attend l’heure de la vengeance.

On dit parfois que « la vengeance est un plat qui se mange froid ». Etait elle au menu du « déjeuner de cons » chez « Le Doyen », à deux pas de l’Elysée ???

2 réflexions au sujet de « La barbarie du Canard. »

  1. berdepas Auteur de l’article

    @Simone: Merci pour ce commentaire. Je suis profondément convaincu que nous ressentons les mêmes choses sur ce passé si douloureux et si difficilement partageable. Cordialement.

    J'aime

  2. Simone De Grove Labau

    Merci infiniment pour ce texte qui exprime tellement bien ce que je ressens, une Algérie heureuse où reposent également mes ancêtres qui ont fuit l’Alsace sous la botte allemande.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s