Dépôt de Bilan….


CoqJamais l’état de la France n’aura été aussi préoccupant.

A l’heure où s’élabore le projet de budget de l’Etat, pour l’année qui vient, certains pourront me reprocher les propos alarmistes que je développe depuis plusieurs années sur ce blog, et antérieurement sur celui que je tenais dans le quotidien du soir « Le Monde », que des « modérateurs » zélés ont unilatéralement décidé de clôturer.

Ces propos me situent chez ceux que la Presse « correcte » classe parmi les « déclinologues », en clair, les chantres du déclin annoncé de notre pays, ces Cassandres annonceurs de sombres nouvelles, celles que l’on se refuse à entendre, en se disant, in petto, « pourvu que ça dure »…

Hélas, comment ne pas activer les alarmes quand on constate le train d’enfer avec lequel notre pays « va dans le mur ». Il suffit de jeter un coup d’oeil sur les voyants qui s’allument et clignotent avec insistance. Et comment afficher son optimisme quand on se penche sur les « performances » économiques d’un pays ravagé par les « profiteurs », syndicalistes, corporatistes et autres, les assistés en tout genre, sans parler de ceux qui font profession de tirer la nation vers le bas, avec succès , hélas ??? Je ne m’attarderai pas sur ceux qui font « les généreux » avec l’argent qu’ils n’ont pas, et qu’ils n’ont pas gagné à la sueur de leur front, argent qu’ils prennent, sans scrupules ni retenue, dans la poche de ceux qui bossent….

Une rapide compilation de données que l’on trouvera, éparses, dans la plupart des hebdomadaires traitant d’économie, et sous une forme plus synthétique dans le Rapport annuel de la Cour des Comptes, permet, hélas, de dresser un tableau sinistre de l’état de la France, aujourd’hui. Un état que deux années de « gestion » socialiste n’ont fait qu’aggraver.

http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Rapport-public-annuel-2014

Il serait facile, pour moi, d’ironiser sur une anaphore célèbre, en faisant précéder chacun des constats qui suivent, d’un « MOI, PRESIDENT », JE VOUS PROMETS :

– Une dette publique de 2000 milliards d’euros (soit un an de PIB)
–  Un déficit public annuel de plus de 4 %
–  6 millions de chômeurs, dont 25 % des jeunes de – de 25 ans,
– Une administration pléthorique (5,5 millions de fonctionnaires), corporatiste, souvent sclérosée, hostile à toute réforme et engluée dans un millefeuille administratif (UE, Etat, Régions, Départements, Cantons, Intercommunalité, Communes…)
– Malgré 1,2 millions de fonctionnaires à l’Education Nationale, un appareil éducatif contre-performant (voir la dernière étude PISA de l’OCDE).
– 700 faillites d’entreprises par jour (une faillite toutes les 2 minutes)
–  Après 3 % en 2011, un taux de croissance économique quasi nul : 1,5 % en 2012, 1 % en 2013 et moins de 1% prévu en 2014.                                                                                                                             – Un taux de prélèvements obligatoires finançant le « train de vie de l’Etat », proche de de 57 %, soit l’un des plus élevées au monde ! Le salarié français ne commence à travailler pour lui-même et sa famille que le 26 juillet (appelé ironiquement « jour de libération fiscale »)….
– 877 parlementaires (577 députés et 300 sénateurs) pour une population de 65 millions d’habitants. A comparer avec les 785 parlementaires des USA (435 représentants et 350 sénateurs) pour une population de 311 millions d’habitants (près de 5 fois supérieure).
– Un régime de retraite en quasi-faillite, mais des « régimes spéciaux » somptuaires et jamais remis en cause sous la pression des syndicats corporatistes qui ruinent la France.
– Une injustice flagrante entre les retraites du secteur privé (calculées sur les 25 meilleures années) et les pensions du secteur public (80 % du salaire des 6 derniers mois). En n’oubliant pas que les retraites privées sont financées par les salariés privés actifs, et les pensions publiques par l’impôt !
– Le « complément de retraite » (ASPA) pouvant aller jusqu’à 800 € accordé à partir de 65 ans aux retraités les plus nécessiteux, octroyé aussi aux étrangers n’ayant jamais cotisé, à condition  qu’ils aient vécu en France depuis plus de 10 ans….                                                                                   – Un système social à bout de souffle et proche du dépôt de bilan, avec 17 milliards de déficit pour notre Assurance maladie, mais une AME (Aide Médicale d’Etat) destinée aux « réfugiés » qui coûte 1 milliard d’euros par an, financés par de l’emprunt…

Pendant les 2 premières années de son quinquennat, Hollande a fait voter 80 taxes nouvelles, n’a pas réduit la dépense publique. Il a même au contraire créé de nouveaux postes de fonctionnaires d’Etat (notamment à l’Education Nationale), obéissant à un réflexe clientéliste auquel les Socialistes nous ont habitués.

Hollande n’a même pas, à sa décharge, le fait d’avoir dû affronter, comme son prédécesseur, une crise mondiale sans précédent depuis « la grande crise des années trente », et d’avoir dû, pour éviter l’effondrement du système bancaire et financier français, injecter massivement l’argent de l’Etat, que depuis les Banques ont remboursé avec intérêts. De l’argent que l’Etat n’avait pas et qu’il a dû emprunter, creusant un peu plus la dette de la France….

Hollande entrera dans l’Histoire en scooter, casqué, et restera dans les mémoires, le Président du « mariage pour tous » et des 75% d’imposition pour les « hauts revenus » ….

Après cela, comment s’étonner encore que les capitaux fuient ce pays et s’enfuient vers des horizons où les « entrepreneurs » se sentent plus en sécurité ??? Que l’évasion fiscale soit devenue un sport national ??? Que le goût d’entreprendre de notre jeunesse soit tenté d’aller s’épanouir ailleurs , et qu’un tiers des jeunes actifs envisagent de quitter leur pays ???

Comment s’étonner que la crédibilité européenne de la France soit au plus bas, devant notre incapacité viscérale à tenir nos engagements ????

A tout cela, notre classe politique semble demeurer insensible. Préoccupée seulement de la conservation du pouvoir, par les uns et de sa conquête par les autres. Entièrement mobilisée dans des combats de chefs, ou dans des luttes de clans et des joutes idéologiques qui exaspèrent les Français.

On ne voit pas, à cette heure, lequel de tous ces agités du monde politique pourra émerger de ce « bazar » et se hisser à un niveau « d’Homme d’Etat » capable de redresser la barre du navire France en proposant un cap qui rassure un équipage complètement déboussolé.

2 réflexions au sujet de « Dépôt de Bilan…. »

  1. berdepas Auteur de l’article

    @Jean-Pierre: C’est ce que l’on appelle « le privilège de l’âge »…. On a vécu tant de choses, on a tant emmagasiné de souvenirs, bons et mauvais, on a vu défiler tant de charlatans de la politique, que l’on a acquis un recul teinté d’une dose de scepticisme à l’égard des médias intrumentalisés par la classe politique, car la plupart d’entre eux ne survivraient pas sans les subventions de l’Etat. Quand aux journalistes qui bénéficient d’une fiscalité avantageuse, ils sont condamnés à faire du « politiquement correct »…
    A mon âge, je n’attends plus rien. Mais je pense à ceux qui vont me succéder. Avant nous, d’autres on payé de leur vie pour que la nôtre soit meilleure et libre.Nous devons à nos enfants de rester lucides et de dénoncer tout ce qui menace leur avenir.Et les menaces sont de plus en plus proches.

    J'aime

  2. Jean Pierre

    Personnellement je ne trouve que vous soyez un déclinologue. Au contraire, je pense que vous êtes clairvoyant. J’aime les gens qui disent tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Kofi Yamgnane bien connu en Bretagne souhaitait faire dans son village breton une assemblée des anciens comme au Togo car, c’est parmi eux que se trouve la sagesse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s