Le mauvais camp, ou « le Camp des Saints » ???


Camp des SaintsLa France aurait-elle choisi le mauvais camp dans des conflits , annoncés depuis longtemps, par ceux qui gardent les yeux ouverts sur « le nouvel état du monde », et qui se précisent en s’aggravant à vue d’œil ???
J’ai soulevé cette question à plusieurs reprises sur ce blog, notamment à propos de notre alignement inconditionnel sur la vision américaine du monde d’aujourd’hui, sur le rôle supplétif que les Etats Unis nous font jouer là où des zones conflictuelles se développent et nécessitent un engagement militaire que l’Amérique refuse désormais d’assumer.

Je l’ai soulevée à propos de « l’affaire ukrainienne », dans la quelle nous avons suivi aveuglément un mouvement qui a pris, sous le chapeau de l’OTAN, l’allure d’une coalition anti-russe, à un moment où l’évolution de l’Europe fait face à un tournant stratégique décisif , et où la Russie hésite entre le choix d’un destin tourné vers l’Europe, ou vers l’Asie.

Tout cela mérite quelques explications.

S’agissant du monde arabe, nous étions jusqu’à un virage récent, les héritiers d’une tradition « gaullienne » : de Gaulle, dont je suis loin d’être un adorateur -tout le monde l’aura compris – avait une vraie politique arabe qui lui a valu un prestige personnel, qui rejaillissait sur la France, dans tout le monde arabe.
Dans les affaires du monde et tout particulièrement dans celles qui concernent le monde arabe, les américains n’ont pas été souvent nos « alliés ». De Gaulle le savait car il avait peu d’illusions sur les Américains.

Faut-il rappeler « l’affaire de Suez », où américains et soviétiques se sont ligués , dans un ultimatum mémorable, pour nous contraindre de renoncer à porter un coup décisif au Dictateur arabe Nasser qui soutenait partout où elles se développaient les révoltes arabes contre les Britanniques et contre la France.
Les Américains ont soutenu la rébellion algérienne. Ils l’ont soutenue financièrement, et diplomatiquement, notamment devant les Nations Unies. Pourtant, à l’époque, la rébellion algérienne utilisait les mêmes méthodes de guerre que celles qui soulèvent les cris d’horreur de l’ensemble du monde civilisé, aujourd’hui….(Je pourrais, ici même, dénombrer les égorgements, les décapitations, les émasculations, les tortures de tous ordres qui ont été commis, pendant la guerre d’Algérie, et dont les Musulmans fidèles à la France ont été les principales victimes). Pour ceux à qui l’horreur ne fait pas peur, je conseille: https://www.google.es/search?q=Alg%C3%A9rie+%C3%A9gorg%C3%A9s&client=firefox-a&hs=nXG&rls=org.mozilla:fr:official&channel=sb&biw=1280&bih=576&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=cLoaVP7sFYm9jAKIhoG4Aw&ved=0CAYQ_AUoATgK

Mais, à cette époque, il y avait de « belles âmes » pour considérer qu’il y a des horreurs « légitimes » sur le plan moral , et des horreurs « illégitimes » : celles que l’Armée française a dû assumer, à la place des politiciens qui lui en donnaient l’ordre…

Dans les années 90, l’Algérie devenue indépendante, a dû combattre à son tour le FIS, qui n’était rien moins que l’ancêtre des mouvements djihadistes d’aujourd’hui, avec les mêmes méthodes, celles de la terreur, des égorgements, et de l’horreur, dans l’indifférence quasi unanime du monde occidental…

Aujourd’hui, l’horreur semble être devenue un sentiment partagé par tous. Du moins par tous ceux qui ont une certaine idée de ce qu’est « la Civilisation »….
Nous voici donc devenus les « alliés inconditionnels » des Etats-Unis dans une sorte de « croisade » contre l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL).
Des Etats Unis qui ne savent du monde arabe, que ce que leur dictent leurs intérêts, et plus particulièrement leurs intérêts pétroliers. Leurs analyses sont toujours aussi sommaires : il était souhaitable d’évincer la France et la Grande Bretagne des territoires qu’elles contrôlaient, partout où il y avait du pétrole. Aujourd’hui, toute puissance, tout mouvement politique armé ou non armé qui menace les intérêts pétroliers de l’Amérique sont à combattre par tous les moyens.

C’est le cas dans tout le moyen-orient et c’est notamment le cas de l’Iran qui refuse de se soumettre à la puissance américaine et reste proche de la Russie qui « joue » sur l’antagonisme entre iraniens et américains.

De toute évidence, la Russie a choisi « le camp chiite », car il pourrait faire contre-poids à une éventuelle menace sunnite sur son territoire, où vivent pas moins de 50 millions de musulmans, alors que l’Amérique, entraînant dans son sillage le monde occidental est étroitement liée par ses intérêts pétroliers au « camp sunnite » sur lequel semble régner l’Arabie saoudite et les Etats du Golfe, qui juqu’ici, croyaient intelligent de financer à coups de pétrodollars, le fondamentalisme musulman, sous toutes ses formes, partout où il se manifestait, à condition que l’agitation ne gagne pas  ces Monarchies assises sur un tas d’or qui tôt ou tard excitera les convoitises des Djihadistes…

Mais, ne perdons jamais de vue que, pour l’Amérique, le danger d’un Islam totalitaire n’est pas à ses portes. C’est un danger lointain, qu’il faut combattre car il peut tuer jusque sur le territoire américain: nous venons de célébrer l’anniversaire de la tragédie du World Center de New york, encore présente dans les mémoires américaines.

Pour nous, ce danger est à nos portes. Que dis-je ??? Il est même déjà dans nos murs, conséquence des années d’aveuglement naïf, face aux ambigüités de l’Islam désormais massivement présent sur notre territoire….Ceux qui glosent sur « l’Islam deuxième religion en France », pour faire enrager les « Cathos », ne tarderont pas à déchanter….

Dans le combat qui s’engage contre l’Etat djihadiste en Irak et en Syrie en train de naître, il faut garder les yeux ouverts.
Ce qui se développe, c’est le conflit latent, séculaire, inévitable, entre un fondamentalisme « Sunnite » qui se considère comme le seuls héritier de « l’Islam authentique et pur », et l’Islam des « Chiites » considérés comme des mécréants au sens littéral du terme. La guerre meurtrière qui avait opposé l’Irak de Sadam Hussein à l’Iran de Khomeini , qui s’est terminée sans vainqueur, en a été un premier épisode, qui a exacerbé les passions et les haines confessionnelles.
Le conflit actuel en est un second épisode, aux racines à peine différentes.
La stratégie totalitaire de « l’Etat Islamique », est claire : éliminer dans un premier temps, les non-musulmans minoritaires en Irak et en Syrie. D’abord les Chrétiens et les autres minorités, puis les Chiites,  pour constituer un « Etat pur » appliquant une « Charia » pure et dure. Ensuite ce sera le tour des « Monarchies du Golfe » considérées comme « corrompues par l’Occident ». Et enfin ce sera l’extension du Califat à toutes les « provinces » qui allaient autrefois, à l’époque des grandes conquêtes arabes, du Maghreb au Machrek.

href= »http://www.dailymotion.com/video/x20dsur_comprendre-la-montee-en-puissance-de-l-eiil-en-5-minutes_news » target= »_blank »>Comprendre la montée en puissance de l’EIIL en… par lemondefr

Ce n’est pas pour rien que l’on entend de plus en plus souvent parler, s’agissant de l’Espagne, de la « reconquista » des anciennes provinces ibériques de l’Islam. Et on comprend l’irritation de certains musulmans, lorsque l’enseignement de l’Histoire de France s’attarde un peu trop sur Charles Martel « qui arrêta les Arabes à Poitiers »….
La dernière phase de ce projet fou, ce sera la conquête, par la terreur, du monde occidental foyer de tous les vices, de toutes les corruptions, et de toutes les entorses à la Loi coranique.

Pour cela, « le Djihad » possède sur place, en Occident, des troupes qu’il suffira, le moment venu, de réveiller, car, comme je le répète ici souvent, « le ver est dans le fruit »…..

Le juge Trévidic, l’un des meilleurs connaisseurs du terrorisme, fait cette confidence inquiétante au Figaro: «Il y a dans nos dossiers antiterroristes des cas de jeunes Français qui ont été formés à couper des têtes par les djihadistes en Syrie. Certains ont directement mis en pratique ce qui leur a été enseigné en décapitant des personnes, lors d’exécutions publiques, notamment à Racca», ville syrienne tombée aux mains des djihadistes et proclamée capitale du Califat créé le 29 juin dernier.
Ce magistrat français très chevronné, qui a repris le cabinet d’instruction du juge Bruguière depuis de nombreuses années, précise même que «circulent actuellement sur Internet des images de jeunes Français qui tiennent une tête coupée dans leur main». À le croire, «ils s’habituent à l’horreur», comme les enfants soldats d’Angola. «C’est dire leur degré de dangerosité» lorsqu’ils reviennent en France, selon lui.

Cf: http://www.lefigaro.fr/international/2014/09/11/01003-20140911ARTFIG00105-djihad-le-juge-trevidic-alerte-sur-les-coupeurs-de-tete-francais.php

C’est dire également que la France n’échappera pas aux exactions des « fous de Dieu »….

Or, tous les stratèges en conviennent. On n’abattra pas l’Etat Islamique avec les seules frappes aériennes. Nous mettons, aux côtés des Etats Unis et de la coalition en cours de formation, les doigts dans un engrenage fatal. On n’éradique pas un « Etat » sans occuper le terrain qu’il recouvre.
Et la question que je pose ici, que je traiterai dans mon prochain billet, est la suivante :

Est-il raisonnable de s’engager dans un tel conflit en demeurant en conflit ouvert avec la Russie, qui dans cette affaire devrait-être notre alliée naturelle, car elle nourrit les mêmes craintes que nous à l’égard de l’emprise du Djihadisme sunnite sur le monde Musulman ???
Ecoutez, à ce sujet ce qu’en pense Robert Védrine, qui demeure, – bien que socialiste – l’un des analystes les plus lucides sur les questions de politique internationale.
http://video.lefigaro.fr/figaro/video/hubert-vedrine-l-invite-de-ruth-elkrief/3780660483001/

(à suivre ).

(1).- Il y a une quarantaine d’années Jean Raspail publiait un ouvrage intitulé « Le Camp des Saints » dans lequel il décrivait une situation apocalyptique dans la quelle sombrait l’Occident envahi par des hordes barbares. Pour les uns, cet ouvrage était une « provocation ». Pour d’autres, il préfigurait une réalité qui pourrait bien se révéler un danger mortel….
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Camp_des_saints

Une réflexion au sujet de « Le mauvais camp, ou « le Camp des Saints » ??? »

  1. Ping : Silence radio….. | Tempus Fugit….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s