Murmures d’Outre-Rhin


La voix de notre « Grand Président » est de plus en plus inaudible. Les « politologues » ont une expression pour qualifier l’absence d’écoute que ses propos suscitent. Quelles que soient les circonstances, quel que soit le lieu, les plus solennels de ses discours « n’impriment pas », disent-ils.

Au fond, ce personnage,  qui voulait entrer dans la peau d’un « Président Normal », n’a jamais rien compris au fonctionnement des Institutions de la Vème République. Il est arrivé au pouvoir, avec une courte majorité, grâce au matraquage médiatique incessant infligé à son prédécesseur, son seul exploit ayant été de clouer le bec de celui-ci, grâce à une anaphore qui restera célèbre dans les anales des débats télévisés.

Pendant les dix années passées dans « l’opposition », il a passé son temps à louvoyer entre les « courants » contraires au sein de son Parti, sacrifiant ainsi le travail de préparation nécessaire en vue d’une alternance pleine de dangers, compte tenu de la crise à la quelle la France, et avec elle l’Europe, est confrontée.

D’où l’impression d’improvisation que sa gouvernance n’a cessé de donner depuis qu’il a pris les rênes du pays.

Habitué aux « combinaisons » , aux manoeuvres, aux petits compromis, qui lui ont permis de se maintenir à la tête du Parti Socialiste, au lendemain de la défaite historique de Jospin, Hollande nous révèle peu à peu sa vraie personnalité.

Pépère, comme l’appellent ses collaborateurs de l’Elysée, aurait été parfaitement à l’aise dans le rôle d’un sous-Préfet de province sous la quatrième République: ils nous en a administré la démonstration, et montré ses talents, au cours de ces dernières semaines, dans une série ininterrompue de « Commémorations » , de dépôts de gerbes, de discours pompeux, dont personne ne serait capable de se souvenir quarante huit heures après qu’ils aient été prononcés….

Son audience, sur le plan international est nulle. Il n’existe que lorsqu’il parvient à se placer dans le sillage d’un Obama en fin de course, qui se sert de lui comme d’un gendarme supplétif, en Afrique francophone.

timesEn Europe, ses tentatives de renouer le dialogue franco-allemand, se heurtent au scepticisme à l’égard de sa politique économique, et à une sorte d’indifférence polie d’une Angela Merkel au sommet de la popularité dans son pays, forte des succès de l’Allemagne.

Une Angela Merkel qui a la dent dure et qui n’a pas oublié que Hollande, éternel « magouilleur », avait tenté, au lendemain de son élection, de déstabiliser la Chancelière, en jouant la carte de l’arrivée au pouvoir Socialistes allemands….

Dans une interview publiée dans le quotidien « Le Monde », François Hollande a déclaré, récemment, attendre de l’Allemagne « un soutien plus ferme à la croissance ». Il reproche à l’Allemagne de ne pas en faire assez pour stimuler la croissance chez elle, et par ricochet chez ses partenaires, et critique la politique de rigueur qu’elle impose à l’Europe entière, au nom de la défense de l’Euro.

Manifestement, sa voix n’a pas « imprimé » Outre-Rhin, où les murmures les plus ironiques font la joie des Ministres allemands, car Berlin, qui continue à tenir fermement les cordons de la bourse est décidée à parvenir, dès l’an prochain à un budget fédéral à l’équilibre.

Dans un éditorial mercredi, le quotidien de centre gauche Süddeutsche Zeitung a estimé ironiquement, que le président français attendait à tort « le salut de l’extérieur ».

 Le quotidien Die Welt (conservateur), souvent critique à l’égard du socialiste François Hollande, a réagi de façon encore plus dure :  l’interview au Monde « est perçu, en Allemagne, comme l’aveu de l’échec de la politique économique du président français « .

Mais alors qu’à Bruxelles, plus personne ne nourrit la moindre illusion sur celui qui s’est taillé au cours de sa longue carrière d’apparatchik, une réputation « d’enfumeur », de menteur, et bien pire encore de couard velléitaire, et gonflé d’orgueil,  le seul espoir que Hollande caresse encore, c’est qu’Angela Merkel le sorte de là », ironise Die Welt.

enfumeurVoilà à quoi en est réduite la France, après deux ans et demi de règne de ce « Grand Président »…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s