Non à « l’Islamo-béatitude ».


djihad

Si « l’Islam modéré » existe réellement en France, on devrait entendre les hurlements de protestation de ceux qui, en France, prétendent le représenter. 

Le silence des « belles âmes » reste assourdissant. Pas un cri « d’humanistes », ceux que l’on entend fulminer dès qu’un « tag » s’inscrit sur la façade d’une mosquée et qui vitupèrent contre ce qu’ils appellent de « l’intolérance »…..

Il y aura encore des « Grandes Consciences » et des « islamo-béats » pour nous expliquer que le « Djihad » et les Djihadistes » ne sont pas l’Islam….Qui peut encore les croire ???

Car ce que l’actualité nous montre, jour après jour en terre d’Islam, ne peut que renforcer « l’islamophobie », prise au sens strict du mot. C’est à dire « la phobie », , la peur, la terreur, l’horreur qu’inspire de plus en plus cet Islam conquérant, arrogant, agressif et meurtrier.

Au silence des Arabes de France, s’oppose la voix de ceux d’Algérie, par exemple, qui ont compris le danger que représente l’éviction des Chrétiens d’Irak, …et d’ailleurs. Pour preuve, l’article publié dans Algérie-Focus, par l’excellent journaliste algérien qu’est Kamel Daoud. En voici un extrait:

« Effet de zoom, du ciel vers la terre. Noun est désormais le signe tracé sur les portes des maisons des chrétiens d’Irak. Par les djihadistes de l’armée islamique de l’Irak et de Syrie, armée du Calife el Baghdadi.

Patiemment, pendant qu’Israël trace sa frontière, que la palestinien perd la sienne, le Calife dessine son pays comme un mouton offert à son Dieu. Une partie de l’Irak, de la Syrie, de la Jordanie en attendant les autres terres de Dieu ou des régimes.

Les maisons taguées de « Noun » sont vidées de leurs occupants qui sont chassés, ou sommés de payer la Djiziya ou convertis de force. Les monastères de plusieurs siècles sont envahis et vidés. Le drame se passe dans le dos du monde. Certains en Occident en alimentent le moulin de leurs peurs mais aussi de leurs détestations. D’autres d’indignent avec effroi de ce nouveau siècle et en appel à l’humanité, à l’aide et à la médiatisation pour stopper la rage noir. On se retrouve piégé entre propagandes et témoignages.

Le plus étonnant est surtout dans le monde dit « arabe » : silence quasi total.

Les yeux braqués sur d’autres sangs. Le monde dit « arabe » s’est dévitalisé de ses élites, de ses richesses, de ses hommes et, en dernier, de ses diversités essentielles. Les clergés, les chouyoukh, les muftis et les élites religieuses ne disent rien sur cette tragédie. Les médias locaux aussi. Pas de condamnations ni de cris ou tellement peu.

Et pourtant c’est un mal fou fait à l’universalité de leur foi. Un meurtre du sens. On ne peut pas prétendre à la fois proposer une vérité à l’humanité, parler de musulmans pourchassés et tués, d’islamophobie, de préjugés et d’exclusion, quand on se tait sur celle des autres, des siens, de des voisins et compatriotes, sous ses propres yeux. La justice est un bien indivisible.

Ce silence sur le sort des chrétiens et des autres minorités religieuses dans le monde « arabe » le décrédibilise, le frappe de suspicion et l’écarte du droit de prendre la parole ou de réclamer justice au monde. Cela sera retenu contre lui et on sen servira. C’est aussi un désastre de l’économie, du sens et de la vitalité essentielle pour son retour à la vie. Les Djihadistes tuent, mais c’est le reste des opinions « arabes » qui enterrent les corps et les faits par l’indifférence à ce drame. Le meurtre de la diversité est le meurtre de l’altérité. Et il y a donc pire que d’être arabe en ce siècle, c’est être arabe chrétien, arabe bouddhiste ou arabe païen ou arabe sans religions ou arabe musulman tolérant. »

– See more at: http://www.algerie-focus.com/blog/2014/07/noun-de-lencre-au-crime-par-kamel-daoud/?utm_source=Alg%C3%A9rie+Focus&utm_campaign=f07df28f64-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_1414bacf27-f07df28f64-28094085&ct=t(RSS_EMAIL_CAMPAIGN)#sthash.BE5XTEe9.dpuf

 Un texte qui aurait mérité d’être repris cent fois dans la Presse française, et même dans la Presse européenne. Mais « nos journaleux à nous », sont tétanisés, par la trouille de dénoncer l’inacceptable, et par la trouille tout court…Bravo à Kamel Daoud.

Pour ceux qui ignorent, ou font semblant d’ignorer, ci-dessous la traduction en français de la lettre de Sa Béatitude Louis Raphael I Sako, Patriarche de l’Église catholique chaldéenne, à propos de la situation des chrétiens à Mossoul.

Aux personnes de conscience et de bonne volonté en Irak et dans le monde,
Aux voix modérées, nos frères et sœurs en Irak et dans le monde musulman,
À tous ceux qui sont concernés par l’avenir de l’Irak en tant que nation et pour tous ses citoyens,
À tous les dirigeants, penseurs, militants des droits de l’homme,
À tous les défenseurs de la dignité de la personne humaine et de la liberté des religions,

La paix et la miséricorde de Dieu

À la suite de la prise de contrôle par des djihadistes islamistes de Mossoul et leur annonce d’un État islamique, après plusieurs jours de calme et d’attente, la situation s’est dégradée pour les chrétiens de la ville et des environs. Les premiers signes de ce retournement ont été les enlèvements de deux religieuses et trois orphelins qui ont été libérés après 17 jours. Nous avons été encouragés par cette issue et nous y avons vu une lueur d’espoir et une ouverture. Mais nous avons été surpris par les dernières évolutions. L’État islamique a publié une déclaration appelant les chrétiens à se convertir publiquement à l’Islam et à défaut, soit de payer la jizya sans préciser un plafond, soit de quitter leur ville et leur maison, avec seulement leurs vêtements, sans bagages ; et il a émis une «fatwa» indiquant que leurs maisons devenaient la propriété de l’État islamique. Ils ont marqué la lettre « N » sur les maisons des chrétiens pour « Nazaréens »! De même, ils ont marqué les maisons des chiites avec la lettre (R) pour « Rejectors ». Qui sait ce qui arrivera dans les prochains jours, car les lois de l’État islamique sont basées sur ce qu’ils prétendent être la loi de la charia, y compris la redéfinition des identités sur la base de la religion et le sectarisme.

Ces exigences offensent les musulmans et la réputation de l’Islam qui dit « vous avez votre religion et nous avons la nôtre» et «Il n’y a pas de contrainte en religion », et c’est en contradiction avec mille quatre cents ans d’histoire, avec la vie du monde islamique et la coexistence des différentes religions et des différents peuples, est et ouest, avec le respect de leurs croyances et la vie dans la fraternité. Les chrétiens et en particulier dans notre Orient, et ce depuis l’avènement de l’Islam, ont partagé les souvenirs doux et amers, leurs sangs ont été mêlés dans la défense de leurs droits et de leurs terres, et ensemble ils ont construit des villes, la civilisation et le patrimoine. Il est honteux que les chrétiens soient rejetés, expulsés et discriminés. Il est évident que ce rejet aurait des conséquences désastreuses sur la coexistence entre la majorité et les minorités, parmi les musulmans eux-mêmes, dans le court et long terme. À partir de là, l’Irak se dirigerait vers une catastrophe humanitaire, culturelle et historique.

C’est pourquoi nous lançons vers ces hommes un cri chaleureux, fraternel, urgent et sérieux et nous adressons à nos compagnons Irakiens qui les soutiennent un appel à reconsidérer leur stratégie, à respecter les innocents non armés, de toutes les ethnies, de toutes les religions et de toutes les sectes. Le Coran impose le respect de l’innocent, et n’appelle pas à saisir de force les biens des personnes. Il appelle à aider la veuve, l’orphelin, l’indigent et à les défendre et recommande même d’aider le septième voisin. Nous appelons aussi les chrétiens de la région à faire preuve de rationalité et de perspicacité pour réfléchir au mieux leurs choix, à comprendre ce qui est prévu pour la région, à avancer ensemble dans l’amour, à penser ensemble dans la solidarité pour renforcer la confiance en eux-mêmes et en leurs voisins, à se rassembler autour de leur Église, à être patient, endurant et prier jusqu’à ce que la tempête passe.

+ Louis Raphael I Sako
Patriarche de l’Église catholique chaldéenne

17/07/2014

Sans commentaire.

PS: Pour ceux qui ont encore quelques doutes:  » Al-Qaida en France, révélations sur ces réseaux prêts à frapper, éditions du Seuil. « . Et pour ceux que la lecture rebute se reporter à l’article paru (discrètement ) dans « Le Point ».

Et s’il vous reste encore un petit doute, regardez cette vidéo, et vous comprendrez comment on peut convaincre des esprits faibles que, grâce au Djihad, le Paradis est à leur portée: rendez-vous sur « Algérie-Focus » .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s