Les « zintellectuels »…..


IntellectuelsNous sommes dotés, en France, d’une espèce particulière d’intellectuels, qui vit dans un milieu fermé, le milieu de ceux qui savent tout sur tout, et qui de surcroît, ont la prétention de façonner l’opinion des Français.

On les rencontre dans tout ce qui, dans les émissions télévisées ou dans la Presse écrite, contribue à élaborer la « doctrine » du « politiquement correct »… Pascal Boniface les connaît bien, pour les avoir affrontés sur les plateaux à l’occasion de débats où ils viennent étaler leur science.

On les reconnaît à leur manière un tantinet hautaine de traiter le peuple et surtout les courants d’idées qui traversent l’opinion publique sur les sujets « sensibles » auxquels notre société en voie de décomposition se trouve confrontée.

Ils contribuent à l’enfumage généralisé de l’opinion, en répandant des points de vues lénifiants, et en popularisant des analyses qui sont à l’opposé de ce que le peuple ressent, mais n’ose pas exprimer pour ne pas se sentir dévalorisé intellectuellement, par rapport à ses « zélites »….

Le revue de Presse à laquelle je me livre quotidiennement m’en fait découvrir quasiment un par jour.

Ma dernière trouvaille, je l’ai faite dans le quotidien « Libération », un quotidien dont les colonnes sont largement ouvertes à cette catégorie de penseurs, aux opinions catégoriques, de Gauche, bien évidemment, dégoulinantes, comme de coutume, de « générosité », d’humanisme à deux balles, et de tolérance à tous les excès dont souffre ce pays, venant de « communautés » minoritaires, mais bruyantes et promptes à manifester.

Ce zèbre se nomme Thomas Guénolé, et ceux qui suivent l’émission quotidienne ( excellente ) de Valérie Expert sur LCI, « Choisissez votre camp », ont pu l’apercevoir, et apprécier son point de vue cassant, émis avec juste ce qu’il faut d’arrogance pour énerver ses interlocuteurs.

Hier, il signait une tribune dans « Libération », dans laquelle il apportait de l’eau au moulin de ceux qui ont cherché à minimiser l’importance et la portée des manifestations en faveur des Palestiniens, qui ont donné lieu à quelques « débordements » accompagnés « d’incivilités », qui ont surpris, pour ne pas dire écoeuré de nombreux Français…. Je le cite:

Soixante-dix ans plus tard, Matignon estime à quelque huit cents individus, très jeunes, les «djihadistes français» partis se battre en Syrie et en Irak aux côtés de groupes armés qui se revendiquent d’un islam dégénéré, obscurantiste et barbare.

Evidemment, ils sont bien trop peu nombreux pour que l’on puisse en déduire quoi que ce soit sur la jeunesse française en général, ou celle de nos banlieues en particulier.( Evidemment, 800 Djihadistes français, il en faut plus que ça pour émouvoir notre animal à sang froid !!!).

Dès lors, pourquoi tant de commentateurs, d’analystes et d’éditorialistes s’obstinent-ils à fantasmer sur «l’islam-des-banlieues» endoctrinant nos «jeunes-de-banlieue», modernes croque-mitaines auxquels leur imaginaire semble coller d’office un cocktail Molotov dans une main et un AK-47 dans l’autre ? (Il n’y a vraiment pas matière à émouvoir les Français: il faut garder son sang-froid !!!).

Sur quels constats précis, documentés, se basent-ils pour faire un lien de cause à effet entre l’islam de France et le djihadisme ? Sur quels faits concrets se fondent-ils pour dépeindre ou sous-entendre le portrait de banlieues tenant plus de Gaza que de La Courneuve ? Où peut-on rencontrer ces terribles hordes de prêcheurs de banlieue d’un islam djihadiste, et ces foules de ‘‘jeunes-de-banlieue’’ qui les écouteraient pieusement ? ( Où donc, je vous le demande ???).

Bis repetita en ce qui concerne la manifestation pro palestinienne du 19 juillet. Les images des affrontements entre émeutiers et policiers sont spectaculaires et saisissantes. Que des casseurs y arborent des symboles pro palestiniens leur donne une allure de propagation du conflit israélo-palestinien sur le territoire français.

Cependant, là encore les faits sont têtus : ces casseurs qui ont attaqué les CRS et les gendarmes mobiles étaient à peine une centaine. ( à peine !!! ).

Il n’y a donc en aucun cas matière à fantasmer sur une violence pro palestinienne qui se répandrait dans telle partie de la jeunesse de France. En d’autres termes, avant de stigmatiser des pans entiers de la population de notre pays à grands renforts de fantasmes délirants, il convient d’apprendre à quantifier les problèmes. ( Scientifiquement, bien sûr ???)

Sept mille SS Français ne font pas une jeunesse française collabo. Huit cents djihadistes français ne font pas une jeunesse de banlieue ‘‘islamo’’-terroriste. Cent casseurs ne font pas des pro palestiniens violents. Quant aux millions de musulmans de France, des gens sans histoires qui ne demandent rien à personne, il s’agirait une fois pour toutes de les laisser vivre en paix. ( J’ajouterai, qu’on leur demande, en outre de ne pas cautionner, par leur silence assourdissant, les actes insupportables d’une minorité des leurs…).

On imagine l’impact d’un tel « papier » sur la communauté juive française, légitimement inquiète et déboussolée….

Désolant, navrant, pour ne pas dire hallucinant d’aveuglement.

On pourrait se contenter de déplorer, si ce personnage n’était considéré comme un « Politologue », – une « espèce en voie de prolifération, avec les « sociologues », les « sondeurs » et les « chercheurs du CNRS » -.  Un politoligue qui occupe, en outre, des fonctions de « Maître de Conférences » à Sciences-Po !!!

Ce sont des « zintellectuels » de cet acabit qui forment les futurs candidats à l’ENA et ceux qui demain gouverneront la France. Leur « science » est purement livresque, mais du haut de leur « expertise », ils regardent, avec dédain, ce peuple auquel ils ne comprendront jamais rien, et transmettent leur « savoir » aux générations futures auxquelles ils enseignent l’art de parler pour ne rien dire, de brasser du vent, mais surtout celui de faire, de la fumée, un moyen de cacher les braises….

PS: Ce que Thomas Guénolé n’a pas lu est ne lira jamais, car ça ne l’intéresse pas, puisque, par définition, il a la « science infuse »…..:

« Ce que révèlent les comptes-rendus de la police sur ce qui s’est réellement passé à Barbès et à Sarcelles: Atlantico a pu lire en exclusivité les compte-rendus des compagnies de CRS présentes sur le terrain les 19 et 20 juillet. Récit, heure par heure, de ce qui s’est passé le week-end dernier. »Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/manifestations-pro-palestiniennes-qui-derapent-que-revelent-compte-rendu-police-qui-est-reellement-passe-barbes-et-sarcelles-1674894.html#48J72wBFVlvfWR8m.99

%d blogueurs aiment cette page :