Sarkasmes….


SarkoL’écoute des émissions de Radio matinales, et des débats sur les chaînes télévisées d’information continue offre matière à méditer sur les passions humaines.

Sarkozistes et anti-Sarkozistes s’affrontent avec une véhémence qui montre à quel point notre Démocratie est affaiblie. Car on peut aimer ou détester Sarkozy. Mais rien ne justifie un tel déballage de propos injurieux pour les uns ou lénifiants pour les autres. On fini par en perdre de vue le fond des « affaires » dans lesquelles l’ancien Président est actuellement suspecté.

Sur le fond de ces « affaires », je me garderai bien d’exprimer ici un point de vue, car je n’aurais aucun moyen de l’étayer étant donnée mon ignorance de tout ce qui se trouve dans les dossiers de la Justice. Car je ne suis pas comme Manuel Valls, en mesure de dire que « les faits sont graves », ce qui semble indiquer qu’il a accès au fond du dossier…..La suite de ces affaires montrera si, oui ou non, les faits reprochés à Sarkozy sont graves. Mais personnellement je n’en sais rien de plus que ce que je lis dans la Presse.

Sur la forme, même s’il est de bon ton de dire que Sarkozy est désormais un citoyen comme un autre, et donc, un justiciable ordinaire, je suis personnellement choqué de la brutalité sans précédent des choix procéduraux  des Juges. Et je suis loin d’être le seul….

Chirac, que la Gauche vomissait avant de participer aujourd’hui à une curieuse ébauche de sanctification, surtout depuis qu’il a fait savoir qu’il voterait Hollande en 2012, Chirac, mis en examen dans plusieurs affaires au cours de ses différents mandats, n’a jamais été traité de la sorte. Et à l’époque – (petite parenthèse) -, personne n’avait jugé illégal que l’UMP participe financièrement aux conséquences pénales des condamnations dont il faisait l’objet, pour des actes commis alors qu’il était Maire de Paris.

Et je ne parle pas de Mitterrand pour lequel la Justice a su, pendant trop longtemps, détourner chastement les yeux, pour ne pas soulever le voile qui recouvrait tant « d’affaires »….. Sans doute, les Juges étaient-ils paralysés par la peur d’être « placés sur écoutes », une pratique mitterrandienne que semble affectionner la Gauche, quand elle est au pouvoir….

Mais à l’écoute des débats aux quels on assiste depuis la mise en examen de Sarkozy, on est frappé par l’absolu des opinions de ceux qui le soutiennent, et par la charge de haine de ceux qui se réjouissent de ce qu’ils considèrent comme sa « mort politique probable ».

Certes, Sarkozy, avec son « langage cash » , ses jugements brutaux, ses manières choquantes pour le microcosme politique parisien habitué à une langue de bois suave et formatée, laissera le souvenir d’un « personnage clivant ».

En outre, Sarkozy est apparu, surtout dans la première partie de son quinquennat, comme le seul , au sein de la classe politique, capable de réaliser une sorte de synthèse des Droites française. Une synthèse imparfaite, mais suffisante pour inquiéter ceux qui savent que la Droite est majoritaire en France, et qu’une majorité qui irait du Centre-Droit jusqu’à l’électorat du Front National, s’installerait pour longtemps au pouvoir, en France.

Il n’est pas étonnant que Sarkozy concentre sur lui, les tirs de tous ceux qui, plus ou moins ouvertement, veulent l’abattre. Ils vont de la Gauche, dans son ensemble, au Centre-Gauche, passant par une partie du Centre-Droit qui voit en lui la menace d’une disparition définitive d’un Centre qui, depuis Giscard, ne sait plus où il habite, et d’une fraction de ce que j’appelle ici, souvent, la « Droite-molle », celle qui, complexée vit tétanisée par le harcèlement d’une Gauche qui depuis un demi-siècle s’est arrogée le magistère de la parole « politiquement correcte ».

Du côté de la Droite, Sarkozy doit certainement se dire, chaque matin, en se rasant « protégez-moi de mes amis. Mes ennemis, je m’en charge »….

Du côté de la Gauche, on voit très bien le parti que l’on peut tirer d’une mise à mort politique de Sarkozy. Les sarcasmes qui accompagnent les déboires judiciaires de ce redoutable rival qu’ils voient en Sarkozy, en disent long sur les joies secrètes que suscite sa mise en examen…. 

Quand à l’UMP, je l’ai écrit ici à plusieurs reprises, elle ne se relèvera pas de la chute de Sarkozy. Le Parti sombrera dans une minable débandade, déchirée par les rivalités d’égos, entre ceux qui désormais se disent, si Hollande a pu se hisser au sommet de l’Etat à coup d’intrigues et de batailles d’appareil, alors, « pourquoi pas moi ??? ».

Au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2017, Hollande, profitant de la déconfiture du candidat de Droite se verrait seul face à Marine Le Pen, et il s’y voit déjà, réélu, malgré les résultats catastrophiques de son quinquennat, par tous ceux, de Gauche comme de Droite, qui rejettent l’hypothèse d’une arrivée au pouvoir du Front National. Une réédition du vote qui avait permis la réélection d’un Chirac pourtant bien mal en point, face à Jean-Marie Le Pen.

Alors, me direz-vous, « et la France dans tout ça » ????

La France va continuer à sombrer, lentement, mais sûrement, gouvernée par une génération de « politiciens » au sens le plus péjoratif du mot, qui depuis un demi-siècle, considère la fonction politique comme un moyen d’accéder à des privilèges et de « vivre sur la bête », avec comme seule ambition, celle d’être réélu, quittes à sacrifier l’héritage de ceux qui, au lendemain de la « libération »ont payé de leur personne pour redonner à ce pays, sa place dans le concert des Nations.

Car le problème est « générationnel »: il ne concerne pas que la France, qui porte avec Hollande le plus lourd des fardeaux de la Vème République. Je lisais ce matin que «  selon un sondage paru mercredi aux États-Unis. Environ 33 % des personnes interrogées voient le président démocrate, élu en 2008 et réélu en 2012, comme le pire dirigeant de ces 70 dernières années. Quelque 28 % évoquent plutôt son prédécesseur, le républicain George W. Bush (2001-2009), indique une enquête menée par l’institut de sondage de l’université Quinnipiac. »( Fin de citation ).

Alors, les perspectives sont sombres…. à moins qu’un « sursaut citoyen » ne soulève un peuple exaspéré par le spectacle navrant au quel nous assistons incrédules et abasourdis, d’une « lutte des places », sans vergogne et sans pitié, dont les déboires de Sarkozy ne sont qu’un sombre épisode, d’une affaire qui n’est pas terminée, et dont on n’a pas encore touché le fond.

Mais à ce jour, on ne voit pas qui pourrait susciter ce sursaut, ni comment il pourrait s’exprimer…. Les noms que « médiatiquement » on cherche à imposer à l’opinion, ne s’identifient à aucun projet de renouveau. Or l’heure n’est plus à « faire du neuf avec du vieux »….

3 réflexions au sujet de « Sarkasmes…. »

  1. Jacques de Guise

    @Le Séquane
    Je ne le suggère pas un coup d’état ..j’ai peur que cela se produise.
    Une chose est pratiquement sure: avec un tel remaniement, il existera un vide après que les petits amis profiteurs ayant profité des largesses des contribuables aurons quittés le pays.
    Cordialement,
    Jacques

    J'aime

  2. Le Séquane

    Votre opinion sur la situation actuelle, parfaitement bien exprimée, rejoint totalement la mienne. Quant à la solution proposée par Jacques de Guise, celle d’un coup d’état, elle ne serait que l’amorce d’une solution, le plus dur serait de construire la suite. Et là ? Que se passerait-il ensuite ?

    J'aime

  3. Jacques de Guise

    BDP,
    Depuis des mois, je pense qu’il existe une solution qui n’est pas agréable a entendre..c’est la marche sur Paris depuis la province avec des milliers de gens, ou un coup d’état. Je ne le suggère pas, je constate uniquement. C’est terrible d’en arriver a ce point.
    Jacques

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s