Football et Identité nationale….


BleusAu Brésil, le « Mondial » nous offre une belle démonstration de la ferveur populaire que suscite un sport pourtant controversé, en raison des flux financiers colossaux qu’il draine, des dérives et des abus auxquels donne lieu cette extraordinaire manne financière.

Les millions de spectateurs, sur les gradins des stades, les milliards de téléspectateurs, devant leurs écrans de télévision, témoignent des passions qu’il suscite, sur tous les continents. Partout, les équipes nationales sont considérées comme dépositaires de « l’honneur national » que les joueurs reçoivent, implicitement, la mission de défendre, en donnant le meilleur d’eux-mêmes.

La France, Patrie des « zintellectuels », est un des rares pays où s’exprime, chez quelques uns, une certaine forme de dédain à l’égard de ce sport et de ceux qui lui consacrent leur passion: « des beaufs », disent-ils, avec la moue distanciée de ceux qui se placent « au-dessus » des autres.

Les mêmes manifestent leur incompréhension à l’égard des « beaufs » qui, sur les stades, ont fait de « la Marseillaise » entonnée en un choeur impressionnant, un chant patriotique par lequel ils expriment leur soutien à l’équipe nationale, en même temps qu’ils crient candidement, à la face du monde, leur identité de Français, ainsi que leur fierté et leur joie d’être là, grâce aux prouesses de l’équipe nationale.

Et pourtant, ces « beaufs franchouillards » sont-ils si différents de ceux qui, venus de tous les continents, soutiennent leurs couleurs avec passion ???

Mais, il y a toujours eu, en France, des esprits tortueux, pour exprimer leur rejet des symboles qui cimentent, dans notre pays, une unité nationale fragilisée par trop de greffes mal réussies….

Les atteintes portées à ces symboles, que ce soit le drapeau tricolore ou l’hymne national ne les choquent pas. Leur « tolérance » à cet égard dénote une « générosité magnanime ». Bien au contraire. Il n’est pas rare d’entendre certains de ces « beaux esprits », ignares dès lors qu’il s’agit de notre Histoire, contester les paroles mêmes de cet hymne, dont ils ne comprennent même pas toujours le sens premier.

Il en est même, parmi les « belles âmes »promptes à prendre la défense des « Français »issus de l’immigration, « Français » par intérêt plus que par passion pour la France, que l’hymne national dérange et qui trouvent insultantes les paroles du premier couplet de ce chant révolutionnaire: il n’est pas étonnant que beaucoup d’Algériens se sentent -à tort- visés, lorsque sont évoqués ceux « qui viennent égorger nos filles et nos compagnes« ….

Peut-être y voient-ils allusion à des actes consciencieusement refoulés dans nos mémoire nationales, et surtout dans la leur, que ceux qui ont vécu la Guerre d’Algérie n’ont jamais oubliés. Pour les mêmes raisons, ils se sentent visés lorsque le chant proclame, rageusement, la volonté « qu’un sang impur abreuve nos sillons ».

La controverse, à ce sujet, avait pris des proportions ubuesques, à l’époque où « les Bleus », une équipe comportant en son sein, quelques spécimens de nos « racailles » de banlieues, refusait d’interpréter ce chant, par principe, laissant libre cours aux suspicions de ceux qui sont toujours demeurés sceptiques sur les vertus d’une France « black-blanc-beur »que cette équipe était sensée représenter….

Le contraste entre le comportement de cette « équipe » et l’image, en gros plan, des nombreuses équipes adverses entonnant, au moment des hymnes nationaux qui précédent chaque match, avec force et avec la conviction d’exprimer là leur dévouement total aux couleurs qu’ils défendent, la main sur le coeur, ce contraste-là, était saisissant, et provoquait un malaise chez le spectateur regardant la scène sur son écran de télévision. Curieusement, la ferveur exprimée par l’équipe adverse de la France ne suscitait, chez ces âmes bâtées, aucune répréhension. Seule la Marseillaise leur « donnait des boutons »…

Cela a sans doute contribué, largement, au désamour dont cette « équipe de branquignols » a été « victime », jusqu’au moment où, à Krystna, l’abcès a été crevé, ouvrant les yeux et provoquant une gêne chez tous ceux qui angéliquement, soutenaient ces petites frappes de banlieue, devenues milliardaires grâce au Foot…

Fort heureusement, après la catastrophique époque où le sinistre Domenech officiait à la tête de l’équipe de France, la Fédération Nationale de Football, dans un aggiornamento laborieux mais méritoire, a fini par se résoudre à changer de politique de sélection.

Désormais, sous la direction de Didier Deschamps, la priorité est donnée, dans les critères de sélection, au talent et aux performances, évidemment mais aussi, à « l’état d’esprit », à l’acceptation de valeurs qui n’effleuraient même pas l’esprit de ceux qui composaient l’équipe de sinistre mémoire… En même temps, les leçons du succès de certaines équipes nationales, telles que celle de l’Espagne, ont permis de prendre conscience du fait que l’heure n’était plus aux « grands gabarits », costauds, au Q.I. de moule, mais qu’il fallait faire place à de « petits joueurs » par la taille, mais grands par l’intelligence du jeu et par l’engagement physique et par le talent.

C’est grâce à cette « révélation » que nous avons aujourd’hui, le plaisir de voir évoluer dans l’équipe nationale, des Sako, des Mavuba, des Sagna, des Valbuena, des Cabaye ou des Griezmann, qui insufflent à cette équipe l’esprit de « la gagne » cher à Didier Deschamps, et compensent leur petit gabarit par une ardeur au jeu, et une « disponibilité » qui les rend indispensables à la cohésion du groupe.

Mais ce qui surprend c’est le sentiment de fierté qui émane de cette équipe rajeunie: fierté de défendre les couleurs de la France, et fierté de porter ce maillot bleu, si souvent honoré, dans le passé, par leurs prédécesseurs.

Bleus 2Et aussitôt, la France des amateurs Foot, fait bloc derrière cette équipe renouvelée.

Nos « zintellectuels » n’en reviennent pas !!! Leurs fantasmes d’une « Bobocratie germanopratine », rêvant d’une équipe « black-blanc-beur » symbolisant la France métissée dont ils rêvent, une France où tout est pardonné aux « racailles »qui imposent leur Loi jusque sur les terrains de Foot, ces fantasmes s’évanouissent. Nous sommes, semble-t-il, en présence d’une équipe qui est sur le terrain pour jouer, pour gagner et pour honorer le maillot qu’elle porte. Rien de plus. Et c’est cela que les « beaufs » apprécient, car ils ne demandent rien d’autre à ces jeunes gens.

Cette équipe est parvenue en huitièmes de finale. Un résultat qui aurait semblé inespéré, il y a quelques mois. Remercions-la pour les moments de bonheur qu’elle offre à tous ceux pour qui le Football n’est rien qu’un jeu, ce qui ne l’empêche pas d’être une passion tout aussi respectable que la « passion » que peuvent inspirer des stars du show-business, des pousseurs de chansonnette ou des « rappeurs vedettes » de nos banlieues….

Remercions-là et ne la condamnons pas, même si la dure loi du sport devait lui interdire d’aller plus loin dans ce mondial, où elle conserve toutes ses chances.

C’est une équipe en devenir, avec laquelle il faudra compter dans les prochaines années, dans les épreuves internationales. C’est une équipe capable d’incarner un style de jeu « à la Française », fondé sur un collectif solidaire, sur l’intelligence des déplacements et sur une technique acquise dans nos centres de formation reconnus parmi les meilleurs du monde.

C’est sur ce talent que se fonde « l’identité » de cette équipe, et non sur la couleur de peau de ceux qui la composent.

Le Sport et ses Valeurs sont au-dessus des petits calculs minables de ceux qui refusant toute notion d’identité française, ne voient l’avenir de la France, qu’à travers le prisme de leurs préjugés prétendument généreux et souhaiteraient faire du Football, un vecteur de leurs fantasmes de « société multiculturelle et métissée ».

Vous trouvez que j’exagère ??? Alors lisez ce commentaire, parmi tant d’autres, farfelus, que l’on trouve dans « l’Express », à la suite d’un article sur les « débordements » auxquels la qualification de l’Algérie aux huitièmes de finale du Mondial ont donné lieu:

« Un sociologue ???? L’Algerie n’est PAS un pays etranger. L’Algerie, c’est la France DEBARRASSEE du colonialisme. L’independence de l’Algerie c’est la fin de l’Apartheid instaure par certains soit-disant francais. C’est l’acces a l’egalite. La decolonisation est l’equivalent du mouvement des droits civiques aux USA. Les « algeriens » en France (qui ont tous le passeport francais,,,) sont heureux du succes de l’Algerie parce qu’il exprime cette egalite que certains veulent supprimer. Tout francais qui se respecte se doit d’etre un peu algerien, un peu tunisien, un peu breton, ch’ti ou occitan, etc ….. La France va de Dunkerque a BEAUCOUP plus loin que Tamarasset …. et c’est TANT MIEUX. BLACK, BLANC, BEUR !!!! Et M…. au regime militaire a Alger » (Fin de citation. Les fautes d’orthographe son « d’origine »…)                    

 En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/victoire-de-l-algerie-pourquoi-une-telle-ferveur_1555175.html#FEPppksJsUAeDo0i.99

Ou mieux encore !!!: Qualification de l’Algérie: la célébration du vivre ensemble – L’édito de Christophe Barbier : publié le 27/06/2014 à 15:13, mis à jour à 15:15

« L’Algérie s’est qualifiée pour la première fois en huitièmes de finale pour la coupe du monde. Les supporters des Fennecs ont fêté cette victoire dans les grandes villes de France, avec naturel,(!!!) dans un double attachement( !!! ). La question de l’identité et de nation est parfois compliquée, mais elle sait parfois être simple et positive. »En savoir plus sur http://videos.lexpress.fr/actualite/les-editos-de-christophe-barbier_1245150.html#PiMeDqhbLdwLO4qS.99

Difficile de faire mieux dans l’angélisme « bobocratique » aveugle !!!!En savoir plus sur http://videos.lexpress.fr/actualite/politique/video-qualification-de-l-algerie-la-celebration-du-vivre-ensemble-l-edito-de-christophe-barbier_1555063.html#8DKpc8VGhObjAEY3.99

Un commentaire, significatif des « élucubrations » de ceux qui ne seront jamais des « Beaufs », mais qui ont une étrange idée de ce qu’est l’identité française !!!

Et ce cas n’est pas un cas rare ni isolé !!!

2 réflexions au sujet de « Football et Identité nationale…. »

  1. berdepas Auteur de l’article

    @le Séquane: Totalement d’accord avec votre commentaire qui va dans le sens de mon billet.Ceux qui contestent les paroles de la Marseillaise sont des ignares qui feraient bien de réviser leur Histoire de France.

    J'aime

  2. Le Séquane

    « Pour ce qui est du sang impur qui abreuve nos sillons », une explication a été donnée ici :
    « Il n’y a absolument rien de raciste, rien de xénophobe dans les paroles de » la Marseillaise » et c’est bien méconnaître l’histoire que de prétendre le contraire.
    En effet, le sang impur n’est pas celui de je ne sais quel immigré. A l’époque les nobles prétendaient avoir le sang pur, ce qu’ils contestaient aux gens du peuple. Le sang des nobles les rendaient supérieur aux autres prétendaient-ils. Les combattants, eux, étaient fiers de verser leur sang « impur » sur les champs de batailles pour sauver la patrie pendant que les nobles faisaient la noce. Le sang impur qui abreuve les sillons est celui de gens qui ont donné leur vie pour que la France soit ce qu’elle est devenue. En aucun cas, il ne s’agit du sang de l’ennemi. C’est tout simplement le sang de ce peuple de France opprimé à qui les nobles refusaient les hautes fonctions. Le sang impur est celui de patriotes qui ont combattu pour la patrie. »
    Voir : http://www.saladelle.fr/?p=11746

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s