Le retour de Sarko…


Sarko (3)La Presse est en émoi. Les médias consacrent de plus en plus d’émissions destinées à évoquer le retour éventuel en Politique, de celui qui demeure le cauchemar de la Gauche.

Le Journal du Dimanche, sous la plume de Bruno Jeudy publie les « révélations » dominicales de Sarkozy annonçant un « retour » qui semble proche.

« Il « annoncera sa décision fin août », croit savoir Le JDD. Selon le journal, Nicolas Sarkozy n’est pas « décidé à laisser la France dans un tête-à-tête entre le Front national et le Parti socialiste ». « On se demande jusqu’où Hollande va abaisser le pays. Quant à ma famille politique, elle est en train de se dévorer », s’alarme-t-il. « ( http://www.lepoint.fr/politique/sarkozy-va-t-il-bientot-sortir-du-bois-22-06-2014-1838666_20.php ).

Il n’est pas nécessaire d’être un fin politologue pour prévoir dans quel trouble la classe politique sera plongée, si les intentions de Sarkozy se précisent.

A droite, la bataille des « égos » risque de repartir de plus belle entre ceux qui, dévorés d’ambition, fourbissent leurs armes dans l’espoir de recueillir les miettes d’un Parti en lambeaux sous les coups de boutoirs des Coppé et Fillon, deux « politiciens »incapables de se hisser au niveau de deux Hommes d’Etat, qui « s’y voyaient déjà »….

Le bruit des casseroles du Parti fera, conjugué à celui des casseroles de Sarkozy, un beau « tintamarre »…. Sarkozy, seul contre tous, – et contre lui-même -, aura fort à faire pour faire entendre un discours qui ne se résume pas à une tentative de « faire du neuf avec du vieux »….

A Gauche, il n’est pas certain que l’on puisse tirer réellement parti de la situation, tant les divisions alimentées par des propos de plus en plus violents entre ceux qui s’efforcent de soutenir la politique d’un Manuel Valls en pleine chute dans les sondages, et ceux qui continuent contre toutes évidences de défendre ce qu’ils appellent « l’autre politique », une politique qui persiste à tourner le dos aux réalités. Quand à notre « Grand Président », il aura du mal à sortir ses griffes pour égratigner celui dont il n’avait cessé de critiquer la politique avant d’être élu, pour finalement, se résoudre à faire la même politique, avec juste un « habillage » de communication différent. Car, à Gauche, s’élèveront toujours des voix pour lui rappeler qu’il fait une politique pour laquelle il n’a pas été élu.

La classe politique risque de toucher le fond d’une impopularité sans conséquence immédiate, le peuple étant absorbé par les péripéties d’un « Mondial » passionnant, avant de prendre ses quartiers d’été en prenant des vacances qui reportent à la rentrée ses manifestations de colère.

Mais « la rentrée » de Septembre risque de nous offrir un triste spectacle: celui d’une France qui ne sait plus où elle va.

Le lecteurs fidèles de ce blog se souviennent sans doute de ce que j’écrivais, en 2010 et en 2011, bien avant la victoire de Hollande.

https://berdepas.wordpress.com/2010/07/08/sarkocrise-de-nerfs/
https://berdepas.wordpress.com/2011/09/19/cauchemars/

La situation actuelle se profilait déjà, en germe, avant même la fin du mandat de Sarkozy.

Il faudra plus que du courage à Sarko, pour affronter les redoutables obstacles qui se dressent sur le chemin de son retour.