Esclavages…..


traite negriere

Les « grandes âmes » dont notre pays est abondamment pourvu, se sont émues d’un Twist du Député Thierry Mariani, qui s’est permis d’ironiser sur un sujet brûlant ;

http://www.lepoint.fr/politique/thierry-mariani-merci-boko-haram-07-05-2014-1819837_20.php

L’esclavage est, en effet, un sujet à n’aborder qu’avec des « pincettes ». Et surtout, en évitant de prononcer un mot qui fâche : « déculpabilisation » …..

C’est un sujet de prédilection pour ceux qui entretiennent l’idée  d’une culpabilité unilatérale de l’Occident, et tout particulièrement de la France où des associations prospèrent sur la « victimisation » de certaines « minorités visibles » et ne ratent pas une occasion de « monter à l’assaut » contre ceux, qui « dérapent » sur ce sujet délicat….

J’ai évoqué, dans plusieurs billets, l’injustice historique frôlant, une fois de plus, l’escroquerie intellectuelle, qui consiste à passer sous silence, le fait que l’esclavagisme a toujours été une pratique courante dans le monde arabo-musulman et continue de l’être….

Les « pirates barbaresques » qui infestaient la méditerranée, au profit de l’Etat Ottoman, ne se sont pas privés de faire un fructueux commerce d’esclaves européens revendus dans les pays arabes, pendant plusieurs siècles, jusqu’à ce que la prise d’Alger, – un de leurs repaires principaux – par la France, mette fin à ces activités que la morale coranique n’a jamais expressément condamnées….

Les razzias auxquelles les cavaliers venus du Nord de l’Afrique se livraient en Afrique noire ont laissé des traces profondes et les évènements récents au Mali ont fait ressurgir des haines ancestrales nées des « prélèvements » effectués dans les populations noires, destinés à alimenter ce commerce dont les Arabes s’étaient fait une spécialité….

Quelques » échantillons » de mes billets antérieurs sur ce sujet, destinés à raviver les mémoires endormies de nos « consciences » hémiplégiques…et à montrer la persistance actuelle de ce honteux commerce, une persistance qui devrait éveiller l’intérêt de ces « belles âmes »et justifierait alors, leur colère légitime:

https://berdepas.wordpress.com/2008/10/28/le-marche-aux-esclaves/

https://berdepas.wordpress.com/2008/06/26/eslavagisme/

https://berdepas.wordpress.com/2009/11/11/repentance-2/

https://berdepas.wordpress.com/2013/10/19/ah-taubira-taubira-taubira/

https://berdepas.wordpress.com/2013/02/12/sahel-lhistoire-begaie/

On en trouvera bien d’autres en utilisant la fonction « recherche » disponible sur la page de mon blog….

http://www.algerie-focus.com/blog/2013/10/lalgerie-compte-encore-70-000-esclaves/

C’est dire à quel point les réactions de ceux qui, avec plus ou moins d’esprit ou d’ironie, manifestent, à coups de tweets, leur « révolte » contre l’allusion jugée « nauséabonde » du Député Mariani, sont déplacées, et s’inscrivent dans une tradition bien française, qui consiste  lire l’Histoire avec un oeil, pour la réécrire à leur manière, en omettant les chapitres qui sont en contradiction avec leur idéologie sectaire.

La culture marxiste de nombreux « zintellectuels » français, en a fait des experts dans l’art  de « manipuler » l’Histoire au profit des polémiques douteuses qu’ils ont coutume de nourrir en portant un jugement accusateur sur la France. Et les « officines » spécialisées dans la culpabilisation des Français ne manquent pas d’utiliser les arguments polémiques de cette « intelligentsia »peuplée de borgnes et d’hémiplégiques….

Les situations d’esclavages, dans les pays dont sont originaires de nombreux aboyeurs de la cause anti-esclavagiste ne manquent pourtant pas. La carte qui suit publiée par le Washington Post, en donne un aperçu surprenant:

slavery

Comme on peut le constater sur cette carte, la France ne figure pas, aujourd’hui, parmi les Etats les plus esclavagistes de la planète, malgré un passé qu’elle doit assumer mais en face duquel on doit mentionner qu’elle fut parmi les premiers Etats abolitionnistes dans le monde.

L’angélisme humanitaire devrait trouver, dans le monde moderne, suffisamment de pays où l’esclavage prospère, loin de la France, pour exprimer ses « indignations » jusqu’ici bien trop sélectives, et nous épargner ses crises périodiques de propos accusateurs….

Bien entendu, il ne s’agit pas, ici, de nous exonérer de crimes qui noircissent certaines pages de notre Histoire passée, mais d’établir une sorte d’équité dans la répartition des responsabilités morales en face d’un fléau toujours actuel et que les temps modernes n’ont pas su éteindre sur notre belle planète….

5 réflexions au sujet de « Esclavages….. »

  1. Ping : Repentance | Tempus Fugit….

  2. berdepas Auteur de l’article

    @ Rousseau: Le Maroc, et particulièrement le Sud, est encore bien pourvu d’esclaves noirs: des familles entières, de descendants d’esclaves continuent à servir leurs maitres^, car l’esclavagisme dans certaines parties de l’Afrique est « héréditaire ». Mais on peut étendre ce propos à la Mauritanie, à l’Algérie, à la Tunisie ( dans une moindre mesure ).
    http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2779p020.xml3/racisme-discriminations-cheb-khaled-rais-m-bolhi-algerie-quand-les-algeriens-noirs-frappent-a-la-porte.html.

    J'aime

  3. Rousseau JP

    Au Maroc , où je suis né, il y a encore des « orchestres » de noirs appelés les Gnaouas qui sont les descendants des esclaves « prélevés  » au Ghana.
    Ils ont laissé aussi un délicieux couscous sans viande ( quand on est pauvre) aromatisé uniquement aux oignons blondis dans l’huile d’olive et parfumé au curcuma.
    Même les re-écrivains de l’histoire coloniale française l’apprécient !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s