Le « bide » de Hollande….


HOLLANDE CARMAUXDure semaine pour Hollande.

Sa visite à Carmaux, avait été triomphale en 2012.

C’était encore le temps des illusions. Il croyait alors à sa « bonne étoile »: vainqueur de la Primaire du Parti Socialiste, malgré les quolibets de ses pairs au sein du Parti, il était convaincu de parvenir à battre Sarkozy, éreinté par cinq années de « Sarko-bashing », un Sarkozy usé par la crise qu’il avait dû affronter autant que par ses propres erreurs et fautes de comportement.

Pour Hollande, la crise n’a jamais existé: elle n’était qu’un alibi pour la Droite, destiné à faire passer une politique de rigueur, injuste autant qu’injustifiée, selon lui.

Il n’a pas fallu deux ans pour que le rêve s’effondre et avec lui, les espoirs du peuple de Gauche qui croyait avoir trouvé, en Hollande, l’homme providentiel qui, par la magie d’une « politique de gauche » lui épargnerait les durs sacrifices qu’exigeait la situation d’un pays qui, depuis longtemps, trop longtemps, vit au dessus de ses moyens….

Le retour à Carmaux, sous prétexte de célébrer la mémoire de Jean Jaurès, et l’accueil houleux, que la population de cette cité qui appartient aux mythes de la Gauche lui a réservé, prend une tournure symbolique.

Un discours creux de Président de la IVème République « inaugurant les chrysanthèmes », des rodomontades peu convaincantes, n’ont pas réussi à estomper le sentiment des gens de Carmaux, qui plonge le peuple de gauche dans l’angoisse: pour eux, c’est clair désormais, »le bide », c’est maintenant.

Il aura fallu moins de deux ans au « Capitaine de Pédalo »pour entrevoir  la menace du naufrage.

Chacun en est aujourd’hui convaincu, à droite comme à gauche: la Présidence de Hollande conduit la France dans le mur. Le « bide » n’échappe plus à personne, même aux plus convaincus de ses partisans.

Et Hollande lui-même n’y croit plus : celui qui s’était préparé à un destin présidentiel, en allant jusqu’à modifier son look, et sa silhouette, a relâché ses efforts. Son entourage ne s’y trompe pas: « il se laisse aller », cela se voit au premier coup d’oeil !!!

-"Le bide"                                                                            « Le Bide »

Le « bide », c’est ce qui caractérisera , pour l’Histoire, le bilan de ce Président.(1)

Echec sur toute la lgne de la politique étrangère:

Action de la France dans la réunification du Mali: un bide. Action dans la pacification du Centre Afrique: un bide. Action de Hollande dans le conflit Syrien : un bide. Action dans « l’affaire Ukrainienne »: un bide.

Et ce n’est pas fini !!!

Echec sur toute la ligne de la politique économique:

Recul du chômage : bide. Réduction du déficit budgétaire: bide. Déficit de la balance commerciale: bide. Réduction de l’endettement : bide.

La France n’a plus une voix assez forte pour se faire entendre à Bruxelles et obtenir des aménagements sur les engagements pris en faveur du redressement financier du pays. Elle ne peut plus échapper aux réformes douloureuses que le peuple de gauche redoutait sous Sarkozy.

Quant à la mise en oeuvre de ces réformes elle n’a jamais été aussi problématique, tant la majorité qui doit les assumer est divisée.

La « présidence exemplaire »qui devait marquer la différence avec son prédécesseur, prend l’eau de toutes parts. La « normalité »qui devait caractériser le style présidentiel, n’a pas résisté aux dures exigences de la Fonction.

La vie privée et sentimentale de Normal 1er n’a pas échappé à la « peopolisation » tant reprochée à son prédécesseur, et la publicité de ses frasques amoureuses en ont fait la risée des médias internationaux.

Le « Capitaine de pédalo », à la barre du « Titanic », navigue, à vue, dans un océan où les murs de glace menacent de toute part.

Normal : il s’est trompé de route.

Il voulait mettre le cap au Sud pour naviguer dans des eaux plus clémentes, en faisant route aux côtés des Italiens et des Espagnols. Mais même ceux-là l’ont largué: ils ont pris la bonne route et sont sur le point de se sortir d’affaire….

L’aveuglement dont il aura fait preuve dans les deux premières années de son mandat, n’est pas sans rappeler l’autisme d’un Jospin et de l’équipe qui l’entoure lors du désastre de sa campagne de 2002.Presque la même équipe que celle qui est « aux manettes » aujourd’hui !!!

Un article du Point et un documentaire de la chaîne LCP nous rafraîchissent la mémoire. Troublant.

De l’art de préparer un bide….

http://www.lepoint.fr/politique/hollande-jospin-meme-combat-perdu-26-04-2014-1816461_20.php

Nous n’avons pas fini, hélas, de  voir Hollande, promenant son bide proéminent, aux quatre coins du monde pour la joie des humoristes et des médias pour lesquels il est devenu « un bon client »….

(1).- Autrefois, le « bide » était un raccourci de « bidon », soit le ventre en langage familier. « Faire un bide » signifiait tout comme aujourd’hui « subir un échec », mais cela s’appliquait surtout aux comédiens. Ainsi, quand ils ne produisaient pas l’effet voulu sur leurs spectateurs, on disait qu’il repartaient « en rampant », donc sur le « bide ». De là est née l’expression « faire un bide« .

3 réflexions au sujet de « Le « bide » de Hollande…. »

  1. adamastor

    Bonjour Berdepass. Je viens de lire votre vourt billet sur « les plages de Marseille ». Je n’arrive pas à ouvrir le lien que vous affichez et de surcroît on ne peut pas accéder aux commentaires de votre billet. C’est pourquoi j’utilise ce fil-ci pour vous alerter. Cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s