Y a d’la fumée,…parce qu’il y a l’feu !!!


incendie

Les esprits s’échauffent dans « l’affaire des écoutes ».

Le psychodrame de l’initiative, sans précédent, de la mise sur écoutes de Sarkozy, sur près d’un an, alors même qu’il n’y a jusqu’ici aucun élément de preuve décisif d’une culpabilité dans les différentes affaires où son nom est régulièrement cité n’a pas fini d’ébranler une Gauche d’amateurs en politique et d’apprentis sorciers.

Car jusqu’ici, sauf à considérer qu’il y a, à l’égard de Sarkozy, une présomption de culpabilité qu’il faut à tout prix démontrer, ce qui « justifierait » des écoutes sur une aussi longue durée, cette présomption n’a pu être démontrée car, dans le cas contraire, il y a belle lurette qu’il aurait été mis en examen.

Certes, dans chaque camp, on est en droit de recourir à la formule magique : « il n’y a pas de fumée sans feu ‘.

A gauche on laisse la rumeur s’installer dans l’opinion: si le nom de Sarkozy apparaît dans autant « d’affaires’, c’est qu’il n’y a pas de fumée sans feu….

A droite on laisse clairement entendre que si le nom de Sarkozy est prononcé dans autant d’affaires c’est qu’il y a un « Deus ex-machina » qui tire les ficelles, car « il n’y a pas de fumée sans feu »….

La Gauche parviendra-t-elle à abattre celui qu’elle considère comme le seul adversaire capable de la déloger d’un pouvoir au quel elle a bien l’intention de s’accrocher ??? L’avenir le dira.

Pour cela il faut attendre que « la fumée » se dissipe…

Mais, pour l’heure, pendant que les pompiers incendiaires s’agitent, la maison brûle.

Car « la Maison France » brûle. Et les fumées réussissent à aveugler l’opinion au point que:

– La mise sous « surveillance spéciale » de la France par la Commission européenne, devant laquelle notre Grand Président a pris des engagements, est passée quasiment inaperçue dans l’opinion qui n’a pas encore réalisé qu’en quelques mois, la France est ramenée au rang de l’Espagne parmi les grands malades de l’Europe.

La prochaine confrontation avec Bruxelles risque d’être décisive, et l’on peut craindre, avec de plus en plus de certitude, une méchante réaction des marchés.

– Notre déficit budgétaire s’aggrave en raison des promesses de réduction des charges des entreprises qui devraient être financées par des économies dans les dépenses de l’Etat dont la source n’est toujours pas identifiée.

– Le déficit de notre balance commerciale atteint des niveaux records.

– La croissance attendue n’est pas au rendez-vous, car qui peut prendre au sérieux des prévisions gouvernementales basées sur une augmentation du PIB de 1%, ce qui est dérisoire et notoirement insuffisant pour permettre une résorption du chômage, alors que les Instituts indépendant l’évaluent autour de 0,1% ???

— L’inversion de la courbe du chômage, grande promesse de notre grand Président est devenue un leurre que l’on a cessé d’agiter, pour le remplacer par un autre leurre, celui du « Pacte de Responsabilité » soutenu par des baisses de charges dont nul ne sait comment elles seront financées. Quand à ce Pacte, nul ne sait quand il produira les premiers effets bénéfiques sur une économie en plein désarroi.

– Sur le plan international, les résultats de la politique aventureuse  du Chef de l’Etat inspirent plus de perplexité que de satisfaction ; si l’expédition Malienne a permis à notre Grand Président de vivre « le plus beau jour de sa vie », elle suscite de plus en plus d’interrogations quand à son issue politique. Quand à l’autre expédition, celle du Centre Afrique, elle est menacée d’enlisement, si elle ne devient pas un piège pour les soldats français engagés dans cette galère.

– Les gesticulations ponctuées de coups de mentons de notre Grand Président, lâché en chemin par un Obama en perte de crédit dans son propre pays, face à Poutine en « patriote russe » intraitable, se sont terminées par un bide masqué par le grand silence médiatique qui entoure l’évolution de la situation en Syrie, où les massacres de civils continuent en toute impunité dans l’indifférence de la planète.

–Il est un peu tôt pur évoquer le bide diplomatique qui se prépare en Ukraine, où la France, toujours en tête des Nations qui soutiennent les « révolutions », sans se préoccuper suffisamment de l’identité des « révolutionnaires », est en pointe dans l’affrontement avec un Poutine toujours aussi « patriote », et qui semble jouer avec notre Hollande comme un gros matou joue avec une petite souris.

Car, ne nous y trompons pas. Comme je l’expliquais dans un précédent billet, jamais, la Russie actuelle ne lâchera la Crimée !!! Et je ne vois pas Obama et Hollande, dans un élan d’amicale solidarité, envoyer leurs Forces Spéciales « libérer » la Crimée :                                (https://berdepas.wordpress.com/2014/02/28/ukraine-langelisme-a-encore-frappe/)

Le « bide » est donc quasi certain.

En conclusion, fiasco sur le plan intérieur, bide sur le plan international, on voit bien que sous ce quinquennat le « réenchantement du rêve français » n’est pas pour demain. Peu à peu, il se transforme en fumées. Fumées sans feu ….

Hollande : «C’est le rêve français que je veux réenchanter»

16 octobre 2011 à 10:02 (Mis à jour : 17 octobre 2011 à 00:52)

Alors, en attendant, « enfumons, enfumons »

il en restera toujours quelque chose….

Une réflexion au sujet de « Y a d’la fumée,…parce qu’il y a l’feu !!! »

  1. Ping : Y a d'la fumée,...parce qu'il y a l'feu ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s