Le piège….et la fumée.


délinquance image

Selon « lePoint.fr »le Front National estime « qu’il y a un lien évident « entre « l’immigration et la délinquance et l’insécurité ». De « l’art d’enfoncer les portes ouvertes »….

Comme toujours, lorsque le Front National prétend que « la nuit, le soleil se couche », tous ceux qui font le même constat sont montrés du doigt et accusés de tous les noms d’oiseaux que l’on utilise pour désigner ceux qui refusent de tomber dans le piège destiné à aveugler les Français sur des réalités qui leur sautent aux yeux.

Malgré la « Loi du silence » qui entoure la désignation de tout auteur d’un grave délit ou d’un crime, si celui-ci est « étranger », la vérité finit toujours par remonter à la surface….

Malgré le refus de publier des statistiques ethniques sur les « populations carcérales », on finit toujours par apprendre une réalité qui émerge au détour d’une enquête ou d’un documentaire télévisé.

Ce matin, les médias soulèvent le coin du voile pudique qui recouvre habituellement cette réalité.

Nous apprenons ainsi dans « les Echos », que (je cite):

Près de 27% des personnes mises en cause par la police pour des vols en 2012 sont des étrangers, en augmentation d’environ dix points en quatre ans, selon une étude publiée lundi par de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

En 2012, observe l’ONDRP, près de 152.000 personnes ont été mises en cause — c’est-à-dire interpellées par exemple mais pas obligatoirement condamnées — pour des vols en France, dont quelque 36.210 femmes (23,8%), 49.480 mineurs (32,6%) et 40.670 étrangers (26,8%) selon une étude publiée lundi par de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP). Cette étude couvre les années 2008 à 2012 et se base sur le fichier Stic (Système de traitement des infractions constatées) de la police.

Si en quatre ans, la part des mineurs impliqués dans des vols a plutôt diminué mais celle des étrangers a nettement augmenté. Il y a en revanche un « doublement » du nombre de mineurs étrangers mis en cause entre 2008 et 2012. Une hausse qui va de paire avec l’augmentation de près de 10 points en quatre ans de la part des infractions commises par des étrangers.

Dans le détail, la hausse de la part des étrangers impliqués s’explique en partie par la mise en cause des personnes de nationalité roumaine qui, observe l’ONDRP, sont en forte proportion impliqués dans des vols sans violence comme les ressortissants originaires d’Europe balkanique.

La part des Géorgiens impliqués, pour leur part, dans les vols à l’étalage ou par effraction est aussi en augmentation. Elle a été multipliée par quatre entre 2008 et 2012.

L’étude pointe également la part de Tunisiens mis en cause dans tous ces types de vols, « multipliée par trois » en quatre ans. Il « apparaît légitime de supposer que ces variations seraient en lien avec la situation politique et économique que la Tunisie a connue après la chute du président Ben Ali » en 2011, fait valoir l’ONDRP qui évoque à cet égard une « délinquance de subsistance ».(Fin de citation).

Ainsi donc, nul ne peut plus nier qu’il existe un lien étroit entre le développement continu de la délinquance, en France, et l’immigration.

De même, on ne peut plus nier, à la lecture de ces chiffres, que « les Roms » constituent une catégorie d’immigrés « à problèmes », et on doit pouvoir évoquer ces problèmes sans être taxés systématiquement de « racisme ».

Je remarquerai, en passant, que ces chiffres sont publiés à l’initiative du Ministre de l’Intérieur, au lendemain d’une polémique qui a enflammé la classe politique à la suite de la publication, sur le site du Gouvernement, d’un rapport scandaleux qui traite avec une légèreté stupéfiante et une approche purement idéologique des problèmes posés par l’échec de notre politique d’ intégration….

Alors, certes, il ne s’agit pas ici de suggérer que tous les immigrants sont des délinquants, loin s’en faut.

Mais nier le poids de l’immigration dans la dégradation du climat de sécurité en France, c’est faire preuve d’un angélisme dont on peut se demander s’il est dénué de tout calcul….

Les prochaines échéances électorales devraient permettre aux Français révoltés, de montrer qu’ils ne sont pas dupes de tous les artifices utilisés, à Droite, comme à Gauche, pour masquer derrière un rideau de fumées, ce qu’ils perçoivent clairement : le déni de réalité, et l’impuissance qu’il révèle, atteint les limites du supportable.

Les  Français en ont assez d’être pris pour des « billes »….

PS: Aviez-vous appris, à l’occasion des nombreux reportages télévisés sur le braqueur abattu « sauvagement » par un « sale bijoutier raciste »dans la Marne, quelle était l’identité de la « victime » ??? Evidemment NON !!! Il s’agit de Fathi Meheni, membre du groupe Rap 113, auteur de la chanson qui se termine par « Je baiserai la France jusqu’à ce qu’elle m’aime »….

A quoi servent ces silences et ces rideaux de fumée, puisque l’on finit toujours par savoir quelle est la vérité ???