Sources ( suite).


tintin

L’un des chapitres les plus intéressants de l’ouvrage co-écrit par Alexandre Adler et Vladimir Fedorovski, cité dans mon précédent billet, est celui qui traite de « géostratégie arabo-musulmane »et qui aborde ce thème sous l’angle des « alliances au sein du monde arabo-musulman ». ( Page 180 de l’ouvrage cité ).

J’en extrais, ci-après, les passages les plus significatifs.

« Alexandre Adler: Sur ce point nous avons des visions tout à fait opposées. Je parie quant à moi, sur la naissance par coups de pouce successifs, d’une grande alliance des trois véritables états de la région: la Turquie, l’Iran et Israël. Viendra un moment où ils feront taire leurs querelles pour endiguer la montée d’une puissance islamiste sunnite appuyée sur la bombe atomique pakistanaise et sur les capacités financières illimitées des Arabes du Golfe persique.

Aujourd’hui, la croissance et l’émergence de l’ancien tiers-monde assurent sans difficulté un pétrole au-dessus de 100 dollars d’où des moyens financiers sans aucune mesure avec les marchés intérieurs et les ambitions des monarchies pétrolières. Dans ces conditions, où ira l’argent ? Dans la guerre en Égypte, pays qui doit être relevé pour redevenir la grande puissance dont rêvait Nasser. Dans la lutte armée en vue de balayer  le régime syrien, de refouler les chiites irakiens et de créer ainsi progressivement les conditions d’un conflit avec Israël. Voilà le programme saoudo-islamiste ! »

« Vladimir Fedorovski: D’accord sur le programme. Mais pour ce qui est de l’alliance Turquie-Iran-Israël, l’évolution s’amorce dans le sens contraire : Israël s’éloigne de la Turquie et malgré les tentatives de négociation de cette dernière concernant la bombe iranienne, le fossé est total entre Israël et Téheran. Au printemps 2012, Erdogan a officiellement indiqué soutenir la position de l’Iran, mais en précisant que l’ayatollah Khameineï lui avait confirmé que le programme nucléaire iranien n’avait pas d’objectif militaire » ……………………………………………………………………………………………….

« Alexandre Adler: ………Le paradoxe est que nous avons apparemment un régime islamiste en Turquie et une dictature islamiste en Iran, alors qu’en réalité nous assistons actuellement à la naissance d’un antagonisme décisif entre ces expériences historiques non-arabes, et l’instauration d’une alliance sunnite intégriste entre la mosquée Al-Azhar du Caire, La Mecque et Riyad, c’est à dire la dynastie saoudienne dans sa phase terminale. »

Plus loin, page 184:

« Alexandre Adler:  A l’inverse (des Etats Unis) , parce qu’elles ne sont pas sauvegardées par l’océan d’abstraction que représente l’Atlantique, les sociétés européennes sont conscientes qu’une part de leur avenir se joue dans le monde arabe: si les régimes islamistes sur le modèle d’Ennahdha en Tunisie viennent à dominer tout le Maghreb, ce seront nos banlieues qui flamberont. Si les Frères Musulmans prennent d’assaut l’Etat syrien et décrètent la guerre sainte pour libérer les musulmans « opprimés » dans les pays voisins – notamment au Caucase – ce seront les Russes qui se trouveront confrontés à des guerres réanimées au Daghestan, en Tchétchénie, etc………………………………………………………………………………………………………

La France, l’Allemagne, et la Russie c’est à dire les trois principales puissances de l’Europe, sont engagées, qu’elles le veuillent ou non.

Si l’Islamisme venait à se généraliser et que l’intégration des nouvelles minorités s’en trouvait bloquée, les conséquences seraient incalculables, en France, pour la démocratie même.

Nous ne pouvons nous permettre de voir les islamistes faire la loi au Maroc, en Tunisie, en Algérie, s’emparer du pouvoir dans ces pays et instrumentaliser les communautés immigrées comme autant d’armes, ainsi qu’ils rêvent de le faire, à l’instar de Tariq Ramadan. »

« Vladimir Fedorovski: Tout ces gens avancent avec l’idée d’une grande alliance allant de Boukhara jusqu’à Poitiers.( Page 185 ). »

Plus loin les deux auteurs examinent les conséquences du retrait des Occidentaux d’Afghanistan.

« Vladimir Fedorovski : Un effet de dominos: le retour des Talibans et la déstablisation via le Pakistan, qui menace directement les Russes dans la mesure où elle pourrait s’étendre à toute l’Asie centrale……

…. On peut donc voir surgir une série de percées islamiques de l’Asie centrale jusqu’au Caucase où la situation de la Tchétchénie entraîne déjà de grandes difficultés pour les Russes. Tout cela pouvant s’achever dans une grande pagaille qui se ressentirait jusqu’au Maghreb, avec des répercussions incalculables.

Le déclic peut être donné par des frappes israélo-américaines en Iran, étant entendu que les Russes, en cas de grande coalition anti-occidentale, tâcheront selon leurs habitudes  d’utiliser leur capacité de nuisance, – cette fois contre l’Occident -, pendant que les Occidentaux commettront une nouvelle fois l’erreur d’utiliser les islamistes contre la Russie »…..etc…..( Page 224 ).

Ce livre a été écrit avant la « crise syrienne ». Remplacez dans le paragraphe précédent, l’Iran par la Syrie et les frappes israélo-américaines par les frappes franco-américaines et vous aurez tout compris de l’analyse de la situation actuelle par les Russes dont Vladimir Fedorovski peut-être considéré comme un « interprète » crédible compte tenu de son passé et des relations qu’il continue à entretenir avec les cercles proches du pouvoir en Russie.

Tout ce qui précède ne donne qu’une petite idée de la complexité de la situation à laquelle nous sommes confrontés. C’est dire à quel point il est dangereux de « s’embarquer pour l’Orient avec des idées simples ».

Les gesticulations de « Zigounette 1er » et de son comparse Fabius ressemblent à celles de Tintin et Milou au Pays de l’Or Noir…..

Pour avoir une petite idée de l’ambigüité des relations que nous avons nouées avec le Qatar, propriétaire de la chaîne Al-Jazeera, et un des acteurs majeurs de l’évolution du monde arabe, il suffit de relever cette information, passée inaperçue dans la Presse quotidienne de notre pays:

« Al-Jazeera a déposé une plainte contre les autorités égyptiennes. La chaîne qatari affirme que certains de ses journalistes ont été placés en détention sans aucune raison. Les forces militaires, qui ont fait fermé les bureaux d’Al-Jazeera et qui brouillent sa diffusion dans le pays, accusent le média d’avoir été des fervents supporters des Frères musulmans. »

Les Egyptiens semblent avoir, par expérience, une meilleure perception de l’action souterraine du Qatar et de sa complicité avec les « Frères Musulmans » que la nôtre….

Zigounette devrait se souvenir des paroles de son « modèle », François Mitterrand: … »l’argent qui corrompt, l’argent qui achète, l’argent qui écrase, l’argent qui tue, l’argent qui  ruine, et l’argent qui pourrit jusqu’à la conscience des hommes !« 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s