Tous pourris ????


NON !!! …Mais tous impuissants, … OUI !!!

La moitié des hommes politiques sont des « bons à riens ».
L’autre moitié est prête à tout. ( Coluche ).

pingouin

C’est le sentiment que j’éprouvais à la fin de l’émission d’hier soir sur M6, où Hollande s’est efforcé, laborieusement, de convaincre les Français de la « justesse » de sa politique, faute de pouvoir démontrer, par des résultats concrets, son efficacité.

C’est le sentiment partagé par la plupart des commentateurs professionnels, depuis ce matin.

Le Journaliste qui animait l’émission a été à la hauteur, même s’il a hésité à user du « droit de suite », sur des réponses à des questions précises, auxquelles notre Pingouin répondait par des pirouettes verbales….

Mais celui qui, manifestement n’était pas à la hauteur, c’est Hollande lui-même. Manque de hauteur de vue, manque de prestance, le contraire d’un visionnaire capable de regonfler le moral d’un pays en pleine déconfiture. Un petit gestionnaire des affaires courantes: tout au plus au niveau d’un Premier Ministre. Et encore…. On imagine un Raymond Barre à sa place: un tout autre calibre.

Un récital d’incantations, une illustration magistrale… de la méthode Coué. Une incapacité de convaincre qu’il s’exprimait en « Président de tous les Français ». Un socialiste parlant avant tout à sa clientèle électorale à laquelle il tente de faire avaler des couleuvres, tout en essayant de ne pas l’effaroucher.

Le sommet a été atteint lors de l’évocation de la réforme des retraites en gestation: les fonctionnaires et les régimes spéciaux seront épargnés, et en tout cas, ne seront pas placés sur la même ligne de sacrifices que les autres catégories. C’est ce qu’il appelle « réformer dans la Justice »….

Il sait, pardessus tout que l’électorat, et la représentation nationale socialistes sont composés en majorité de fonctionnaires vigilants sur leurs « avantages acquis »….

En un mot, cet homme n’incarne aucun espoir, n’est porteur d’aucun projet si ce n’est celui de tenter de se maintenir au pouvoir pendant les quatre prochaines années, et, avec un peu de chance, si la croissance mondiale repartait ( il est le seul à y croire ), retrouver, comme l’avait fait avant lui Lionel Jospin, l’oxygène nécessaire à un redémarrage de l’économie nationale, entraînant une inversion de la courbe du chômage, en contournant l’obstacle des réformes de structure indispensables.

Chimère. 

En un mot, je n’ai pas vu, hier soir, la prestation d’un « Homme d’Etat », mais regardé un « politicien carriériste », qui par moment donne le sentiment d’être le premier étonné de se trouver là où il est…. 

Je me surprenais à espérer, en l’écoutant, qu’attendu au G8 en Irlande, il ne confondra pas lors de sa conférence de Presse, l’Irlande avec l’Islande, après avoir confondu – c’est confondant !!! – le peuple Japonais et le peuple Chinois, deux peuples qui, en l’écoutant ont dû « rire jaune »……

Fort heureusement, ils ne l’ont pas entendu….car qui, en Asie, écoute notre pingouin ??? Les Français l’écoutent à peine….

je-me-marre-120064523511