Algérie: la bière coule aussi dans les rivières !!!


bieres belges

Nous savions que les Algériens avaient soif d’espoir et de liberté. Pour apaiser cette soif, le Gouvernement algérien qui ne cessera jamais de nous surprendre, a décidé, en « noyant le poisson » du même coup, de faire en sorte que la bière coule à flots dans les rivières algériennes.

De quoi rendre les Belges fous de honte.

C’est en parcourant le quotidien algérien Le Soir, que, sidéré, j’ai découvert cet article insolite. Je cite:

« Pas moins de 198 conteneurs de bière, représentant quelque 12 millions de bouteilles, vont être déversés dans l’oued Soummam au cours de cette semaine.

Cette quantité d’alcool importée de Belgique en 2008 par une société spécialisée de l’import-export, basée dans l’Algérois, s’est avérée impropre à la consommation après analyses sanitaires. L’information nous été révélée par le P-dg du port de Béjaïa, avant de nous préciser que l’opération de destruction de cette marchandise devra obéir à plusieurs conditions, notamment celles liées à l’environnement, la santé et la sécurité publique. «La décision de la neutralisation de la marchandise en question a été requise, après plusieurs années de réflexion par la commission chargée de cette impressionnante action, jamais connue localement», selon Djelloul Achour, le premier responsable de l’enceinte portuaire de Béjaïa. L’opération consiste à vider, pièce par pièce, les 12 millions de bouteilles de bière en verre dans l’oued Soummam et autres rivières de la région de Béjaïa, par les employés réquisitionnés à cet effet, avant de récupérer tout l’emballage, qui sera ensuite vendu aux enchères publiques à l’effet de son recyclage.

Le même responsable nous a indiqué, par ailleurs, qu’une autre mesure d’anéantissement, presque similaire, a été décidée pour les 1 100 tonnes de sucre avarié, importé du Brésil depuis 2003 par un promoteur, qui encombre les hangars du port de Béjaïa depuis 10 ans. Ces quantités ont posé d’énormes problèmes de logistique, selon notre interlocuteur, aux gestionnaires du port, qui ont passé en revue une longue série de solutions, afin de liquider la marchandise en question. Le P-dg de l’EPB nous révélera que toutes les tentatives entreprises par ses services pour l’écoulement de cette matière avaient échoué. La neutralisation du sucre en question aura lieu dans la même enceinte portuaire et de façon sommaire, précise le P-dg, et ce, en mélangeant le sucre avarié avec des matériaux de construction, à savoir du gravier, du ciment et autres produits, afin d’éviter tout risque sanitaire.
Kamel Gaci »

http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2013/04/18/article.php?sid=147993&cid=4

Fin de citation.

Ainsi, donc, les femmes trouveront là, une raison de se retrouver, entre elles, plus souvent, à la rivière, pour échapper au regard inquisiteur des hommes, et pour « boire un demi » entre copines, en faisant un brin de conversation !!!

Quand aux Entrepreneurs du bâtiment, ils pourront continuer à « se sucrer »en toute quiétude, tout en « bétonnant » allègrement….

Décidément, on ne recule devant rien au pays de Boutef !!!! Si le ridicule devait tuer, il ne resterait plus grand monde à la tête de ce beau pays, gouverné, lui aussi, par des « nuls »….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s