A Monsieur Philippe Bilger.


Cons

L’affaire du « Mur des Cons », fait grand bruit dans le microcosme. Et pourtant, elle ne fait que confirmer ce que nous savions sur l’existence, en France, d’une Justice de Gauche et d’une Justice de Droite….

Cette « affaire » jette une ombre sinistre sur le fonctionnement de notre système judiciaire. En effet, on peut imaginer l’angoisse d’un patron victime, au pénal, d’une plainte plus ou moins fondée, pour « entrave au Comité d’Entreprise » et qui passe, en jugement entre les fourches d’un « Juge de Gauche »….

Elle a inspiré à l’ancien Magistrat Philippe Bilger, un billet sur son blog, que j’ai commenté dans ces termes:

http://www.philippebilger.com/blog/2013/04/les-cons-du-mur.html

Monsieur Bilger, nous vous estimons trop pour vous ranger parmi « les Nuls ». 
Le point de vue atypique que vous exprimez sur ce blog, et ailleurs, sur d’autres médias, témoigne d’une saine conception de la démocratie.
Nous sommes quelques-uns, qui, sans toujours en approuver tous les arguments, apprécient la liberté et l’indépendance de vos opinions ainsi que leur refus d’un sectarisme destructeur.
L’indépendance, celle de la Justice pour laquelle vous vous battez est une juste cause.
Mais comme je me suis permis de l’écrire dans des commentaires sur certains de vos précédents articles, cette « indépendance », nécessaire, ne peut pas se concevoir sans qu’aux yeux des citoyens, la Justice, comme ceux qui sont chargés de l’administrer, soit exempte de tout soupçon de partialité.
Le « mur des cons » apporte une preuve, parmi tant d’autres, qu’il existe trop de magistrats qui, imprégnés d’idéologie, jugent en fonction de leurs options personnelles, et non en fonction d’une équité indissociable de la notion de Justice.
On imagine le vacarme qu’aurait produit la découverte d’un « mur des cons », dans les locaux d’un syndicat « marqué » à droite !!!!
Certes, ceux qui disposent du Ministère de la Parole Sacrée vont s’efforcer d’en minimiser le symbole.
Il est inconcevable, cependant, pour un citoyen républicain, que l’on puisse être jugé par des « juges de droite » ou des « juges de gauche ».
Il est inconcevable que la Justice soit rendue, dans une saine République, au nom du « peuple de droite » ou au nom du « peuple de gauche ».
Les magistrats, s’ils veulent conserver la confiance et l’estime des citoyens, doivent faire le ménage dans leurs rangs, et veiller à ce qu’un syndicat, certes minoritaire, mais qui ne rate pas une occasion d’occuper les devants de la scène dans les médias officiel, et de se dresser sur les ergots des donneurs de leçons, cesse de véhiculer une image désastreuse du « système judiciaire ».
A défaut, la confiance envers notre système judiciaire sera gravement entamée. Cela contribuera à entamer un peu plus le crédit des Institutions sur lesquelles repose l’équilibre de notre société.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.