Europe: honni soit qui Mali pense…


L’Europe est sur le point de signer son arrêt de mort, en tant que puissance capable de se défendre et de protéger ses intérêts stratégiques vitaux.
La plupart des nations européennes habituées à vivre, dans la paix et la prospérité, sous la protection du bouclier américain, n’ont jamais considéré comme vitale, la nécessité de se doter d’une défense crédible, préférant consacrer leur richesse à conforter la prospérité de ses habitants, et refusant les sacrifices indispensables à la création et à l’entretien de forces armées crédibles.

La chose était déjà apparue de manière évidente lors du conflit du Kosovo, alors que les européens tétanisés devant la brutalité de ce conflit qui se déroulait à quelques centaines de kilomètres de leurs capitales, s’en sont remis aux Américains, seule nation occidentale capable de faire respecter ses forces et de défendre ses intérêts stratégiques à l’échelle de la planète.

L’affaire du Mali, survient, pour confirmer que le moment est venu de tirer un trait sur tout espoir de doter l’Europe d’une défense commune et des moyens nécessaires pour exister en tant que puissance mondiale.

Car l’Europe actuelle, pour laquelle nous entretenons à prix d’or, une Commission dotée d’une  armée de fonctionnaires trop payés, et des Parlementaires bavards mais inéfficaces, seulement capables de rédiger des « directives », de définir des normes » et de prendre des dispositions qui entravent la compétitivité internationale de nos entreprises, se révèle incapable d’assurer la protection de ses citoyens, et surtout celle des générations futures.

L’Etat Major européen n’a, à aucun moment été capable de prendre la mesure de la menace qui se profile en Afrique. Pas plus la « Ministre des Affaires étrangères » européenne dont on se demande, – si elle existe encore -, à quoi elle sert….

Mali

Il suffit de regarder un instant la carte du Mali pour comprendre la gravité de ce qui se déroule en ce moment, dans une sorte d’indifférence générale des responsables européens.( Cliquez sur la carte pour l’agrandir ).

Carte Mali 

 Le Mali occupe le coeur de l’Afrique sahélienne. Que le Mali tombe entre les mains de la « succursale africaine »d’Al Qaida, et ce sont huit autres états qui sont menacés de déstabilisation.

Comme l’a très bien vu le Süddeutsche Zeitung de Munich, « si la France intervient, c’est parce que l’Etat sahélien menace de devenir un danger pour l’Europe. Et si elle s’est engagée seule, c’est parce que les autres pays européens se sont défilés. Cela en dit long sur l’état de la politique de sécurité et de défense commune. Et cela ne dit rien de bon.

Le fait que Paris ne reçoive pour toute aide de ses partenaires européens que des félicitations cordiales et une poignée d’avions de transport montre que quelque chose ne tourne pas rond dans l’Union européenne. Barrer la route aux islamistes et aux terroristes dans leur conquête du Mali est véritablement dans l’intérêt de l’Union européenne.

L’UE connaît l’existence de cette menace depuis plus d’un an. Entre les mains d’Al-Qaïda et de ses sympathisants, le Mali se transformerait en un Afghanistan bis aux portes de l’Europe, servant à la fois de point de départ, de zone d’entraînement et de base arrière au terrorisme international. » ( Fin de citation).

Toujours selon le même journal allemand:« L’ancien ministre des Affaires étrangères français Hubert Védrine a récemment prononcé un jugement lapidaire sur la politique de sécurité et de défense commune, à laquelle œuvre laborieusement l’UE depuis vingt ans. »

Le même journal allemand poursuit: « Si les responsables politiques des pays membres de l’UE ne sont pas capables de trouver rapidement un terrain d’entente sur les fondements de leur coopération, l’aspiration européenne à devenir une puissance mondiale n’aura aucune chance d’aboutir.« (Fin de citation).

Hubert Védrine n’avait sans doute pas imaginé que l’Europe serait mise à l’épreuve aussi rapidement et que le test décisif se jouerait dans la région du Sahel.

 Tout porte à croire que l’Europe va mordre la poussière dans cette affaire. Car, en matière de politique étrangère et de sécurité, les intérêts des pays membres de l’UE sont encore trop éloignés les uns des autres.

Nous sommes, probablement, à la veille d’un nouveau « sanglot de l’Homme Blanc » européen !!!

 

Une réflexion au sujet de « Europe: honni soit qui Mali pense… »

  1. MELLE Anne-Marie

    Les « Européens », qui n’en ont pour la plupart que le nom, et non l’idéal, n’ont pas su saisir leur chance. Ils ont réduit la belle idée d’après-guerre à une construction administrative artificielle, qui n’intéresse pas même les citoyens, et a autant de solidité, malgré de glorieuses fondations, qu’un château de cartes. Les questions essentielles ne sont jamais abordées, pour ne pas froisser les intérêts particuliers. C’est triste.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s