Mariage Gay ou « triste »mariage ???


Le projet de légalisation du « mariage gay » est depuis quelques jours, au centre de tous les débats politiques, en France. Cela permet, pour un temps, de détourner l’attention des vrais problèmes de ce pays.

Je trouve, pour ma part, que l’importance que certains attribuent à cette affaire est excessive. De même que je trouve excessif le poids que l’on accorde, dans l’opinion, à la défense et à la protection des gays.

L’homosexualité, contre laquelle je n’ai, personnellement aucun grief, est un « phénomène » constant et universel dans l’Histoire de l’Humanité. Mais c’est, depuis toujours un phénomène marginal. La plupart des études réalisées sur l’importance de ce phénomène estiment que les homosexuels représenteraient environ 5 à 7 % de la population humaine, avec des variations plus ou moins importantes selon les degrés de civilisation.

Il s’agit donc bien d’une « communauté » marginale, mais qui, comme la plupart des communautés minoritaires tente de faire entendre sa voix en faisant plus de bruit que la majorité,  plus volontiers silencieuse….

Il semblerait que, en Occident, les homosexuels soient plus concentrés qu’ailleurs dans les couches les plus « visibles » de la société: le monde des intellectuels, celui des artistes, celui des médias, et même celui de la politique, en comptent une proportion visible plus élevée que dans les autres couches sociales. C’est sans doute ce qui explique leur capacité à susciter la curiosité ou l’intérêt.

Grâce à cela, les homosexuels ont conquis le droit de « vivre leur sexualité » en toute liberté et sous la protection de la Loi, ce qui, par comparaison avec certains pays où l’homosexualité est un délit, et même un crime chez certains pays « amis » de la France, , peut être considéré comme une « avancée » de notre civilisation, par ailleurs si souvent critiquée…

Aucune étude, aucune statistique n’est, à ma connaissance, publiée  pour connaître la proportion d’homosexuels qui revendiquent pour eux-même le droit de se marier entre eux.

Mais il est vraisemblable que le « mariage gay », ne concerne qu’une toute petite minorité au sein de la minorité homosexuelle.

Car pour autant que l’on sache, la « fidélité » dans les rapports amoureux n’est pas le sentiment le plus partagé au sein de la communauté homosexuelle, ce qui d’ailleurs, complique son suivi sanitaire en raison des pratiques « multi-partenaires » qui la caractérise.

C’est ce qui me fait considérer le vacarme qui entoure cette affaire comme excessif.

Ceci dit, il n’est pas douteux que derrière la revendication du droit au mariage entre homosexuels, se dissimulent habilement, ceux qui, pour d’obscures raisons idéologiques , cherchent à affaiblir l’une des structures les plus anciennes, et les plus solides sur lesquelles reposent nos sociétés : la famille. Leur tentation n’est pas nouvelle. 

Il y a derrière cette opération un relent de « famille ( traditionnelle), je vous hais »…..

Il serait temps que les organisations familiales se réveillent et se décident, à leur tour, à donner de la voix. Ne serait-ce que pour dénoncer l’absurdité , voire le ridicule d’une cérémonie singeant le mariage vrai entre un homme et une femme, comme celles qu’il nous a été donné, encore récemment, de voir à la télévision.

Pour ma part, devant la scène télévisée du « mariage » célébré par une Maire Communiste revêtue de son écharpe tricolore, où deux hommes, barbus, moustachus et bedonnants s’embrassent goulûment sur la bouche devant un public extasié, et sous les feux des caméras, j’ai trouvé ça plutôt triste, grotesque, voire pathétique, et  je n’ai pu réprimer un réflexe ( incontrôlable) de nausée voir de dégoût. N’en déplaise à ceux qui aiment ça….

Mais est-on encore libre d’exprimer ses goûts, – et ses dégoûts – dans notre démocratie ????  

6 réflexions au sujet de « Mariage Gay ou « triste »mariage ??? »

  1. berdepas Auteur de l’article

    @ Anne- Marie: Ce que vous dites est vrai, même si c’est un peu triste: c’est dans les couches les plus « éduquées » que l’idée de permettre « le mariage pour tous »a le plus progressé. Il serait interessant d’approfondir les raisons qui font que c’est, semble-t-il, dans ces milieux que l’homosexualité progresse le plus….

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    @Jacques: C’est la technique utilisée par les minorités pour étendre le champ de leurs droits. On met la pression sur un point faible ( en l’occurence, l’Espagne d’un certain Zappatero ) et de précédent en précédent on fait progresser le « schmilblick ».
    Primo, le nombre de mariages homo reste insignifiant en Espagne, ce qui montre bien que ce n’est pas un vrai problème de société. Les quelques cas qui se sont signalés rejoignent, dans le grotesque, l’exemple que j’ai cité dans mon billet.Les autres se font plutôt discrets….
    Un jour ou l’autre nous aurons une campagne médiatique en faveur des culs-de-jate qui réclameront les mêmes droits que les aveugles ( oh !!! pardon: les non-voyants ). Mais pour l’instant, leur problème c’est qu’il y a relativement peu de culs-de-jate dans les médias et dans le showbusines…..
    J’ajoute qu’après le passage de Zappatero, pour répondre à votre question, l’Espagne va beaucoup plus mal qu’avant. Mais ce n’est pas à cause du mariage des homos.

    J'aime

  3. MELLE Anne-Marie

    C’était assez prévisible qu’un jour le mariage entre homosexuels deviendrait légal: en 40 ans, la courbe des sondages en faveur de cette officialisation n’a cessé de progresser. On n’a plus la même perception de cette relation qu’autrefois, et la honte qui y était attachée a pratiquement disparu, sauf dans les couches sociales les moins favorisées, les moins éduquées, les moins tolérantes, où il n’est toujours pas de mise de faire son « coming-out ».C’est vrai qu’au fond le mariage en lui-même ne choque plus guère que les croyants, car il va à l’encontre des principes qui leur sont sacrés. Ce n’est pas tant le mariage en lui-même qui pose problème, c’est plutôt ce que certains homosexuels réclameront ensuite: le droit d’être parents. Sur ce point, l’opinion publique reste pleine de bon sens: il faut assurer à chaque enfant un référent féminin et un référent masculin. Le refuset la condamnation sociale qui s’expliquaient primitivement par la survie de l’espèce s’est mué en un désir de protéger les enfants, de leur assurer un avenir « normal » – ce qui n’est déjà pas si facile dans les couples hétéros. On hésite à y ajouter une difficulté supplémentaire. Sinon, en gros, qu’ils se marient, ou qu’elles se marient, pourquoi pas? Tout le monde s’en fiche, à peu près. AMM.

    J'aime

  4. Jacques

    Au fait, Berdepas, le mariage homosexuel n’est-il pas en vigueur en Espagne depuis 2005, adoption comprise. ????
    Est-ce que de ce fait, l’Espagne se porte plus mal qu’auparavant ???
    Y a-t-il eu des effets pervers de cette loi depuis lors ???

    jf.

    J'aime

  5. Jacques

    Autant les Evêques de France ont parfaitement le droit de dire leur opposition au mariage homosexuel, tout comme le Président du Conseil Français du Culte Musulman ou le Grand Rabbin de France au journal de France Inter de treize heures ce dimanche, autant je trouve particulièrement déplacé que le cardinal Vingt-Trois, Archevêque de Paris, se soit permis de vouloir dicter leur comportement aux Parlementaires de la République.
    Là, l’éminent ecclésiastique est sorti de son rôle.

    jf.

    J'aime

  6. martinepages

    Surprenant, je viens à l’instant de lire un article sur le sujet! Oui, ce sont des papiers quotidiens, qui relatent les propos opposant certains catholiques aux propos virulents de la communauté gay. Je dirais que LE coeur du problème, c’est la façon dont les homosexuels profitent du marasme actuel pour imposer leur désir d’adopter; et ça, ça devient insupportable quand, en amont, des couples hétéro sont dans une attente d’adopter dont ils ne voient pas le bout. C’est infernal! J’ai, moi-même, tenté l’expérience, et on m’a vite dissuadée de poursuivre le chemin, les critères étant TRES précis et nombreux! L’équilibre de l’enfant étant LA priorité…Donc, on ne peut rester indifférent devant la possibilité du mariage gay, car il peut ouvrir la porte à l’adoption, ce qui prolongerait davantage le temps d’attente de certains qui en sont déjà à 8 ans!!! Pour ce qui est de l’équilibre mental d’un enfant…les choses, pour moi, coulent de source…J’ai été la première à dire Oui au PCS. Mais là…Et, bien sûr, sur les fils de discussion, les « méchants » sont les hétéro en attente d’être parents…terrassés par l’idée…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s