In memoriam


 Le temps s’écoule. Les années passent, inexorablement.

La seule manière de remonter le temps, c’est celle qui consiste à faire revivre les souvenirs. Au fur et à mesure de mes avancées dans l’âge de la vieillesse, je sens que mes souvenirs s’estompent, car je répugne à vivre dans le passé.

Et pourtant !!!
Mes enfants, sans doute parce qu’ils sont parvenus à un âge où l’on éprouve la nécessité de savoir d’où l’on vient, me questionnent parfois. « Tu ne nous a jamais raconté de souvenirs de tes parents ou de tes grands parents ». Comment sont-ils arrivés en Algérie ??? Et pourquoi se sont-ils exilés dans ce pays ???

Ils ont raison. Cet exil a pour eux, un parfum de mystère. 

En outre raconter les souvenirs recueillis auprès de l’une ou l’autre de mes deux grands mères c’est aussi remuer des souvenirs parfois douloureux. Car dans la famille, nous n’évoquions que très rarement ce passé, que chacun de nous avait enfoui dans sa mémoire.

Mais évoquer ce temps là, n’est-ce pas une manière de faire revenir nos disparus quelques instants à la vie ????

Les deux grands mères que j’ai la chance d’avoir eues, m’ont, tout au long de mon enfance, nourri de leur passé. A l’époque, je ne prêtais qu’une oreille distraite à leurs discours que je trouvais parfois ennuyeux . Car « les vieux » ont parfois tendance à raconter toujours les mêmes histoires…. 

Malgré cela, j’ai pu enregistrer dans ma mémoire, de nombreuses anecdotes, à travers lesquelles se profilent des silhouettes d’ancêtres que je n’ai pas connu.

Ma Grand-mère maternelle était d’origine italienne: c’est le côté « spaghettis » de la famille.Elle transportait toujours avec elle, quelque chose du folklore napolitain, une conception quasi clanique de la famille, qui dans son système de valeurs était placée au-dessus de tout.Elle adorait la musique et surtout l’Opéra italien. Rien ne pouvait plus la ravir que d’écouter « O Sole mio », joué au violon par mon oncle, accompagné au piano par ma mère.

 Ma Grand-mère paternelle était d’origine espagnole: c’est le côté « paella ». Elle m’adorait car, étant l’aîné des cinq enfants de son fils, j’étais celui par qui passait « la continuité », celui qui devait servir d’exemple à ses frères et soeurs. Pour elle qui était issue de la plus profonde misère, il n’y avait que « le travail » pour s’évader de sa condition. Profondément religieuse,  sa personnalité dégageait une sorte de dignité un peu rigide qui m’impressionnait.

Je me propose, sur ce Blog, de raconter  quelques unes de ces anecdotes, parmi les plus marquantes, ou les plus savoureuses, dont je me souviens encore, ceci afin que ces souvenirs ne se perdent pas et que dans ma famille, autour de mes frères et soeur, de leurs enfants, et bien entendu des miens, on puisse avoir accès à la mémoire de ceux qui nous ont précédé.

Liberons les moeurs !!!


Selon RMC, le projet de loi ouvrant aux homosexuels le droit au mariage sera présenté en Conseil des ministres le 31 octobre, a annoncé mercredi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui espère un vote permettant sa mise en oeuvre dès 2013.

La Gauche, sous l’impulsion de François Hollande, ce « Grand Président », tellement « normal » qu’il refuse, pour lui-même, le « mariage hétérosexuel » qui limiterait ses facultés de « Don Juanisme », mais qui est favorable au mariage des « homosexuels », à un moment où en mal de succès sur le plan économique, incapable de s’attaquer aux réformes structurelles d’un Etat qui souffre de boulimie budgétaire incurable, la Gauche, donc, en perte de vitesse, cherche à déplacer le terrain de son action sur les réformes sociétales.

 Je voudrais, profitant de la circonstance, attirer l’attention de tous ceux qui au nom de la « liberté et de l’égalité » se préparent à avaler la pilule du mariage des homosexuels, sur la condition d’ une certaine catégorie de nos concitoyens, et sur les stigmatisations dont ils sont victimes.

Il s’agit de tous ceux qui vivent une longue et belle histoire d’amour avec l’animal familier qui partage leur vie, et qui souffrent de ne pas voir reconnu la fidélité de leur engagement sentimental auprès de celui, ou de celle qui sont à leurs côtés dans tous les moments, bons ou mauvais, de leur existence.

Au moment où la société française se prépare à franchir un cap, celui qui jusqu’ici, consistait à ne concevoir le mariage que comme « l’union d’un homme et d’une femme », il est urgent de s’interroger sur l’opportunité d’aller plus loin et de considérer que le mariage n’est plus rien d’autre que « l’union entre deux êtres qui s’aiment » !!!

Témoignage:

Toufik Benkharta pourra-t-il vivre pleinement sa relation avec Pasha, sa troisième épouse ?

«Depuis que je vis avec Pasha, croisée à la sortie de la mosquée, j’ai enfin trouvé la voie de la sagesse. C’est ma troisième épouse, ma préférée, mais je n’arrive pas à lui faire porter le voile. Les femmes ? Elles sont l’œuvre du démon. Elles ne peuvent qu’éloigner du véritable sentier d’Allah.

Mes deux autres femmes habitent au Maghreb, enfin, je veux dire à Monfermeil et à Clichy-sous-bois, avec mes 17 enfants. Pour Pasha, j’ai demandé le regroupement familial et un HLM plus grand, un 23 pièces avec une étable, mais le gouvernement français refuse d’accorder un visa à ma nouvelle épouse, et de m’accorder le Droit de Vote aux érections municipales !!!

Cette discrimination est intolérable au pays des Droits de l’Homme. J’en appelle à SOS Racisme, à la Halde, et à l’OTAN, afin de lutter contre la chamellislamophobie rampante de la France. La tolérance à la diversité transpolygamique citoyenne et le métissage hypergenral islamo-républicain sont des enjeux majeurs de la société de demain. Je demande une loi sur le mariage altersexuel et une allocation de la CAF pour deux tonnes de foin par mois. »

Je signale à ceux qui se sentent isolés, marginalisés et plus souvent stigmatisés que les homosexuels qu’il existe des Associations de soutien et de lutte en faveur de tous les couples altermétissés et polysexuels.

Adhérez à la « SOS polyphobiePink Army » !!! Et rendez-vous sur le site référencé sur mon blog de:

http://bigpouf.wordpress.com/

Vous y trouverez le réconfort de ceux qui, bravant les tabous et les interdits d’une société qui tourne le dos à une forme élaborée de modernité, ont choisi, librement, de former avec l’animal de compagnie de leur choix, un couple uni par des liens très forts et qui ne demanderaient qu’à bénéficier, eux-aussi, d’une consécration que la Loi se prépare à accorder à d’autres couples tout aussi surprenants pour ceux qui ont, du mariage, une conception étroite et rétrograde.

Japoniaiseries…


Est-il exact que le Japon soit aussi réfractaire à l’Islam qu’on le dit ??? Dans ce cas la Diplomatie de François Hollande devrait le conduire à rompre toute relation avec ce grand pays. Car comment peut-on entretenir de bonnes relations avec un pays raciste et islamophobe ????

Selon Dreuz.fr, le Japon impose des restrictions strictes à l’islam et aux musulmans.

a) Le Japon est le seul pays qui ne donne pas la citoyenneté aux musulmans.
b) Au Japon les musulmans n’ont pas droit à la résidence permanente.
c) la propagation de l’Islam au Japon est très mal vue par la population.
d) Dans les Universités du Japon, l’arabe et l’islam ne sont pas enseignés, dans quelle que langue que ce soit.
e) l’importation de Coran en langue arabe est interdite.
f) Selon les données du gouvernement japonais, il a été donné le droit à résidence temporaire à seulement 2 musulmans lakhs, qui doivent respecter la loi japonaise. Ces musulmans doivent parler le japonais et effectuer leurs rites religieux dans leurs appartements.
g) Le Japon est le seul pays au monde qui dispose d’un nombre négligeable d’ambassades de pays islamiques.
h) les Japonais ne sont pas attirés par l’Islam.
i) Les rares musulmans résidant au Japon sont des salariés des sociétés étrangères.
j) Aujourd’hui, le Japon n’accorde plus de visas aux médecins, ingénieurs, ou gestionnaires musulmans envoyés par des sociétés étrangères.
k) Dans la majorité des entreprises, il est précisé dans leurs règlements que les musulmans ne peuvent pas postuler pour un emploi.
l) Le gouvernement japonais est d’avis que les musulmans sont des fondamentalistes qui même à l’ère de la mondialisation, ne sont pas prêts à changer leurs lois musulmanes.
m) les musulmans peuvent difficilement louer une maison, au Japon.
n) Si quelqu’un apprend que son voisin est musulman, tout le quartier est alerté.
o) Nul ne peut créer une cellule islamiste ou école islamique, au Japon.
p) La charia n’est pas autorisée au Japon.

On comprend mieux ainsi, l’étonnement des touristes Japonais qui, en voyage en France, visitent certains quartiers….