Le plongeon !!!


Le Mur approche. Peu à peu, les Français vont découvrir l’énorme escroquerie électorale qui a propulsé François Holland au pouvoir.

Notre « Grand Président », avait réussi, avec l’aide de la classe médiatique soutenue par quelques organismes de sondages qui ont contribué à conditionner l’opinion,  à convaincre les Français que le salut de la France se trouvait dans l’expulsion d’un Sarkozy un peu dingue, qui , par de multiples fautes de comportement, s’était lui-même désigné à une sorte de vindicte populaire comme seule la France sait en nourrir, tout au long de son Histoire.

Hollande surfant sur la vague d’un anti-Sarkozysme haineux, a su, – et c’est là le secret de son habileté et de sa réussite -, convaincre qu’il lui suffirait de faire le contraire de ce qu’avait fait son prédécesseur pour sortir la France du mauvais pas dans lequel elle est enlisée.

Mieux que cela, il a su faire croire à ses partisans que son arrivée au pouvoir serait, enfin, le retour du « droit de rêver ».

Peu à peu, les Français découvrent un Président fallot et velléitaire, incapable de faire acte d’autorité, habitué depuis toujours, à la recherche de compromis hasardeux, et dépassé par les situations dès lors qu’elles deviennent conflictuelles.

Un Président qui, s’étant fabriqué des racines corrèziennes, en digne héritier d’un de ses prédécesseurs Mr Queuille, noie les problèmes difficiles dans des cascades de commissions, en comptant sur la « maxime de Queuille » selon laquelle « il n’est pas de problème qu’une absence de solution ne finisse par résoudre avec l’aide de temps »….

Un Président qui s’est révélé incapable d’arbitrer le conflit passionnel qui oppose les femmes qui l’entourent au point de faire de sa concubine un fardeau politique.

Un Président prisonnier des choix qu’il a dû faire pour se doter d’un entourage censé le protéger, et dont l’inexistence et la nullité sur le plan politique, le place en première ligne, face aux critiques qui naissent et se développent autour de la désillusion après quelques mois de « changement ». Un entourage choisi parmi les caciques du Pari Socialiste, dont chacun sait qu’il est composé de fonctionnaires, enseignants pour une large part, totalement étrangers au monde de l’économie et encore plus à celui de l’Entreprise et des énormes défis de survie aux quels elle est confrontée.

Bien pire, les Français découvrent qu’ils ont élu un Président qui ment.

Mensonge que la prétendue renégociation du Traité « Merkosy ».

Mensonge que l’existence d’un volet que par sa « pugnacité, François Hollande aurait réussi à arracher à Mme Merkel, qui permettrait de dégager un budget pour le relance de l’économie française.

Mensonge que la promesse d’un choc fiscal qui épargnerait neuf Français sur dix.

Pour masquer la proximité du Mur de la réalité, dont la silhouette s’esquisse à l’occasion de l’élaboration du Budget 2013, notre Grand Président s’agite dans une sorte d’hystérie sécuritaire, -celle-là même qu’il n’avait cessé de reprocher à son prédécesseur -, et tente de se glisser dans le sillage de la popularité de son Ministre de l’Intérieur qui a pris, sur ce plan, la succession de Sarkozy, en faisant feu de tous bois, à l’occasion de la « vaguelette terroriste » qui menaçait la France.

Manuel Valls apparaît ainsi comme le seul membre de la nouvelle équipe au pouvoir, qui soit capable d’agir, quitte à prendre le contre-pied de l’opinion dominante au sein de son Parti, selon laquelle les problèmes sécuritaires ne sont que de faux problèmes inventés par la Droite pour « courrir derrière la Front National »….

Le résultat de tout cela se traduit dans les sondages d’opinion, qui semaine après semaine révèlent que les doutes de l’opinion, – que j’avais évoqués il y a quelques mois dans un précédent billet -, se transforment en certitudes, et en angoisse chez les Français déboussolés.

Ainsi les hebdomadaires de la semaine se déchaînent sur l’impressionnante décote dont souffre la popularité de ce « Grand Président »:

http://www.lepoint.fr/politique/les-francais-prefereraient-que-nicolas-sarkozy-soit-president-08-10-2012-1514542_20.php

Je cite:

« Cinq mois après avoir élu François Hollande, les Français sont aujourd’hui plus nombreux à dire qu’ils préfèreraient avoir Nicolas Sarkozy comme président, selon un sondage Harris Interactive pour Marianne diffusé lundi. Près d’une personne sur deux (49 %) dit qu’elle souhaiterait voir Nicolas Sarkozy présider la France, son successeur socialiste ne recueillant que 46 % des suffrages et 5 % ne se prononçant pas. François Hollande a été élu le 6 mai avec 51,62 % des voix contre 48,38 % pour le président sortant. »( Fin de citation).

Selon Reuters, je cite:

« La cote de popularité de François Hollande continue de s’éroder à 42 % d’opinions favorables (- 4) contre 49 % d’insatisfaits (+ 9), dans le baromètre d’octobre d’OpinionWay à paraître lundi dans Metro. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, plonge à 40 % d’opinions positives (- 6) contre 45 % de mécontents (+ 12). Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, gagne dix points à 55 % d’opinions favorables contre 26 % de mécontents. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, perd cinq points à 29 % d’opinions favorables contre 43 % d’insatisfaits. »

Ce plongeon sans précédent dans l’histoire de la Vème République, montre la fragilité du mandat qui a été confié à François Hollande, élu avec une très faible majorité, – mais élu tout de même -, et qui n’a pas su convaincre ceux qui ne l’avaient pas élu, qu’il était le meilleur.

Car pour l’instant, celui qui apparaît comme étant « le meilleur » de ce Gouvernement, c’est Manuel Valls.

Le « chouchou » des sondages, présent sur tous les fronts de la sécurité est en train de piétiner les plates bandes de Sarkozy, dont il semble imiter le modèle, bien qu’il s’en défende…

Personne, parmi les chroniqueurs de la vie politique n’observe que sa popularité, il la doit à une détermination et un engagement personnel dans le rétablissement de « l’autorité de la République ». Un sujet qui faisait jusqu’ici pouffer de rire de larges pans de la Gauche française, vaguement libertaire, résolument laxiste, et angéliste, incurablement.

Verra-t-on cet authentique « Homme de Gauche » réaliser ce que la Droite républicaine n’a pas su faire ??? Rétablir l’autorité de l’Etat, faire respecter sans faiblesse les Lois de la République, lutter contre « la culture de l’excuse » qui sape les fondements de nos règles de vie commune ??? 

Ce serait la seule vraie surprise heureuse de ce quinquennat qui, sous la conduite d’un « Grand Président », promet de faire franchir, à une France qui vit au bord du gouffre, un grand pas en avant.

16 réflexions au sujet de « Le plongeon !!! »

  1. Jacques

    Chère Madame martinepages , tout le monde n’est pas obligé d’être béat d’admiration devant chacun des propos de M. Berdepas.
    Lui et moi, il nous arrive d’être d’accord sur certains points, avancés par lui ou avancés par moi.
    Rien que pour vous faire plaisir, je vous cite à nouveau l’hôte de ce lieu:
    berdepas
    Envoyé le 06/12/2008 à 21:01
    Une fois n’est pas coutume, je suis pleinement d’accord avec Jacques.

    Bien cordialement,

    jf.

    J'aime

  2. martinepages

    Oh!!!et puis c’est assez, à présent! Je lis que, sous prétexte que vous êtes « lecteur », vous vous placez en tant que tel, à tout prix! Et alors!? Où est le rapport!??? Pensez-vous qu’il y ait un impact important dans le fait de citer un commentaire de @berdepas…d’il y a 4 ans??? Où se placent vos interventions Vs les nombreux lecteurs qui lisent les récits, les infos, avec plaisir? Je ne comprends pas cette obstination à systématiquement critiquer, avec force propos…des autres…Hum…

    J'aime

  3. martinepages

    C’est vrai que c’est hyper crispant de lire « untel a rapporté, « l’autre a dit ». @Jacques: je ne connais votre « point de vue » que par le biais de citations…C’est fatiguant, à la fin…En effet, le blog de @berdepas est consulté par des centaines de personnes/jour; des personnalités de tous pays y trouvent une lecture plaisante, renseignée et sensée… Je ne comprends pas votre acharnement à vous gargariser des posts de ce blog, pour y jouer (mal) sur les mots et tenter de provoquer; y a-t-il si peu de groupes de discussion de gauche pour que vous en soyez réduit à exprimer votre opposition, ici?

    J'aime

  4. Jacques

    « Mes lecteurs sont seuls juges »

    N’en suis-je pas un ????

    Ainsi, vous même, Lecteur de mon Bloc-notes, vous n »hésitiez pas à être juge de mes propos:

    berdepas

    Envoyé le 06/12/2008 à 21:06
    @Jacques.
    Votre Sarkophobie vous fait perdre vos repères.

    jf.

    J'aime

  5. Jacques

    N’ironisez pas trop….
    Vous même n’êtes pas exempt d’erreur comme sur mon Bloc-notes:
    « berdepas
    Envoyé le 02/02/2008 à 01:12
    J’ai voulu écrire « c’est qui, ces trois citoyens….Mais je suis un piètre dactylographe. »

    La grande différence avec maintenant c’est que VOUS, Berdepas, n’avez jamais eu de mots assez virulents sinon violents pour me reprocher mon anti-sarkozysme.
    Outre votre aversion légendaire pour la gauche, vous donnez surtout aujourd’hui la triste impression de vous en prendre à celle-ci UNIQUEMENT par vengeance pour les cinq ans passés.
    cela décrédibilise quelque peu vos propos….

    jf.

    J'aime

  6. berdepas Auteur de l’article

    Vous voulez dire « pour vous justifier » ??? La colère vous fait perdre votre orthographe, à moins que vous ne soyez trop pressé de me répondre.
    Ceci dit, je n’aime pas plus le personnage fallot de Hollande que vous n’aimez le personnage agité de Sarkozy. Il faut vous y faire.De même qu’il faut vous habituer à l’apparente symétrie des deux situations: je suis convaincu qu’il y autant, dans la majorité de Hollande, de gens qui le détestent qu’il y en avait dans la majorité de Sarkozy. Pour en juger il faut attendre un peu: nous n’en sommes qu’à quelques mois de mandat.
    Et pourtant, déjà, selon lemonde.fr de ce jour:
    « Les Français expriment de ce fait de vives inquiétudes quant à la capacité du personnel politique à faire face à la crise socio-économique actuelle, écrit l’IFOP. L’opposition gagne certes quelque peu en crédibilité, mais reste jugée par seulement moins d’une personne interrogée sur deux comme étant capable de faire mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir (43 %, +4 points). » Le sondage a été réalisé par téléphone les 4 et 5 octobre auprès d’un échantillon de 1 004 personnes sélectionné selon la méthode des quotas. »
    Mais ça, c’est de la « politique »….
    « La boîte de Pandorre  » est ouverte, désormais : Hollande va devoir subir le même « bashing » que Sarko, pendant cinq ans. On verra au bout du compte quel bénéfice il en tirera.

    J'aime

  7. Jacques

    Oui, j’ai bien compris, non pas enfin, mais depuis fort longtemps, que vous êtes spécialiste de l’anti-hollande haineux.
    Vous ne prenez prétexte de l’anti-sarkozysme que pour vous justifiez.

    Et en plus vous brodez sur cet anti-sarkozysme.
    Car contrairement à ce que vous faites semblant de croire dur comme fer, la presse n’a pas été anri-sarkozyste pendant CINQ ANS. Elle n’a commencé à le devenir que très progressivement à partir de la fin 2008. Et encore, parce qu’il commençait à se savoir, grâce à internet notamment, que M. Sarkozy n’était nul part en odeur de sainteté à l’étranger.

    A la même époque du quinquennat précédent, la presse boycottait allègrement l’opposition d’alors qu’elle avait souverainement déclarée « inaudible ».
    En revanche, depuis la dernière présidentielles,elle reçoit tous les jours des représentants de la droite. (voir mon Bloc-Notes à la date du 16 juillet 2012).

    D’autre part, au fil du quinquennat précédent, nombreux ont été les anti-sarkozystes primaires DANS LES RANGS MEME de la majorité de l’ancien Président.
    La presse aurait-elle du passer sous silence toutes ces déclarations pour ne pas être taxée elle même d’anti-sarkozysme ???

    Pour revoir toutes ces déclarations dans la majorité d’alors , mon bloc-notes encore aux dates des 17,18,20,21,22 mai 2012.

    jf.

    J'aime

  8. berdepas Auteur de l’article

    @Jacques:
    C’est bien ce que je vous reproche. Essayez d’avoir un point de vue indéoendant et de ne pas faire « le perroquet ».
    Pour le reste, vous avez, enfin, tout compris. Le front est renversé: Hollande est désormais dans la position de Sarko. Ceux qui ont, pendant cinq ans, passé leur temps à chambrer Sarkozy, doivent maintenant s’habituer à ce « renversement ». Avouez que le personnage de ce « Gand Président » qui, dans les défilés domine tout le monde de la tête et des épaules, est un excellent sujet. Les journaleux disent « un excellent client » …..

    J'aime

  9. Jacques

    Je n’ai fait que vous rapporter les propos du PRESIDENT de la République et du PREMIER MINISTRE…..
    Mais je ne suis pas surpris que ces propos vous « bassinent » puisque vous n’avez pas voté pour eux….

    Puis-je me permettre de vous rappeler l’un de vos commentaires posté par vous-même, en son temps, sur mon Bloc-Notes:
    Berdepas
    Envoyé le 07/01/2009 à 18:11
    Votre anti-Sarkozisme haineux vous fait parfois perdre le sens de la mesure et pour le mois votre lucidité….

    Bous sommes donc à front renversé aujourd’hui…..

    jf.

    J'aime

  10. Jacques

    « La réalité se charge de les démontrer mieux que je ne saurais le faire. »

    Vous ne pouviez pas mieux dire, même si c’est à votre corps défendant…..:

    Le traité budgétaire a recueilli une majorité de gauche des votes exprimés (282 voix de gauche pour une majorité des exprimés à 274 votes).

    François Hollande s’est félicité que sa majorité n’ait pas eu besoin des voix de l’opposition pour faire adopter le traité, ce qui aurait constitué un revers politique majeur. Il a aussi attribué à Jean-Marc Ayrault ce succès: «Je pense que c’est pour le Premier ministre une grande satisfaction car il est largement à l’origine de ce débat parlementaire, de la manière avec lequel il a été conduit et également du résultat qu’il a obtenu»

    Jean-Marc Ayrault a également salué  le vote des députés, tout en estimant qu’il s’agissait là «d’une étape que nous avons franchie». «Ce traité n’est pas le but, c’est un moyen pour réussir la réorientation durable de l’Europe»

    jf.

    J'aime

  11. martinepages

    Etant photographe de métier, je pense sérieusement à organiser une séance de clichés de pièces au dossier (pains au chocolat, habitants de Salernes, j’en passe). Mon souci majeur: photographier le mensonge…Ça, ça aurait d’la gueule ^^

    J'aime

  12. Jacques

    Quelle verve basée sur le vent de sondages et de commentaires journalistiques bidons sur ceux-ci.

    Exemple: Le Parisien tout à fait sérieux!
    Il écrit carrément ce 7 octobre:  »
    « Quarante-neuf pour cent des Français se disent « mécontents » de l’action du Président de la République ».
    Mais comparez bien maintenant avec ce que le même Parisien écrivait le 23 septembre dernier:
    Sondage : 56% des Français mécontents de François Hollande

    56% de mécontents le 23/9 PLUS 49% de mécontents le 7/10 ÉGAL CHUTE LIBRE…..

    Voilà comment les gogos se repaissent du « Hollande bashing »….

    Quant aux prétendus mensonges que vous énumérez, ils restent à démontrer.

    jf.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s