« Stupiditude » ou « dhimmitude » des médias occidentaux ???


J’ai découvert, avec une surprise narquoise, l’émoi suscité ce matin, dans la classe médiatique, par les déclarations de Jean-François Coppé, à propos de ce jeune garçon qui, imprudemment, à la sortie de l’école, se permet, en plein mois de Ramadan, de manger son petit pain au chocolat.

Un voyou de passage par là, lui  arrache de la bouche cette petite gourmandise que sa maman lui avait amoureusement préparée le matin même, et ceci au nom d’une Loi que notre gamin ignore vraisemblablement.

Aucun de nos journaleux, – pourtant si habituellement vertueux -, au lieu de s’émouvoir des propos de Jean-François Coppé, ne s’est ému du chagrin de ce petit garçon privé de son « quatre-heures »que sa « petite maman chérie » lui avait enveloppé tout chaud dans un papier d’aluminium, et qu’il s’était privé de manger à la récréation, en se réservant le plaisir de savourer sa petite gourmandise à la sortie de l’école….Qui n’a pas rêvé de « se faire » un petit pain au chocolat en sortant de l’école ????

http://youtu.be/FaswDILZU8c

Le dépit, la déception, d’un enfant qui, innocemment, ignore tout du Coran, et des contraintes qu’il impose à ceux qui croient en Mahomet, ( et  même à ceux qui n’y croient pas ), laissent de marbre ces journalistes dont la « vertu » les conduira, sans doute, un jour, à s’imposer par mimétisme, un jeûne rigoureux pendant « le mois sacré du Ramadan ».

De peur sans doute de prendre une « raclée » de la part de ceux qui revendiquent une « tolérance »religieuse qu’ils sont loin de pratiquer vis à vis des autres religions.

Car tous les parents le savent : aujourd’hui, aucun petit Français n’est à l’abri d’insultes, de violences dans la rue ou les transports, mais surtout à l’école, où tous les jours les fils de  « Gaulois », les « Fromages » ou les « sous-chiens » sont humiliés par de la graine de vouyous qui prolifère plus rapidement que les Organismes Génétiquement Modifiés qui « terrorisent » nos écolos….

Il y a de la graine de « dhimmis » chez beaucoup de ces journaleux.

Un autre exemple de la « dhimmitude » qui peu à peu envahit nos médias m’est donné le même jour.

A la lecture de l’article de l’Express relatant l’abominable assassinat d’Echirolles, j’ose exprimer, – sous la forme d’une interrogation dans un commentaire sciemment provoquant -, ma curiosité sans doute partagée par beaucoup de Français, à l’égard de l’identité des auteurs d’un tel acte de « barbarie » ( le mot n’est pas de moi: il a été prononcé par notre Ministre de l’Intérieur ).

Nul besoin de dire qu’immédiatement mon commentaire a été « modéré ». (J’adore l’hypocrisie de ce qualificatif).

Voici le message que j’ai reçu dans mon mail:

« Bonjour, Votre message posté le 03.10.12 12h15 a été modéré. Merci de ne pas tenir de propos racistes sur notre site. Bien à vous, Pour plus d’informations sur notre politique de modération, vous pouvez lire notre charte des commentaires en cliquant sur :

 http://www.lexpress.fr/outils/charte.asp Eric Mettout Rédacteur en chef LEXPRESS.fr 01 75 55 14 66 emettout@lexpress.fr PS:

 
Votre message N° 93633348 était:

« Est-ce que quelqu’un a une idée sur l’identité de ces « barbares » ???? »

Ainsi, donc, le Rédacteur en Chef de l’Express, qui pour comble d’incongruité, a choisi de s’identifier sur internet  sous le nom d’ emettout ( !!! ), n’a pas assez de jugeote, dans son enfermement idéologique, pour réaliser que, par le seul fait du choix de modérer mon commentaire auquel il attribue une connotation raciste, il désigne ostensiblement, aux yeux de ses lecteurs, l’origine des auteurs de ce crime !!!

On peut légitimement se demander jusqu’où ira la stupide naïveté des médias occidentaux, qui croient encore pouvoir protéger la masse des musulmans paisibles et honnêtes, qui sont la majorité, en évitant que soient désignés à la connaissance du grand public, ceux d’entre eux qui ne sont rien d’autre que des voyous dont l’identité est « scrupuleusement » protégée.

PS: Traduction du terme arabe « Dhimmi ».

Un dhimmi (en arabe : ذمّي, habituellement traduit en français par « allié » ou « protégé ») est, selon le droit musulman, un non-musulman ayant conclu, avec les musulmans, un traité de reddition (dhimma) déterminant ses droits et devoirs.

Le terme dhimmi s’applique essentiellement aux « gens du livre » (Ahl al-kitâb), qui, dans le champ de la gouvernance islamique, moyennant l’acquittement d’un impôt de capitation (jizya), d’un impôt foncier (kharâj), d’une certaine incapacité juridique et du respect de certaines règles édictées dans un « pacte » conclu avec les autorités, se voient accorder une liberté de culte restreinte, une dispense de certaines obligations que les musulmans sont tenus de faire (comme l’aumône obligatoire zakât ou servir dans l’armée) ainsi que la garantie de sécurité pour leur personne et pour leurs biens.

En échange, certaines contraintes sont imposées, comme l’interdiction de construire de nouveaux lieux de culte ou l’interdiction du prosélytisme.

La « Dhimma » est le statut des la plupart des chrétiens et des Juifs dans les pays musulmans.( Source Wikipedia ).