Faux-culs and Co…


Les Socialistes, qui traînent derrière eux, un lourd passé d’inspirateurs puis d’acteurs décisifs dans la Politique Coloniale de la France, et qui s’agissant de l’Algérie, cherchent depuis un demi-siècle, à faire oublier leur rôle et leurs responsabilités dans le déroulement d’une guerre atroce, qui, longtemps, n’osa pas dire son nom, entretiennent avec notre ancienne colonie, des rapports ambigus.

Ce n’est pas nouveau.

Le dernier exploit, en date, d’un hiérarque de la Gauche française, remonte à quelques jours. Il est relaté dans le numéro de ce jour du quotidien algérien « El Watan ». Je le cite:

« http://www.elwatan.com//actualite/la-france-devrait-assumer-ce-qu-elle-a-fait-en-algerie-depuis-1830-02-10-2012-187350_109.php

« Etrennant le vernissage de l’exposition «France-Algérie : dessins de presse», hier soir à l’Institut français d’Alger, Jean-Pierre Chevènement, homme politique, ancien ministre et président de l’association France-Algérie, a déclaré dans son allocution que «la France devrait assumer ce qu’elle a fait en Algérie depuis 1830».

Cela fait partie des déclarations qui ne coûtent pas très cher aux politiciens français en visite dans ce pays, et qui font toujours plaisir aux caciques qui en Algérie, cultivent l’obsessionnelle exigence de « repentance » de la France, sur laquelle je me suis fréquemment exprimé sur ce blog.

Sauf que ces comportements de faux-culs ne trompent guère les Algériens eux-mêmes, qui ne se font guère d’illusions sur la sincérité des Socialistes français, bien plus inspirés par des pulsions d’opportunisme que par une réelle sympathie pour le peuple algérien.

L’article, que l’on pourra consulter sur le site d’El Watan, à l’adresse mentionnée ci-dessus, est suivi, comme toujours par des commentaires de lecteurs, qui dans leur diversité, ne manquent pas de saveur.

J’ai sélectionné, arbitrairement, celui-ci qui en dit long sur la crédibilité des socialistes français auprès des Algériens, et ceci, malgré tout le mal qu’ils se donnent pour faire oublier leurs relations passées avec ce pays. Mais les autres commentaires valent, eux aussi, le détour.

Je cite:

« Nenuphar le 02.10.12 | 11h34

Les socialistes sont impayables

Ce bonhomme, a occupé des fonctions ministérielles pendant pas mal d’années, du temps de Mitterrand, le sanguinaire de sinistre mémoire.

Pourquoi n’a-t-il pas influé sur la politique française afin de l’amener à reconnaître sa responsabilité dans la colonisation de l’Algérie avec son lot de dérives, de spoliations et de crimes innommables ?

Il n’est qu’un beau parleur, lorsqu’il se trouve hors des sphères décisionnelles et les algériens lui accordent trop d’importance en se fiant à ses paroles plus qu’à ses actes. Des naïfs, donc. »

Ce Chevènement-là, c’est le même qui plastronnait sur les tribunes de ce qui fut son Parti, avant qu’il ne prenne « de la hauteur » et qu’il s’adonne à un souverainisme de pacotille, en tentant de se faire passer pour le défenseur d’une France forte et repectée.

 La réponse se trouve énigmatiquement, dans la question…

2 réflexions au sujet de « Faux-culs and Co… »

  1. Jean Pierre

    Mr Chevènement comme tous les frontaliers de l’Allemagne Jules Ferry, Raymond Poincaré, le Cardinal Lavigerie voyaient dans la colonisation de l’Algérie, avant tout une mine de chairs à canon pour venir se battre et reprendre l’Alsace et la Lorraine. Mr Chevénement qui faisait son service militaire à la préfecture d’Oran n’a pas fait grand chose je pense pour sauver des gens le 5 Juillet 1962.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s