Blasphèmes…


Je ne suis qu’un agnostique, teinté de panthéisme qui répudie toute « transcendance », lui préférant « l’immanence »,et la soumission au réel.

Mais bien qu’agnostique, je peux comprendre l’émotion et même la colère que peuvent susciter chez ceux qui ont la Foi, des propos ou des actes à caractère blasphématoire à l’égard des symboles , des lieux de culte, ou des Prophètes, voués à leur adoration.

Ce n’est pas parce qu’on n’a pas été « touché par la grâce », et qu’on est habité par le doute qu’on a le droit de mépriser voire de blesser ceux pour qui la Foi et le fondement de l’ existence et des valeurs.

Néanmoins, ce principe se heurte à un autre principe fondateur de nos règles de vie en commun, dans des démocraties comme la nôtre, qui est celui de la liberté de pensée et d’expression.

Voltairien, je suis de ceux pour qui la liberté de penser ce que l’on veut et de pouvoir l’exprimer est consubstantiel à notre culture et notre civilisation.

J’assume, en conscience, cette contradiction.

Ceci dit, comment ne pas s’étonner du « tsunami » médiatique provoqué par un film insignifiant réalisé par un auteur à la fois obscur et suspect de malveillance, et par des dessins humoristiques publiés dans un journal qui fait profession de contester dans la provocation ???

Mais, pardessus tout, comment ne pas être effaré et horrifié par les réactions, planétaires, partout où prospère l’Islam, et même là où il est « toléré », dès que le moindre prétexte apparaît où que ce soit en Occident, sous la forme de caricatures ou de représentations à prétentions artistiques, qui prennent pour cible l’Islam, son Prophète ou ses valeurs ???

La violence, la barbarie de ces réactions ne témoignent elles pas d’une religion qui n’a pas atteint sa maturité, et de fidèles incapables de maîtriser leurs pulsions meurtrières ???

Le sort réservé à ce malheureux Ambassadeur américain, en Libye soulève le coeur et suscite le dégoût.

Ce n’est pas par de tels actes que l’Islam parviendra à se faire estimer, respecter, admirer, dans le monde civilisé.

Les images insupportables, que nos médias nationaux se sont bien gardés de publier, mais que l’on peut consulter sur le site de Dreuz et qui sont extraites de la Presse américaine et arabe, font réfléchir à la difficulté croissante, pour une civilisation comme la nôtre de cohabiter paisiblement avec cette civilisation islamique dont,-dans des efforts de pédagogie pathétiques-, certains cherchent à nous vanter « l’humanisme » et les raffinements…

Si on en croît les sources citées par ce site, l’Ambassadeur a subi des sévices insupportables avant de mourir. 

« L’information a d’abord été publiée par l’agence d’information libanaise en langue arabe, Tayyar.org, puis a été jugée assez sérieuse pour être reprise par le Washington Times et The Examiner.

 Libyan Free Press a elle aussi indiqué que l’ambassadeur a été sodomisé, ce qui semble être une tradition libyenne puisque l’on se souvient que le même sort avait été réservé à Muahmar Kadhafi. »

Sources:
http://www.washingtontimes.com/blog/watercooler/2012/sep/13/picket-report-murdered-us-ambassador-libya-reporte/
http://www.examiner.com/article/report-u-s-ambassador-was-raped-before-he-was-murdered
http://www.tayyar.org/Tayyar/News/PoliticalNews/ar-LB/usa-killed-lybia-zek-970.htm
http://www.inquisitr.com/330504/ambassador-stevens-was-raped-before-his-murder-reports-claim/
http://www.cbsnews.com/8301-202_162-57511043/assault-on-u.s-consulate-in-benghazi-leaves-4-dead-including-u.s-ambassador-j-christopher-stevens/
http://www.nineveh.no/?p=42577

Comparativement, et pour dénoncer la différence notoire de comportement des intégristes chrétiens avec ceux, disproportionnés, des musulmans, je citerai en exemple les réactions provoquées en France par l’exposition d’une prétendue oeuvre d’art, représentant le Christ baignant dans de la pisse…..

Pour ce faire, je citerai un journal satirique qui est peu suspect, – c’est le moins qu’on puisse dire – , de sympathie vis à vis des Catholiques:

 http://www.lesinrocks.com/2011/04/04/actualite/une-petition-pour-lhonneur-du-crucifix-plonge-dans-la-pisse-1117319/

Ce tableau ressenti comme un acte blasphématoire par les Chrétiens, n’était pas la première manifestation du genre. Le cinéma, la publicité ont souvent fait des incursions dans le domaine de la provocation blasphématoire.

J’aurais pu multiplier les exemples du même genre, dont aucun n’a soulevé des foules ni provoqué des ravages meurtriers.A ce jour 30 personnes ont perdu la vie dans le monde, victimes de la barbarie et de la fureur, pour des prétextes « religieux », que l’on peut soit considérer comme futiles, soit utiliser comme justification à des débordements excessifs.

 En pareilles situations, les Chrétiens d’aujourd’hui, en général, se rassemblent protestent et prient , et même si les plus extrêmistes d’entre eux se livrent à des excès, cela ne prend jamais des proportions mettant en danger des vies humaines. Le plus souvent, tout cela se termine par la signature de pétitions. Rien d’autre.

Alors pourquoi un « tsunami »médiatique pour les uns et juste quelques petites vaguelettes pour les autres ???

Pourquoi des « déclarations ministérielles » de condamnation dès qu’un graffiti apparaît sur une Mosquée et un silence de plomb quand des Chrétiens sont massacrés par centaines, devant leurs églises pillées et incendiées, quand des Chrétiens sont victimes d’un véritable génocide dans certaines parties du monde que je ne citerai pas….pour ne pas blesser les Musulmans ????

Quand comprendra-t-on que les Chrétiens ont un droit légitime de révolte, eux aussi ???

13 réflexions au sujet de « Blasphèmes… »

  1. berdepas Auteur de l’article

    @Anne-Marie:
    Cela se discute. Car, il y a certainement, même chez les plus grands « caricaturiste » la volonté de « provoquer », sans doute dans le but d’inciter les gens à la reflexion et à les « réveiller »pour les empêcher de se laisser « enfumer » par un conformisme ambiant.Etant moi-même, à ma façon et assez souvent, une sorte de « provocateur », je ne condamne pas ceux qui provoquent, car cela fait partie de leur liberté. Libre aux autres de partager, ou pas, leur point de vue. Sachant que tout provocateur s’expose à la riposte légitime de celui qui ne partage pas son point de vue.

    J'aime

  2. MELLE Anne-Marie

    Juste une remarque: selon moi, il ne faut pas même parler de « provocation » à propos des caricatures de presse ou d’oeuvres d’art (exposées récemment à Tunis et qui ont déclenché de violentes réactions): la liberté d’expression ne se réduit pas. Si on admet que certains satiristes devraient limiter d’eux-mêmes leurs propos, on leur ôte le moyen d’expression qui leur est propre et on est prêt à admettre qu’il y a des choses à ne pas dire. Il vaut mieux en rester aux « choses à ne pas faire ». Par exemple défier le peuple français sur son propre territoire, tout en empochant ses subsides. AMM.

    J'aime

  3. Jacques

    Oumma = Communauté d’Allah..

    Quant aux sources dans lesquelles vous même vous vous plongez avec délices, il n’est que de lire les CV des auteurs vedettes de Dreuz pour être pareillement édifié….

    jf.

    J'aime

  4. berdepas Auteur de l’article

    @Jacques:
    Les « sources »aux quelles vous vous « abreuvez » ne sont pas les plus saines…Le site de « ouma » verse volontiers dans l’antisémitisme le plus vulgaire, et ses informations sont « connotées ». Je vous en donne un exemple: http://oumma.com/14073/un-israelo-americain-derriere-film-brulot-contre-lisla.Alors que chacun sait aujourd’hui que « l’auteur »est un Crétien Copte d’Egypte !!! Les articles sur l’Imam Chalgoumi, l’un des rares qui ne pratique pas la « langue de bois » islamophile,sont révélateurs. Ecouté par les « musulmans modérés (si ça existe !!!), il est détesté par les autres.
    Vous savez sans doute ce que « Ouma » veut dire en Arabe ????

    J'aime

  5. Ping : Blasphèmes… | Tempus Fugit…. | jack 1–RENOUVEAU BLOG

  6. llopis andré

    J’ai vu les photos de ce pauvre embassadeur, c’est extremement violant et insoutenable, quel sauvagerie,cela m’étonnerait que les américains laisse passer cela,la complicité des responsables politique lybiens est indéniable.Il y a des mécréant et soucniens qui soutiennent cette mouvance,ils doivent se faire faire des perfusions avec de l’eau qui est devenue halal a la suite des versets du coran récité pour obtenir le label.

    J'aime

  7. berdepas Auteur de l’article

    Personne ne vous demande de croire « mes » sources, qui ne sont d’ailleurs pas « les miennes ». Je cite des sources, vous en citez d’autres, à chacun de se faire une opinion. La mienne est faite et je l’assume.

    J'aime

  8. Jacques

    Droite et gauche n’ont que faire dans cette triste histoire.

    Mais pourquoi devrais-je croire vos « sources » plus que les miennes ???

    Oumma.com n’est ni de droite ni de gauche et encore moins du coté de la mouvance idéologique de Dreuz et compères de Riposte Laïque ou de Fdesouche !!!!

    jf.

    J'aime

  9. berdepas Auteur de l’article

    @Jacques:
    Ce n’est pas « la version de Dreuz  » qui évidemment n’était pas présent au moment des faits. C’est la version de plusieurs médias, dont les sources sont citées dans mon billet, y compris des médias en langue arabe dont on peut lire les articles, si on ne lit pas l’Arabe, en utilisant le traducteur de Google.
    Dans tous ces médias qui ne sont pas suspects d’être « de Droite » , on parle de « rape » ce qui, commchacun sait, veut dire « viol » en anglais.
    Manifestement les « rapeurs » opérent aussi en Libye….

    J'aime

  10. Jacques

    Il y a la « version » Dreuz.info.

    Mais il y aussi une TOUTE AUTRE version, diffusée par l’Agence Oumma.com, agence de communication de la diversité, en prise directe avec la communauté musulmane, qui ne peut être suspecté d’islampophobie….

    Comment est mort l’ambassadeur américain en Libye ? Une vidéo apporte son éclairage
    le 18. septembre 2012 – 16:21

    Une semaine après le séisme de très forte magnitude provoqué par le film anti-islam, les circonstances exactes de la mort de Christopher Stevens, l’ambassadeur américain en poste en Libye, n’ont pas été officiellement explicitées, ouvrant la porte à toutes les supputations.

    Alors que Washington se mure dans le silence, vraisemblablement dans l’attente des conclusions de l’enquête menée par le FBI, une vidéo amateur, postée dimanche sur Youtube, éclaire la mort du haut diplomate à la lumière des tirs de roquette et d’armes automatiques qui ont mitraillé le consulat des Etats-Unis, et non d’un lynchage similaire à celui de Kadhafi qui aurait vengé sa fin atroce.

    La scène montre le corps de Christopher Stevens, inanimé, autour duquel des hommes s’affairent pour l’extraire par une fenêtre, hors du consulat qui n’est plus que ruines, plusieurs personnes demandant : « est-il vivant ? ».

    D’après l’agence de presse Reuters, qui a traduit quelques rares propos audibles au milieu du vacarme ambiant, un homme s’écrie que l’ambassadeur Christopher Stevens est encore vivant et commande : « L’homme est en vie. Sortez-le, les gars. Sortez-le ! ».

    Ces hommes, sans armes, ne seraient pas, à priori, des manifestants, un spécialiste de la région précisant dans le Nouvel Obs : « On peut même émettre l’hypothèse que les auteurs de l’attentat, s’ils avaient connu la valeur de leur prise, auraient exhibé et mutilé le corps. »

    Une fois le corps à l’extérieur du bâtiment, plusieurs personnes scandent « Allah akbar! » On voit alors un homme se pencher sur Christopher Stevens afin de prendre son pouls. Toujours selon les traductions de Reuters, mais aussi d’après des propos rapportés par l’agence Sipa, la foule se met à crier : « Il est en vie, dieu est grand », puis Christopher Stevens est conduit vers une voiture et transféré vers l’hôpital le plus proche.

    L’ambassadeur américain aurait rendu son dernier soupir en arrivant à l’hôpital. Le Dr Zied Abou Zeid, qui s’est chargé de lui au Centre médical de Benghazi, attribue son décès à une grave asphyxie, en assurant à l’Associated Press qu’aucun membre du personnel médical ne connaissait son identité à son arrivée.

    « Nous avons essayé de le ranimer pendant une heure et demie, sans succès », a déclaré le médecin, ajoutant : « Quand on me l’a amené, il souffrait d’un arrêt cardiaque. Je me suis employé alors à le réanimer. Cela a duré plus de 45 minutes, mais je ne pouvais plus le récupérer ».

    jf.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s