Hollande bashing.


Dans un récent billet, j’évoquais « le doute » qui s’empare de l’opinion devant les atermoiements de la nouvelle équipe au pouvoir.

En fait, mon « parti-pris » ne faisait qu’anticiper de quelques jours la vague qui déferle dans les médias, et qui se traduit par une floraison de « Unes » aux accents ravageurs.

Au fil des jours, l’évolution de l’opinion se confirme, et avec elle l’appétit vorace des médias pour tout ce qui sent le souffre, et ce qui permet de booster les tirages d’une Presse française en piteux état:

 L’Express s’exprime par la voix de son éditorialiste Christophe Barbier, qui n’ose plus se présenter sur les écrans de la Télé, avec son écharpe rouge :

VIDEO. Hollande: pourquoi tant de Unes de journaux? Par , publié le 06/09/2012 à 15:02, mis à jour à 15:37

« Les médias tournent-ils le dos à Hollande et à son équipe? Non, mais ils s’interrogent sur ses choix et sur sa gouvernance, et les comparent à ceux de Sarkozy. Si le pouvoir les ignorait, il commettrait une erreur. »

Le NouvelObs, qui pourtant ne « penche pas à droite », ne prend pas des gants:

 La couverture du « Nouvel Observateur » du jeudi 6 septembre reproduite par Lemonde.fr

Franz-Olivier Giesbert, le directeur du Point, va jusqu’à parler de « Hollande bashing » (dénigrement)… « Contre Hollande, c’est un procès en immobilisme qui est instruit aujourd’hui par la presse, y compris par les journaux de gauche », constate-t-il, mercredi 5 septembre sur Le Point.fr.

Pour la première fois cette semaine, en effet, les news magazines de gauche s’en prennent au président de la République. « Hollande, secoue-toi, il y a le feu ! », titre Marianne. « Sont-ils si nuls ? », interroge Le Nouvel Observateur. « Cette couverture a fait l’objet de plusieurs tâtonnements, raconte un journaliste de L’Obs. On avait envisagé aussi « La déception » ou encore « Les amateurs ». La rédaction a été très vigilante pour que la direction ne soit pas tentée d’édulcorer le titre… »

On dit aussi, sur internet, qu’ils avaient envisagé cette couverture:

 Mais au dernier moment, « Pigasse » serait intervenu pour réduire la dose !!!

Laurent Joffrin, le directeur du Nouvel Observateur, assume cette couverture : « C’est le produit de notre « indépendance », explique-t-il. Nous ne serons pas un Figaro de gauche. »

Pour autant, la critique reste mesurée : « C’est une formulation provocante, mais dont la réponse se trouve dans le récit, explique M. Joffrin. Ils ne sont pas vraiment nuls, mais trop lents ; les réformes ne vont pas assez vite… »

Si Joffrin nous le dit, c’est rassurant …: ils ne sont donc pas si nuls !!!! Reste à en convaincre les Français qui doutent.

7 réflexions au sujet de « Hollande bashing. »

  1. Sarko n’étant plus là, il faut bien qu’elle vive !!!
    Mais elle reste de Gauche !!! Et c’est bien là le vrai problème pour Hollande.
    La Presse de droite le regarde du coin de l’oeil, en attaendant la suite, et modère ses jugements. La Presse de Gauche s’affole, car nul de sait si Hollande, qui ne sait quel bord tirer pour le navire France,va infléchir sa route vers Babord ou vers Tribord….
    N’ayant rien promis,ou pas grand chose, tout comme Rajoy en Espagne, il ne se sent lié par aucune promesse, si ce n’est pour des broutilles sociétales ou symboliques. C’est ça qui angoisse la Gauche, qui lui demande de se « découvrir ».
    Nous saurons, ce soir, jusqu’où peut aller la « stratégie d’évitement »…..

    J'aime

  2. Oups. Bonsoir. Eh bien, le rôle d’un journaliste…EST d’en « arriver là ». Il s’agit d’informer, et c’est bel et bien cette réalité qui est diffusée en masse. On ne rêve pas, enfin, on croit, quand on constate que même Marianne y va de sa couverture, mais cela s’appelle de l’info et ces images (bien qu’effrayantes) me séduisent. On se sent moins seul, pour raccourcir:).
    Comment dire: ces personnes, eh bien c’est la France, dans son ensemble, et personne ne juge. Il s’agit d’un constat, d’une manière de défense, même…Une réaction, bien légitime, parce qu’on est simplement à l’agonie, mais rien de grave.
    Car, effectivement, le monde « tourne », mais il ne tourne pas rond, d’une, et de deux…on est en train de vivre un cauchemar. Alors voilà, c’est étrange, mais l’info tourne autour d’un « Président » qui vient de passer le mur du con. On est tous un peu en droit de s’interroger…et d’être informés!!!Oui, il y a la guerre, la famine (que viennent faire ici les avancées scientifiques dans ce marasme? ^^), mais il y a une France en piteux état…Excellent billet!
    Signé: Madame de la Palisse
    PS (ps: jeu de mots dont je me passerais bien): en 1968, j’entendais mon père tenir ces discours sur les autres pays, quand la France ne connaissait pas encore la crise et qu’il était uniquement question du département du Larzac!. Nous sommes en 2012…

    J'aime

  3. Bon article aussi.

    C’est triste que les journalistes en viennent là quand même.

    Cela prouve a quel point, on veut faire diffuser l’information qui nous intéresse car en attendant le monde tourne, la guerre en Syrie continue, la famine est là, les avancées scientifiques aussi. On pourrait débattre sur la morale, sur la liberté, la justice dans notre Etat.

    Non, on traite d’Hollande/Sarkozy, il est nul, mauvais ? Mais qui sont ces personnes pour juger comme ceci ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.