« Je vous salue » Mao….


 

La Gauche française est décidément indécrotable.

Incapable d’ouvrir les yeux sur un monde qui change à une vitesse jamais égalée dans l’Histoire, incapable de se renouveler et d’accoucher d’idées nouvelles capables de nourrir un vrai projet d’avenir pour un pays qui sombre dans la déprime, elle cultive des nostalgies quasi-obsessionnelles pour des idéologies anachroniques, et des personnages ambigus, dont elle parvient, grâce à une mémoire sélective, à faire des héros et pourquoi pas, des modèles, en faisant mine d’oublier le sang qu’ils ont fait couler….

J’ai souvent évoqué sur ce blog l’empreinte du « trotskisme » sur de nombreux acteurs du monde politique et médiatique français. La fascination que le personnage de Trotsky exerce, encore de nos jours, sur quelques « grands noms » de la politique française toujours en activité, reste pour moi un sujet de surprise voire d’incompréhension.

Le sentiment que j’éprouve à leur égard, est comparable à celui que suscite, chez moi, les certitudes, et la force de conviction rencontrées chez des amis  qui, »de bonne foi » , dans des conversations autour d’une bière, affirment leur « foi » ( c’est le mot juste ) dans l’avenir du Communisme !!!

L’évocation des millions de morts, celle d’une société sans liberté placée sous une surveillance policière de tous les instants, l’évocation du Goulag et de bien d’autres tares congénitales des régimes communistes n’y font rien.

Leur réponse est invariablement la même: « le Communisme n’a encore jamais pu être réellement pratiqué dans le monde !!! Il a été « récupéré » par des Dictatures qui l’ont détourné de ses objectifs et de son contenu « humaniste » !!!

L’argument selon lequel la Dictature est une conséquence « génétique » du Communisme n’a aucune emprise sur leur entêtement. Ils refusent de voir que pas un seul pays, qui, à un moment ou à un autre de son Histoire a basculé dans le Communisme n’a échappé à une Dictature brutale et criminelle.

Ils refusent d’entendre que « la Dictature du Prolétariat » chère à Marx est une escroquerie intellectuelle, et que, aussitôt installé, le Communisme s’empresse de priver le peuple et son « prolétariat » de toute liberté, de détruire toute volonté de s’opposer à l’extermination des intellectuels capables de dénoncer ses excès, afin de confisquer tous les pouvoirs au profit d’une oligarchie d’apparatchiks, au sommet de laquelle, règne sans partage un Dictateur sanguinaire.

Les exemples russes, allemands de l’Est, roumains, albanais, chinois, cambodgiens, vietnamiens, et encore aujourd’hui, coréens du Nord, n’ont pas réussi à leur ouvrir les yeux.

Ce qui est fascinant, chez ces gens-là, qui n’ont pas de mots assez durs pour condamner les religions, et tout particulièrement la religion des catholiques qu’ils exècrent, c’est qu’ils sont imprégnés d’une forme de cathéchisme plus ou moins marxisant, qu’ils récitent comme d’autres récitent un ‘je vous salue Marie »….

Cette forme d’aveuglement leur permet, sans complexes, de condamner avec vigueur les Dictateurs « de Droite », comme les Franco ou les Pinochet, mais d’éprouver une forme d’indulgence touchante à l’égard des dictateurs « de Gauche » dont le prototype exemplaire serait personnalisé par Fidel Castro !!!

La Gauche et son approche « cathéchismique » de l’Histoire possède une autre vertu: celle de transformer ses « héros » en personnage mythiques, auxquels j’attribue une certaine ressemblance avec « les Anges du Paradis », dont il est convenable de célébrer, devant l’Eternité, les mérites impérissables.

L’exemple nous en est fourni récemment, dans le Sud de la France.

Montpellier est depuis de nombreuses années, un des places fortes tenues par la Gauche.

Cette Municipalité a décidé de consacrer à la mémoire de ce qu’elle considère comme les « Grands Hommes » qui ont marqué notre Histoire récente, des statues monumentales de « ces personnages qui symbolisent les idéologies politiques majeures qui ont traversé le XXe siècle. Les statues symbolisent le lien entre la politique et la réalité du monde »,  selon le président socialiste de l’agglomération de Montpellier, Jean-Pierre Moure.

Ainsi, selon l’AFP, cinq nouvelles statues des «grands hommes du XXe siècle», dont celle du dirigeant chinois Mao Zedong, ont été inaugurées hier à Montpellier.

La statue de Mao Zedong (1893-1976), trônera ainsi, aux côtés de celle du président égyptien Gamal Abdel Nasser (1918-1970), de la fondatrice de l’Etat d’Israël Golda Meir (1898-1978), du guide politique indien Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948) et du leader du mouvement de lutte contre l’apartheid Nelson Mandela.

En août 2010, les statues de cinq personnages historiques avaient été déjà installées dans le cadre de la première phase de cette initiative de Georges Frêche, le défunt président du conseil régional : le responsable socialiste français Jean Jaurès (1859-1914), le président américain Franklin Roosevelt (1882-1945), le Premier ministre britannique Winston Churchill (1874-1965), le général et président français Charles de Gaulle (1880-1970) et le responsable soviétique Vladimir Illitch Lénine (1870-1924).

Ainsi, de même que les Catholiques fidèles peuvent s’adonner, sans limite, à l’adoration de leurs Saints dans les églises, « les autres » pourront se livrer aux mêmes exercices d’adoration, en plein air, pour les personnages de leurs choix, parmi lesquels figurent, en bonne place les symbôles mythiques d’une certaine Gauche.

La statue de Mao, dernière en date à venir figurer dans cet aéropage, ne laisse personne indifférent, même en Chine, car Mao n’est pas seulement, là-bas, le « héros » de la « Grand Marche ». Il a laissé, en Chine des souvenirs inoubliables….

A telle enseigne qu’un photographe du Quotidien de la jeunesse de Chine, He Yanguang, s’est demandé pourquoi la ville de Montpellier n’avait pas ajouté, aux côtés de Mao, « Hitler, Mussolini, Tojo Hideki (premier ministre japonais durant la seconde guerre mondiale), Staline, Pol Pot, Nicolas Ceaucescu etKimIl-sung »……(http://weibo.blog.lemonde.fr/2012/07/27/mao-a-montpellier-passions-en-chine/)

 

2 réflexions au sujet de « « Je vous salue » Mao…. »

  1. Jacques

    Je constate que LE FIGARO est nettement plus modéré que vous et ne profite pas de cet héritage de Frèche pour fustiger l’ensemble de la gauche comme vous le faites sans aucune nuance.
    Une statue de Mao suscite la polémique à Montpellier

    Par Léa Bénet Mis à jour le 24/07/2012 à 14:12 | publié le 24/07/2012 à 10:59

    Cinq nouvelles statues viendront compléter, ce mardi, le projet initié par Georges Frêche sur la place du XXe siècle.

    Près de deux ans après sa mort, Georges Frêche continue à faire parler de lui. En cause, l’installation mardi de cinq nouvelles statues sur la place du XXe siècle, dite des Grands Hommes, à Montpellier. Le projet a été initié par le président de l’agglomération avant son décès. Aux statues de De Gaulle, Churchill, Lénine, Roosevelt et Jaurès, érigées en août 2010, s’ajouteront donc désormais celles de Gandhi, Mandela, Nasser, Golda Meir et Mao.
    Cette dernière suscite une polémique parmi les élus. «Mao est un dictateur et un criminel, responsable de millions de morts, s’insurge Arnaud Julien, conseiller municipal UMP de Montpellier. Lui ériger une statue revient à l’honorer. C’est une provocation!» Pour l’élu, le projet, qui avait déjà créé la controverse en 2010 à cause de la statue de Lénine, aurait tout simplement dû être abandonné après la mort de Georges Frêche.
    Du côté de l’agglomération, on assume. Jean-Pierre Moure, président socialiste de la communauté d’agglomération, avait choisi de continuer le projet. Il se défend de tout esprit partisan et s’abrite derrière la dimension historique du personnage. «Notre but n’est absolument pas de rendre hommage aux hommes en tant que tels, assure-t-il. Nous voulons simplement représenter les grands courants politiques et idéologiques du XXe siècle.»
    «Mussolini et Hitler devraient-ils aussi avoir leurs statues?»
    Un argument qui ne convainc pas du tout l’opposition. «Si on suit cette logique politique, le fascisme a aussi été une idéologie majeure du siècle précédent. Mussolini et Hitler devraient-ils aussi avoir leurs statues?», demande Arnaud Julien, volontairement provocateur.
    Non, répond Jean-Pierre Moure, qui pointe une différence selon lui centrale: «Les idéologies représentées sur la place sont toutes des idéologies de libération, de conquête des droits, malgré leur part d’ombre. Le fascisme et le nazisme sont la négation même de l’idée de liberté.» «Mao a effectivement causé des millions de morts, ajoute-t-il, mais il a aussi joué un grand rôle dans la montée en puissance de la Chine au XXe siècle.»
    Au-delà de la simple représentation de ces personnalités politiques, le président de l’agglomération entend surtout défendre un projet pédagogique. Des bornes interactives vont être installées sur la place du XXe siècle pour permettre aux visiteurs d’en savoir plus sur la vie de chacun des personnages. Ces biographies, rédigées par des historiens, se veulent complètes et le plus objectives possibles. «L’histoire est toujours polémique, conclut Jean-Pierre Moure. Le plus important, c’est d’ouvrir le débat.»

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s