Les « eurobondieuseries » ont fait « touite » !!!


Hollande avait bâti sa campagne autour de deux grands axes.

Si on résume succintement son discours, il suffisait de faire, en tout domaine, le contraire de ce qu’a fait, ( ou pas fait ) Sarkozy pour sortir la France du marasme. 

Alors que la France se trouve « au bord du gouffre » , Sarkozy proposait de lui faire faire, selon Hollande, un « bond en arrière ».

Hollande entendait lui faire faire « des bonds en avant ». Et pas n’importe quel bonds : des « Eurobonds » !!!

Mais pour cela, il était nécessaire de convaincre le « partenaire allemand » qui jusqu’ici refusait de voir en cette formule la solution « miraculeuse » au problème du surendettement et au manque de compétitivité des économies française et européenne.

Il n’aura pas fallu 5 semaines de présidence pour que François Hollande fasse son premier « bond en arrière » et  lâche les Eurobonds

Et pourtant, les Eurobonds c’étaient l’alpha et l’oméga de la politique économique européenne du candidat Hollande durant des mois, l’alpha et l’oméga de la position du Parti Ssocialiste depuis plus d’un an.

Ces Eurobonds devaient « mutualiser » les dettes européennes, via un mécanisme de solidarité économique entre les états membres de la zone Euro. Ainsi, des « marges de manoeuvre » devaient être dégagées pour financer le “fameux” plan de relance de la croissance dont Hollande a fait son catéchisme.

Car c’est bien là que se trouve l’écueil sur lequel les espoirs de Socialistes revenus au pouvoir se brise: pour la première fois, il héritent d’une situation économique qui les prive de tout moyen de distribuer leurs habituels prébendes à leurs fidèles clientèles de fonctionnaires, d’enseignants, et à tous leurs agents électoraux disséminés dans des Associations plus ou moins bidon. 

Mais les mêmes Socialistes, convaincus d’avoir désormais, en Europe, une légitimité démocratique  à toute épreuve, leur permettant de négocier avec les Allemands en position de force, se sont heurtés au refus inébranlable, d’Angela Merkel insensible aux « eurobondieuseries »: elle refuse obstinément de confier aux pays du « ClubMed » auxquels la France s’identifie de plus en plus, sa carte de crédit avec le numéro de code secret afin que, sous le soleil du Sud, la fête continue…. 

Hollande a donc  fait un Eurobond en arrière.

Pour sa politique de relance, il se contentera de l’aumône symbolique des 120 milliards de crédits qui lui auront été concédés,-histoire de lui permettre de sauver provisoirement la face-, qui ne représentent qu’un pourcentage insignifiant du PIB européen, grâce auquel cette « relance »aura un effet cosmétique, mais qui permettra à la Gauche française de « faire comme si » elle avait un Grand Président….

Un Grand Président qui, après avoir réduit de 30% la rémunération de ses Ministres en a plus que doublé le nombre.

Ainsi, et à titre de comparaison, l’Allemagne s’est dotée de 16 ministres pour 81,4 millions d’habitants… La France socialiste, elle, a 38 ministres et ministres délégués pour 65,3 millions d’habitants, ce qui ne place pas Hollande en position de donner des leçons…..

On attend toujours de savoir sur quoi reposeront les réformes de structures et les économies budgétaires qui représentent la seule solution  qui permettra de restaurer le crédit de la France.

5 réflexions au sujet de « Les « eurobondieuseries » ont fait « touite » !!! »

  1. Jacques

    Vous pouvez vérifier, je n’ai jamais écrit que sarko avait capitulé devant Merkel.
    En revanche, je crois que c’est ……Mélenchon qui racontait ça !!!! Déjà !!!!

    jf.

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    Vous savez bien que Mélenchon a toujours été « une référence » pour moi !!! Si Mélenchon dit que « Hollande a capitulé devant Merkel », je le crois. Il y a bien des électeurs de Hollande qui ont pensé que Sarkozy avait capitulé devant Merkel, non ??? Vous n’en faisiez pas partie ???

    J'aime

  3. berdepas Auteur de l’article

    Hou là !!! Si Mme Merkel se déplace à Paris pour être reçue à l’Elysée par notre « Grand Président », c’est que Hollande l’a convaincu d’ouvrir les cordons de la bourse allemande, pour qu’on puisse continuer à profiter de ce fameux « modèle-social-français-que-le-monde-entiernous-envie », pendant que dans les autres pays d’Europe, on se serre la ceinture….
    Attendons la suite.Car si j’en crois Mélenchon, Mme Merkel vient fêter sous les ors de l’Elysées,sa victoire par K.O. Une victoire qui devrait être arrosée au Champagne Taitinger, juste pour faire un petit plaisir à son camarade de promotion et ami de toujours, Jean-Pierre Joyet….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s