Profiteurs…


J’encourage vivement tous ceux qui se sentent frustrés par une fiscalité qui a pris, en France, des proportions « confiscatoires », proportions qui ne peuvent que continuer à s’aggraver, à lire ce numéro du Point.  

Ils sauront ainsi, à qui profite une partie du fruit de leurs efforts.

A lire sans modération….

Ils y découvriront les déclarations cyniques de François Hollande, alors qu’il était encore à la Cour des Comptes:  » En ne faisant absolument rien à la Cour des Comptes, je continuerais à gagner 15.000Francs par mois, 25.000 si je faisais des rapports, mais sans forcément en faire énormément(…) Je serais un vrai privilégié, comme je l’étais avant d’être élu député ». 

Ils apprendront que « la durée du travail en France a baissé de 13,9% en dix ans, et que c’est la plus forte d’Europe. Qu’en 2009, la hausse des effectifs dans les collectivités locales a été de 35.000 personnes. Qu’à 62 ans, l’âge de départ à la retraite en France en…2018, sera le plus faible de toute l’Union Européenne, où la norme tourne autour de 65 ans. »

Ils y découvriront le palmarès de ceux qui se la coulent douce, pendant que les autres triment au boulot: « les « pépères de la Poste », « les intermittents du spectacle », les « agents de l’EDF », et que  » le magazine Capital a évalué à3,5 milliards d’Euros le coût des RTT dans la Fonction Publique » et que « les contrôleurs aériens sont en vacances pendant 31 semaines par an, contre 15 semaines pour leur homologues d’Eurocontrol »et que « France Télévision entretient une véritable armée mexicaine », et que « là où BFMTV envoie deux personnes pour faire un reportage de 4 minutes, France 5 y envoie sept personnes », etc..etc..etc…..

De quoi rejoindre « les indignés », mais pas forcément ceux auxquels Stéphane Hessel a consacré son best-seller…

Un bon catalogue ( hélas non exhaustif) pour ceux qui ne savent pas sur quoi réaliser « les réformes de structures »  que nous réclament ceux qui nous prêtent l’argent qui nous permet de continuer à « vivre à crédit »…

Dans le même numéro, un entretien avec Gerard Shroeder, le chancelier social-démocrate qui par des mesures courageuses, n’a pas hésité à sacrifier sa carrière politique pour placer son pays sur la voie du redressement, alors même que Jospin, qui bénéficiait d’une conjoncture économique internationale favorable à la croissance a laissé passer l’occasion de s’attaquer aux réformes structurelles qui nous font si gravement défaut aujourd’hui….

Au cours de cet entretien, l’ex-chancelier allemand exprime ses doutes sur la réussite du « programme » de François Hollande….

Navré d’aborder ces sujets « clivants » !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s