Soirée électorale.


Quelques observations effectuées au cours d’une soirée de « zapping », histoire de voir quelle était l’ambiance d’une chaîne à l’autre, et assister, en direct, au passage de la France « de l’ombre à la Lumière »…..

– Je n’ai pas beaucoup vu les « sondeurs » patentés, ceux que l’on a vu pendant des semaines sur tous les écrans, dans toutes les émissions consacrées à l’élection présidentielle.

Sans doute étaient-ils « honteux et confus »d’avoir tenté de persuader l’opinion de la déroute quasi certaine de Sarkozy, avec des scores qui oscillaient entre un 56/44, et un 46/54, en faveur de Hollande. Car, ils n’y sont pas allés de main morte: à raison de deux ou trois sondages par jour, le « matraquage » a été d’une violence exceptionnelle.

Et pourtant, avec un score de 51,6 contre 48,4 on ne peut parler d’un « triomphe » pour Hollande, qui reste un Président élu « par défaut ».

Celui qui doit « se les mordre », c’est DSK, qui se dit que cette victoire était également à sa portée.

– La Gauche que j’ai vu défiler sur les plateaux de télévision, pour commenter ces résultats, ce n’est pas la « Gauche Populaire », celle qui s’était massée à la Bastille, sous quelques drapeaux tricolores noyés parmi les drapeaux rouges et les drapeaux maghrébins…

Curieuse, cette apparition de drapeaux étrangers au soir d’une élection , la plus nationale qui soit. Y aurait-il un « Parti de l’Etranger » au sein de la Gauche ????

Je cite « Marianne », cet hebdomadaire en pointe dans le combat anti-sarkoziste:

« Dès sept heures du soir, bien avant que ne commence vraiment la fête, ils flottaient le long de la colonne de la Bastille et ils ne l’ont plus quittée. Drapeaux algériens, marocains, tunisiens, hardiment brandis à côté de rares  drapeaux français, tandis que d’autres, dans la foule, leur faisaient écho de toutes leurs couleurs, au long de la soirée. Drapeaux palestiniens, camerounais. Drapeau syrien – celui de la résistance et de l’armée syrienne libre-, et même irakien. Mais aussi, dans la houle, étendards…bretons, catalans. Et drapeau irlandais. Et drapeau vénézuélien, à côté de celui du Front de gauche.

Que signifiait cette floraison bigarrée ? Que voulait clamer, sur la colonne de 1830, la jeunesse qui brandissait les drapeaux des trois pays du Maghreb, serrée autour des portraits de François Hollande ? »

Je réponds à Marianne: c’est le reflet d’une France en état de décomposition accélérée !!!

– La Gauche qui a remporté cette élection, c’est la Gauche du « Café de Flore », celle du Boulevard Saint Germain, une Gauche « bobo », qui n’en pouvait plus d’attendre d’avoir, enfin, accès aux Palais et aux ors de la République. Je n’ai pas vu beaucoup de « gens du peuple » parmi les commentateurs. A moins que les « people » soient devenus leur porte-drapeau ???

– J’ai trouvé que Mélenchon, qui sera, avec Bayrou, le « Grand Cocu » de cette élection, faisait « profil bas ». Car on sent bien que désormais, il n’est plus l’interlocuteur incontournable de Hollande pour la suite des évènements.

Le Parti Communiste qui se sera servi habilement de sa verve tonitruante va « reprendre ses billes », et négocier directement avec les nouveaux maîtres de la France, sa part de sièges et de prébendes, en contrepartie d’une « union » qui aura du mal à résister aux assauts de la réalité économique…

La phrase historique de Rocard va reprendre tout son sens: « Les faits sont têtus »….

– Les « journaleux » reporters nous ont offert une démonstration ridicule, en avant-première, de ce que sera l’idôlatrie médiatique à l’égard d’un Président de Gauche.

Certes, Hollande n’a pas commis l’erreur fatale de se rendre au Fouquet’s…..ce qui aurait permis de le « localiser » plus facilement. Nous avons donc passé la soirée, grâce à nos « journaleux », à guetter Hollande.

Ainsi, et quelle que soit la chaîne, nous avons pu suivre difficilement sa trace, mais nous avons été bien informés: « Hollande est entré dans son bureau, il s’est enfermé dans son bureau, nous allons peut-être pouvoir pénétrer dans son bureau, nous avons pu, enfin, faire pénétrer une caméra dans son bureau. Hollande est dans son bureau avec sa « poule ». Ensemble ils couvent, en silence, le texte que Hollande doit pondre devant les Corréziens. Hollande s’est gratté l’oreille Droite. Les commentateurs s’interrogent. Pourquoi la Droite ??? Un débat s’organise autour de cette « information ». Interrompu, car Hollande sort de son bureau. Hollande va rejoindre la foule de ses « fans » qui l’attend sur la Place de la Cathédrale de Tulle….etc…etc…. 

– J’ai trouvé que Sarkozy, qui va enfin pouvoir respirer, et s’extirper du tombereau d’injures qui l’a enseveli depuis le début de son mandat, n’a pas râté sa sortie. J’ai même trouvé que son message ne manquait pas de dignité et renvoyait à ses adversaires l’image de leur médiocrité….

Avec plus de 48,5% de voix, sa défaite n’est pas humiliante quand on sait dans quel contexte elle survient. Moins humiliante que celle que lui prédisaient les « sondeurs »….

On sent bien, à travers les commentaires des « commentateurs » que l’anti-sarkozisme va pouvoir alimenter, pendant encore quelques jours, le « moulin à paroles » socialiste. Mais très vite, il va falloir trouver un autre carburant à mettre dans le moteur.

– La suite du film de cette soirée se résume en: Hollande se dirige vers l’aéroport de Brive suivi d’un cortège de motos de journalistes hystériques, Hollande arrive à l’aéroport de Brive, il descend de sa voiture acclamé par la foule, il se dirige vers la foule, serre des mains, signe des autographes, il pénètre dans l’aéroport, il va embarquer dans un Falcon, il embarque, il décolle….etc.

Je n’ai pas pu attendre l’atterrissage, car j’avais trop sommeil….

Demain sera un autre jour. La France se réveillera un peu plus tard…..

5 réflexions au sujet de « Soirée électorale. »

  1. llopis andré

    Pour répondre sur les drapeaux, c’est bien simple,il suffit de voir les résultats à la Courneuve pour s’apercevoir que 75% ont voté HOLLANDE, si on fait l’analyse la victoire a été du à cette population,en attendant qu’ils votent d’en un avenir prochain pour l’un des leurs,ne vous faites aps d’illusion le parti qui les interesse c’est celui d’allah,nous n’y échapperons pas,et les 52% de vote seront en leurs faveurs,les juifs de France vont souffrir il n’y plus rien qui va retenir ces personnes qui défilaient avec des drapeaux palestiniens .Je me demande si lors des prochaines élections législatives en Algérie on pourrait tolérer sur ce territoire des bi-nationaux défilant avec des drapeaux tricolores.

    J'aime

  2. berdepas Auteur de l’article

    Ne vous est-il jamais arrivé de suivre les télés de manière partisane, vous ??? J’ai toujours eu l’impression, à vous lire, que vous ne les regardiez que d’un oeil !!!!

    J'aime

  3. Jacques

    Si vous aviez suivi les télés de manière moins partisane, vous auriez pu entendre Mme Elkrief, pas spécialement gauchiste, faire remarquer que des drapeaux algériens étaient également en nombre à la même Bastille le 21 avril 2002 au soir lorsque M. Chirac était venu saluer ses électeurs.
    Personne alors n’en avait fait des gorges chaudes !

    jf.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s