Mauvais rêve…


A-t-on le droit de rêver ???

 

Encore moins si Hollande est élu, bien que le rêve soit au coeur de son programme: « réaprendre aux Français à rêver »…..

Le 19 Septembre 2011, je rêvais déjà…

Ou plutôt, je faisais un cauchemar.

https://berdepas.wordpress.com/2011/09/19/cauchemars/

Cliquez sur ce lien, remplacez Aubry par Hollande et vous constaterez que mon cauchemar est peut-être sur le point de se transformer en une sinistre réalité.

Car, hélas, les pressentiments se réalisent parfois.

Ainsi, j’avais commis, en Janvier 2008, un billet que j’avais intitulé « Prémonition ».

https://berdepas.wordpress.com/2012/02/04/premonition/

C’est un billet dans lequel je disais son fait à Sarkozy, lui reprochant la décéption qu’il infligeait à ceux qui l’avaient élu, en raison de ses attitudes, de ses comportements et de ses erreurs.

Aujourd’hui, il lui faut pédaler sec, car il ne fait plus la course en tête.

Celui qui le précède est dopé, par les sondages, par les commentaires avantageux de la classe médiatique.

Il se voit déjà sur la plus haute marche du podium, alors que l’arrivée sur les Champs Elysées est proche.

Certes, et comme le disent les coureurs de la Grand Boucle, rien n’est gagné, tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. Une crevaison, un écart dans le peloton provoquant une chute….

Tout est encore possible. Mais à quel prix ????

Front contre Front….ou joue contre joue ???


 Manifestement, la question soulevée par Sarkozy irrite et embarrasse la Gauche, et les Socialistes , ainsi que, on ne peut le nier, une partie de la Droite.

« Marine Le Pen est-elle compatible avec la République ??? »

 Car, manifestement, Marine Le Pen semble tenir en main, la clé de cette élection.

Mais personne, à Gauche ne se pose la question de savoir si Mélenchon, lui, est compatible avec la Vème République ???

Car le « conquérant de la Bastille », n’a-t-il pas inscrit au fronton de son programme, son intention de mettre à bas la Vème République, pour la remplacer par une VIème République aux couleurs d’une « République Démocratique et Populaire » ???

Le Front de Gauche, qui compte dans ses rangs, bon nombre de Communistes staliniens plus ou moins repentis, et de Trotskystes militants serait -il plus « recommandable » et rassurant qu’un Front de Droite ???

J’ose poser cette question….. 

Regroupement Familial…


 

Le chien et les chacals

Une fable inédite (à la manière de) de Jean de La Fontaine.

 Du coquin que l’on choie, il faut craindre les tours

Et ne point espérer de caresse en retour.

Pour l’avoir ignoré, maints nigauds en pâtirent.

C’est ce dont je désire, lecteur, t’entretenir.

Après dix ans et plus d’homériques batailles,

De méchants pugilats, d’incessantes chamailles,

Un chien estoit bien aise d’avoir signé la paix

Avecque son voisin, chacal fort éclopé

A l’allure fuyante, que l’on montroit du doigt,

Qui n’avoit plus qu’un oeil, chassieux de surcroît,

Et dont l’odeur, partout, de loin le précédoit.

Voulant sceller l’événement Et le célébrer dignement,

Le chien se donna grande peine

Pour se montrer doux et amène.

Il pria le galeux chez lui,

Le fit entrer, referma l’huis,

L’assit dans un moelleux velours

Et lui tint ce pieux discours :

« Or donc, Seigneur Chacal, vous êtes ici chez vous !

Profitez, dégustez, sachez combien je voue

D’amour à la concorde nouvelle entre nous !

Hélas, que j’ai de torts envers vous et les vôtres,

Et comme je voudrois que le passé fût autre !

Reprenez de ce rôt, goûtez à tous les mets,

Ne laissez un iota de ce que vous aimez ! »

L’interpellé eut très à coeur

D’obéir à tant de candeur.

La gueule entière à son affaire,

Il fit de chaque plat désert

Cependant que son hôte affable

Se bornoit à garnir la table.

Puis, tout d’humilité et la mine contrite,

En parfait comédien, en fieffée chattemite,

Il dit : « Mais, j’y songe, mon cher,

Nous voici faisant bonne chère

Quand je sais là, dehors, ma pauvrette famille :

 Mes épouses, mes fils, mes neveux et mes filles,

Mes oncles et mes tantes que ronge la disette,

Toute ma parentèle tant nue que maigrelette.

Allons-nous les laisser jeûner jusqu’au matin ? »

« Certes non ! » répliqua, prodigue, le mâtin,

Qui se leva, ouvrit, et devant qui passèrent

Quarante et un chacals parmi les moins sincères.

 Sans tarder cliquetèrent les prestes mandibules

Des grands et des menus, même des minuscules.

Ils avoient tant de crocs, de rage et d’appétit,

Ils mangèrent si bien que petit à petit

Les vivres s’étrécirent comme peau de chagrin

Jusqu’à ce qu’à la fin il n’en restât plus rien.

Ce que voyant, l’ingrat bondit :

« Ah ça, compère, je vous prédis

Que si point ne nous nourrissez

Et tout affamés nous laissez

Tandis que vous allez repu,

La trêve entre nous est rompue !

 » Ayant alors, quoi qu’il eût dit,

Retrouvé forces et furie,

Il se jeta sur son mécène,

Et en une attaque soudaine il lui récura la toison,

Aidé de toute sa maison.

Puis, le voyant à demi mort,

De chez lui il le bouta hors.

Et l’infortuné crie encore

« La peste soit de mon cœur d’or ! »

Retenez la leçon, peuples trop accueillants :

À la gent famélique, point ne devez promettre.

Ces êtres arriérés, assassins et pillards

Marchent en rangs serrés sous le vert étendard.

Vous en invitez un, l’emplissez d’ortolans,

Et c’est jusqu’à vos clefs qu’il vous faut lui remettre.

A méditer par les « sous-chiens » des beaux quartiers……

Extrême-Droite.


 

Depuis le début des années 80, la France a longtemps fait figure d’exception, en Europe, en raison de l’existence durable d’un Parti d’Extrême-Droite qui semblait correspondre, pour beaucoup d’analystes politiques, à un relent de nostalgie vaguement fascisante, et, en tout état de cause, passablement anachronique.

La Revue de Géopolitique « Hérodote »livre dans son dernier numéro, une analyse de l’évolution d’un phénomène qui a gagné toute l’Europe, et a pris dans certains pays des formes, infiniment plus aiguës qu’en France où jusqu’ici, le Front National n’a jamais été considéré, et ne s’est jamais considéré lui-même comme un Parti de Gouvernement.

 http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-L_extreme_droite_en_Europe-9782707173218.html

 Depuis, « des États comme l’Autriche et la Belgique, la Hollande ou le Danemark ont aussi connu la percée de partis politiques d’extrême droite, revendiquant la préférence nationale, dénonçant le cosmopolitisme, le multiculturalisme et, plus directement encore, la présence des étrangers. »( Hérodote).

Alors que dans les années 1980 la formation en Autriche d’une coalition gouvernementale avec le FPÖ de Jörg Haider avait suscité de très fortes réactions , on ne fait aujourd’hui que « s’émouvoir » de la dérive autoritaire d’un régime comme celui de Viktor Orban en Hongrie.

Les démocraties de l’Europe du Nord, en particulier scandinaves, qui semblaient échapper à cette poussée politique nationaliste, sont à leur tour touchées. Le Procès qui se déroule actuellement en Norvège, en témoigne, même si on s’efforcera de mettre le « carnage » commis par son principal accusé, sur le compte d’une « dérive » psychopathique individuelle…. 

Car, si les scores de l’extrême droite sont encore faibles en Grande-Bretagne et en Espagne, les conditions de leur essor sont malheureusement bien présentes, surtout si la crise économique s’installe durablement. 
La montée de l’extrême droite en Europe obéit à des ressorts communs à tous les pays. Ces ressorts sont: l’immigration musulmane, la mondialisation (à laquelle la désindustrialisation et la montée du chômage sont associées) et « le carcan de l’Union européenne ».

Mais ces ressorts ne suffisent cependant pas à faire oublier qu’il existe également des situations nationales particulières dans chaque État. C’est pourquoi La Revue « Hérodote » a choisi de présenter diverses situations européennes dans le but de mieux les comprendre.

En effet, dans nombre de pays européens, les Partis d’Extrême-Droite obtiennent désormais des scores similaires, voire supérieurs, à ceux du Front National, en France.

L’Europe connaît, ainsi, une sorte de banalisation de la participation de l’extrême droite dans les gouvernements, ce que ne connaît pas, jusqu’ici, la France. Et le paradoxe veut que ce phénomène concerne, comme on l’a vu précédemment, bien plus l’Europe du Nord que celle du Sud…

 Les facteurs d’explication à la montée du nationalisme et de l’extrême-droite, sont partout les mêmes. Ils reposent sur un socle commun, celui de la défense de l’identité européenne, devant la montée, ressentie partout comme une menace, d’un Islam qui ne parvient pas à communiquer une image de soi, paisible, tolérante et « assimilable »par les cultures nationales.

 Dans un article sur la Russie, Anastasia Mitrofanova, professeur de sciences politiques à l’université russe d’Etat, étudie ce paradoxe qui voit les nationalistes russes, par rejet de l’immigration musulmane (Azerbaïdjanais, Tatars, populations du Caucase), se rapprocher d’Israël. Avec comme conséquence de désamorcer l’antisémitisme, base du nationalisme russe au XIX e siècle !!!

 Partout, on retrouve le même discours nationaliste qui dénonce avec force et simplisme le « tous pourris » des responsables politiques, et des élites, prêts à « saborder » les intérêts nationaux pour de pures raisons électoralistes, ou idéologiques. 

Un discours qui séduit un électorat de plus en plus large, au point que l’on peut se demander si, pendant encore longtemps, les Démocraties européennes pourront ignorer l’existence d’une opinion qui, en France, par exemple, n’est pas très loin de repésenter 20% de l’électorat.

C’est, à mon sens, l’un des aspects les plus significatifs de ce que sera le résultat du scrutin des prochains jours, en France. Car si l’extrême-droite fait un score qui se rapproche des 20%, il sera difficile de ne pas en tenir compte, si les Socialistes ayant remporté l’élection présidentielle, l’UMP explose, ce qui donnera lieu à une recomposition du paysage politique…. 

Contredanse…


 Les sondages, dont nous sommes saturés, accordent, aujourd’hui, 10% d’intentions de vote à François Bayrou.

Le plus raisonnable, le plus « modéré », mais aussi le plus ennuyeux des candidats, risque donc de réaliser une « contre-performance »,lui aussi, par rapport à son score de 2007.

Car manifestement, les électeurs n’ont pas été emballés par sa « petite musique », qui a, au sein du paysage politique français, des accents de « prêchi-prêcha » aux intonations moralistes du « donneur de leçons »…. 

Si Bayrou veut avoir un vrai destin politique, il va lui falloir « changer de musique », et surtout apprendre à danser autrement…. 

Car la « Danse du Centre »n’a plus grand pouvoir de séduction érotique dans un pays où les « élites » ne sont plus crédibles, et que le scrutin majoritaire condamne à un affrontement Gauche-Droite.  

Citations.


« Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d’un vieux Sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu’il apprend à l’école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu’à ses pensées les plus intimes. L’Islam cette théologie absurde d’un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. » ( Mustapha Kemal, dit Atatürk, Président de la République Turque en 1923, fondateur de la Turquie moderne)

 « Ce n’est pas parce que nous avons peur que nous n’osons pas ; c’est parce que nous n’osons pas que nous avons peur »… « … Le péril s’évanouit quand on ose le regarder. »(Chateaubriand)

Sans commentaire.

Fous de Dieu: chacun les siens….


Nous avons, dans nos banlieues, nos voyous et nos « fous de Dieu ». Ils sont connus, car ils s’expriment, sur internet, sans aucune retenue.

Il suffit d’aller,- j’en ai déjà donné des adresses – sur YouTube ou sur Dailymotion, pour les trouver et les repérer. On se demande toujours ce que notre Ministre de l’Intérieur attend pour les coffrer pour « incitation à la haine raciale ».

Si quelqu’un d’entre nous proférait le dixième des menaces dont ils nous arrosent en permanence, il y a longtemps que SOS Racisme, le MRAP, la Ligue des Droits de l’Homme, la Halde se seraient emparées de la chose pour, une fois de plus enfermer les Français, ce peuple d’autruches, dans l’accusation d’intolérance et de racisme…

Mais l’Algérie a aussi les siens. Ils ne reculent devant aucune provocation, et ne cherchent même pas à masquer leur dangerosité. Certains exhibent même, avec arrogance, leur passeport français,dont on se demande comment ils ont pu l’obtenir…

L’affaire Merah, vient de leur donner l’occasion d’exprimer au grand jour leur haine de la France et des Français.

 

Dans l’indifférence générale.

Indifférence ou faiblesse ???

Histoires d’Homos…..


What did you expect ???? A Schweeps may be ???

Non, il ne s’agit pas de ce que vous pensiez….

Il s’agit, – pour ceux qui aiment les mots, et qui de temps à autres, se livrent au plaisir d’en faire des bons -, d’homographes et d’homophones c’està dire de mots qui composés des mêmes lettres se prononcent de façon identique, mais qui n’ont pas le même sens.

Il font partie du « charme de la langue française », et de ces subtilités qui la rendent si difficile, surtout aux esprits qui manquent de nuances, à telle  enseigne que ceux-ci, effrayés par ses difficultés aimeraient bien la simplifier, pour s’éviter d’avoir à l’étudier….et à l’aimer.

Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes !

(Homographes non homophones)

Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis. Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.

Je suis content qu’il vous content cette histoire. Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier.

Ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses, leurs femmes se parent de fleurs pour leur parent.

Elles ne se négligent pas, mais je suis plus négligent qu’elles. Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent.

 Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter, c’est un bon expédient.

Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.

Voici également quelques exemples d’homographes de même prononciation (Homographes homophones).

Cette dame qui dame le sol . Je vais d’abord te dire qu’elle est d’abord agréable. A Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque. Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.

On ne badine pas avec une badine en mains, en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs.

En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché, je ne pense pas qu’il faille relever la faille dans son raisonnement.

Voici un bon exemple d’homophone(mot de sens différent mais de prononciation identique):le ver allait vers le verre vert.

Pour les amateurs de (bons) mots, la compétition est ouverte.

A celui, ou à celle qui trouvera les meilleurs….

C’est maintenant !!!Pour ma sieste aussi.


 

Je m’étais assoupi dans mon fauteuil, après le déjeuner. La télévision était restée allumée.

Et soudain,  j’ai été réveillé par des vociférations aux accents pathétiques.

C’était François Hollande s’adressant au Peuple de France, à Vincennes. Je me suis senti coupable de m’être endormi et d’en avoir manqué l’essentiel …

A cet instant, il hurlait « le changement c’est maintenant !!! C’est maintenant !!! C’est maintenant !!!). C’était pathétique, en effet: du sous-Mitterrand, dans les accents, dans la voix cassée, dans la gestuelle si particulière de tonton dont la nostalgie flottait sur une foule qui semblait être venue là, comme d’autres vont à la messe… 

A cet instant, la caméra se promenait sur la foule rigolarde, et passait en revue la caciques du Parti Socialiste: Benoît Hamon, Montebourg, Ayrault, Lang, Jospin… etc…

 On sentait, sur ces visages au sourire figé, une sorte de jubilation. Car, nous dit-on, le parfum de la victoire stimule les appétits.

La « génération sacrifiée » du Parti Socialiste veut se débarrasser, enfin, de ce surnom. Les quinquas, les quadras, tous ceux qui n’ont jamais connu les ministères, et les autres, plus âgés, qui ont eu des responsabilités sous François Mitterrand, sous Lionel Jospin, et qui n’auront aucune autre chance d’arpenter les allées du pouvoir, ne veulent pas être privés de cette occasion de partager une victoire dont ils sont convaincus qu’elle ne peut plus leur échapper….

Dans leur regard, on pouvait voir briller l’étincelle de ceux qui s’y voient déjà. Quelques mauvaises langues laissent entendre que , dans la coulisse, les coudes jouent déjà entre ceux qui se disputent, avant l’heure, les maroquins et les bonnes places.

Les palais de la République se préparent à une alternance: on y fait déjà le ménage. Quand aux multiples chauffeurs des nombreuses voitures de fonctions, quand aux majordomes, aux cuisiniers, aux secrétaires et aux femmes de ménage, ils sont dans l’interrogation sur leur avenir proche…..

Inquiétude non fondée, car personne à gauche n’a envisagé de « réduire le train de vie de l’Etat ». Bien au contraire….

Je me suis endormi à nouveau, sans attendre la fin du discours de François Hollande.

 

Mais j’ai été, à nouveau, réveillé en sursaut par Marine LePen, vociférante et hargneuse, expliquant à un auditoire électrisé, ce qu’elle ferait « quand elle sera Présidente »…..Il s’agissait, me semble-t-il, de « tolérance zéro », et de « double peine »….

Décidément, en ce Dimanche pré-électoral, il était difficile de faire une bonne sieste.

Alors, j’ai éteint ma télé…..